Actualités :: Situation nationale : Les préoccupations de l’UNDD

L’Union nationale pour la démocratie et le développement vient
de réunir son Bureau exécutif autour de questions d’intérêt
national. C’est ce qui ressort de ce compte-rendu.

Les membres du Bureau exécutif national de l’UNDD,
convoqués par le Président Me Hermann Yaméogo, se sont
retrouvés au lieu habituel de réunion pour délibérer autour de
l’ordre du jour suivant :

- Vie du parti

- questions nationales

- questions internationales

- divers.

Vie du parti

Abordant le premier point, les membres du BEN ont fait le bilan
de la Conférence régionale du parti tenue à Gaoua le 24 janvier
dernier et qui a connu la participation de toutes les structures
régionales du parti. Les membres du BEN adressent leurs
félicitations aux responsables des structures décentralisées du
parti : comité d’organisation...

Un compte-rendu a été par la suite
fait de la participation de l’UNDD aux activités de l’opposition.
Les membres du BEN ont loué les efforts entrepris dans ce
cadre afin de réagir collectivement par rapport à l’article 37 de la
Constitution et pour concevoir une stratégie d’ensemble par
rapport à l’élection présidentielle de 2005. Les membres ont
suggéré par ailleurs d’activer ce processus de retrouvailles afin
de se pencher sur les affaires politiques pendantes notamment
les conditions de transparence, le recensement, le vote des
Burkinabè de l’expérieur...

Le BEN a, sur un autre plan, exprimé à nouveau sa totale
solidarité à Norbert Tiendrébéogo et réaffirmé son adhésion à
toute initiative en vue d’obtenir son élargissement.

Questions nationales

Abordant le deuxième point de l’ordre du jour, le BEN a
stigmatisé l’accueil qui a été réservé par le gouvernement aux
Etalons à leur retour de Tunis. Les résultats décevants
enregistrés lors de cette CAN sont imputables à des
responsabilités partagées notamment à la mainmise du parti
présidentiel sur le football à des fins politiques au détriment de
secteurs prioritaires.

Le parti estime qu’il faut promouvoir une
politique qui vise la promotion durable du football en veillant à
l’appui et à la promotion de jeunes talents, à l’encadrement et au
soutien des clubs au plan national et tout cela en veillant à
maintenir un esprit de neutralité.

En tous les cas, les membres du BEN sont impatients de
connaître le compte rendu financier des sommes recueillies
dans le cadre de cette CAN. Restant sur ce chapitre des
cotisations, les membres du BEN ont estimé urgent que le
gouvernement fasse le point et le dispatching des sommes
reçues dans le cadre du Mois de la Solidarité.

Concernant l’augmentation de l’âge de la retraite, les membres
présents ont estimé que l’analyse faite par les syndicats est tout
à fait pertinente. Compte tenu des difficultés des travailleurs, il
serait étonnant que ces derniers rejettent en bloc la mesure
mais si l’on pense à une politique responsable qui repose sur
une projection à long terme de la politique en matière de retraite,
on comprendra les inconvénients et les critiques ayant trait à ce
vieillissement de la fonction publique qui, sous prétexte de
valoriser les expertises, peuvent constituer un barrage à la
promotion de l’emploi. Le BEN a recommandé la mise en place
d’une commission de travail sur cette question afin d’affiner la
réflexion et la position du parti.

Troisième point

Le troisième point de l’ordre du jour au domaine international, a
été essentiellement consacré à l’application du volet
économique de l’Accord de Marcoussis qui intéresse les pays
enclavés dont le Burkina Faso. Le BEN a regretté que le
gouvernement n’accompagne pas suffisamment la mise en
oeuvre de l’Accord de Marcoussis notamment par rapport à ses
dispositions relatives à la promotion de pôles de
développement et de soutien à une politique des flux
migratoires.

Comme le parti l’a toujours dit, une solution durable de cette
crise, qui frappe la Côte d’Ivoire et la sous-région, implique un
regard conséquent sur la mise en oeuvre d’une politique
d’aménagement de l’espace régional et de soutien à travers les
fonds structurels aux Etats et aux régions en retard de
développement.

Le Président a informé que des rencontres sont actuellement
effectuées au niveau des Chancelleries pour parler notamment
de cet aspect des préoccupations internationales du parti.

Divers

Avant de lever la séance, et dans le point divers, les membres
présents ont été informés de la reprise des marchandages pour
débaucher le député Yonli Kisito Somé qui, lors de la
conférence des non-inscrits le 26 décembre 2003, avait
clairement exprimé son choix par rapport à l’UNDD.

Compte-tenu de la surenchère qui entoure ce regain de
débauchage et des risques de distraction du parti de ses
préoccupations essentielles, les membres du BEN ont décidé
de faire application des dispositions des articles 35 et 36 des
statuts du parti, pour libérer Yonli Kisito Somé de ses
engagements vis-à-vis du parti, afin de se consacrer à ses
préoccupations majeures, desquelles on ne pourra pas le
détourner.

Ouagadougou, le 11 février 2004

Salif OUEDRAOGO, Secrétaire Général

Message de Son Excellence le Premier ministre (...)
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance (...)
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « (...)
MPP : La direction politique a échangé avec les (...)
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir (...)
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la (...)
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de (...)
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une (...)
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré (...)
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble (...)
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette (...)
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les (...)
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas (...)
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 (...)
Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité (...)
MPP/Gourma : Une assemblée générale pour dresser le bilan (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : « Ensemble, osons le (...)
Présidentielle de 2020 au Burkina : Le Professeur (...)
Université Ouaga II rebaptisée université Thomas Sankara : (...)
Parti pour la démocratie et la jeunesse : L’avenir du (...)
Elections 2020 : La coordination nationale des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés