Actualités :: Fada N’Gourma : La 34e édition de la journée de l’enfant africain commémorée

Le ministère en charge de l’action sociale et ses partenaires ont célébré, le jeudi 20 juin à Fada N’Gourma, la journée de l’enfant africain. Une journée qui s’inscrit dans le cadre global du mois de la famille et de l’enfant. Le thème de cette 34e édition est : « L’éducation pour tous les enfants en Afrique : l’heure est venue ».

Cette commémoration est placée sous la présidence de la ministre en charge de l’action sociale, représentée par le gouverneur de la région de l’Est.

Jacques Bilgo, deuxième vice-président de la délégation spéciale de la commune de Fada, a traduit la reconnaissance des autorités communales pour le choix porté sur la commune de Fada N’Gourma pour abriter la célébration de la journée de l’enfant africain. « Votre mobilisation montre à quel point chacun s’y met pour l’épanouissement de la famille et de l’enfant », a-t-il dit, tout en invitant à plus d’engagement pour l’éducation des enfants dans un contexte marqué par l’insécurité. Il informe qu’à la date du 31 mars 2023, selon le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation, la commune comptait 124 324 personnes déplacées internes.

Palamanga Ouoba, conseiller technique de madame la ministre en charge de l’action sociale

Adiatou Zanga, la représentante des enfants, a demandé une minute de silence pour tous les enfants et tous ceux qui ont perdu la vie en défendant la mère patrie. Selon elle, le thème de cette année interpelle tout le monde à promouvoir et à protéger les droits des enfants. Elle souligne que, de plus en plus, la responsabilité des parents vis-à-vis de l’éducation des enfants diminue. « C’est la perte de cette valeur qui fait que nous, enfants, sommes victimes d’abus et de violations de toute nature », a-t-elle déploré, avant d’inviter chacun à réfléchir sur la parentalité positive comme levier de protection des enfants contre les violences dans un contexte de crise sécuritaire et humanitaire.

Remise des clés des logements aux personnes déplacées internes

Pour le représentant de madame le ministre en charge de l’action sociale, Ram Joseph Kafando, gouverneur de la région de l’Est, la situation sécuritaire et humanitaire que connaît le pays ces dernières années impacte négativement les conditions d’existence des populations et fragilise la protection des personnes relevant des couches sociales vulnérables dont les femmes et les enfants qui représentent plus de 82% des personnes déplacées internes, compromet dangereusement le plein épanouissement des enfants.

Ram Joseph Kafando, gouverneur de l’Est représentant la ministre en charge de l’action sociale

« J’exprime mon admiration aux autorités administratives chargées de la coordination des interventions pour l’engagement et la détermination qui permettent d’engranger des résultats satisfaisants en dépit du contexte particulièrement difficile », dit-il. Il ajoute que la journée de l’enfant africain appelle à une introspection sérieuse et à un engagement pour relever les nombreux défis auxquels les enfants du continent sont confrontés.

Inauguration du bloc opératoire

Selon le conseiller technique du ministre en charge de l’action sociale, Dr Palamanga Ouoba, cette journée permettra de rappeler à tout le monde la question des droits et l’éducation des enfants. L’enfant a des droits, l’enfant doit être protégé pour pouvoir lui permettre de grandir et devenir un leader de demain.

Adiatou Zanga, représentante des enfants

A la faveur de cette commémoration, les autorités ont rendu visite aux élèves du Centre d’éducation et de formation professionnel de Fada (CEFP) pour les encourager. Une remise officielle des clés de trois logements construits au profit des personnes déplacées internes, un don de kits composés de nattes, de seaux, de brosses à dents et de pâte dentifrice à 600 enfants ; un repas communautaire et la coupure du ruban du bloc opératoire construit par l’UNICEF au profit du Centre hospitalier régional de l’Est ont constitué le reste du programme.

Aboubacar Lallogo
Fada N’Gourma
Lefaso.net

Centrafrique : Eloge Koi Doctrouvé s’oppose au projet du (…)
Éducation : Le Collège Privé Protestant de Ouagadougou (…)
Dédougou : Des kits de production offerts à des (…)
Mutation des parcelles : « Les citoyens qui ne sont pas (…)
Burkina/Justice : Les membres du Conseil supérieur de la (…)
Burkina/Chirurgie cardiaque : 100 millions de FCFA de (…)
Burkina Faso : Jeannine Nafissatou Nignan, l’ingénieure (…)
Burkina : « Les femmes et les filles doivent s’impliquer (…)
Burkina/ Santé : La Chine fait un don d’une valeur de 34 (…)
Burkina/Journée mondiale de la migration des poissons : (…)
Burkina/8e journée africaine de la lutte contre la (…)
Indice de développement humain : Le PNUD appelle à (…)
Burkina/Promotion du vivre-ensemble : Des jeunes et des (…)
ASCE-LC/Journée africaine de lutte contre la corruption (…)
Burkina/Lutte contre la rage : « La sensibilisation à (…)
Burkina/8e journée africaine de la lutte contre la (…)
Santé/CHR de Dori et de Gaoua : Qui sont les nouveaux (…)
Protection des enfants : Le comité de pilotage du projet (…)
Grand rattrapage vaccinal : « Un enfant protégé, c’est (…)
Conseil régional du Centre-ouest : La délégation (…)
Burkina/Justice : Me Guy Hervé Kam finalement libre

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés