Actualités :: Burkina/Nutrition : La campagne "Assez" officiellement lancée

L’ONG World Vision a officiellement lancé ce 21 juin 2024 à Ouagadougou, la campagne "Assez ». C’est une initiative dont l’ambition est de mettre fin à la faim et à la malnutrition des enfants. Au cours de la période 2024-2026, l’ONG compte intensifier ses efforts pour mobiliser les communautés et les partenaires, pour créer un monde où chaque enfant s’épanouit et bénéficie d’une alimentation suffisamment nourrissante. La campagne va toucher au total 3 millions d’enfants vulnérables, à travers une approche multisectorielle intégrée en nutrition, Wash, sécurité alimentaire et moyens de subsistance.

Au Burkina Faso, l’enquête nutritionnelle nationale réalisée en 2019 a révélé qu’un enfant de moins de 5 ans sur neuf souffre de malnutrition aiguë et que 25,4% des enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance et 17,3% présentent une insuffisance pondérale.

La difficile situation nutritionnelle des enfants est exacerbée par la crise humanitaire, qui multiplie le risque de malnutrition par deux. L’enquête nutritionnelle permet de noter également que les enfants des zones rurales et des ménages pauvres sont plus vulnérables au retard de croissance et à l’émaciation, et ceux des zones urbaines sont plus exposés à la surcharge pondérale.

C’est face à ces différents constats, que l’ONG World Vision Burkina, a initié la présente campagne dénommée Assez. Selon le directeur pays de World Vision au Burkina, Donatien Bigiraneza, la campagne "Assez" se réfère à ce qu’un côté les enfants en ont assez de la faim et d’un autre côté, que le monde dispose d’assez d’aliments, d’assez de ressources, d’assez de politiques, d’assez d’acteurs pour éradiquer la faim et la malnutrition. Il a précisé que durant les trois années aux cours desquelles la campagne va s’étaler, World Vision va travailler à mobiliser 20 millions de dollars. 10% des ressources seront consacrés au plaidoyer et 90% à l’assistance directe aux enfants et à leurs communautés.

Donatien Bigiraneza, directeur pays de World Vision au Burkina

Le plaidoyer qui sera mené, vise à mettre la question de la malnutrition infantile à l’ordre du jour, à positionner le sujet comme une question d’intérêt national et à faire entendre la voix des enfants dans les politiques liées à la nutrition et à la sécurité alimentaire et également. Il sera également question d’améliorer les cadres politiques susceptibles de créer des conditions favorables à l’éradication de la faim et de la malnutrition chez les enfants.

Pour ce qui est de l’assistance humanitaire, 1 million de personnes dont 60% d’enfants, seront directement touchés par les interventions en sécurité alimentaire et en nutrition. Sur les trois années, 280.000 devraient bénéficier de programmes d’assistance alimentaire, 100.000 de programmes de nutrition et 300.000 de programmes Wash. Leurs communautés devraient également voir leurs moyens de subsistance renforcés.

La représentante de la ministre de l’action humanitaire, Alphonsine Sawadogo, a salué l’initiative de la campagne Assez, car elle s’inscrit en droite ligne avec les missions du département de l’action humanitaire, qui œuvre au quotidien pour satisfaire les besoins en alimentation des personnes vulnérables, des personnes déplacées internes et des enfants. Tout en traduisant l’engagement du ministère à accompagner la campagne dans sa mise en œuvre, Alphonsine Sawadogo a invité les différents acteurs impliqués dans le domaine de la sécurité alimentaire au Burkina, à accompagner World Vision dans le déroulement de la campagne.

Alphonsine Sawadogo, représentante de la ministre de l’action humanitaire

En rappel, World Vision est une ONG chrétienne de développement et de plaidoyer. Le bureau du Burkina a ouvert ses portes en 2021net intervient dans les régions du Centre, la Boucle du Mouhoun, le Nord, le Centre-Nord et le Sahel.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

𝗣𝗿𝗲𝗺𝗶è𝗿𝗲 𝘀𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝗖𝗦𝗠 : L𝗲 𝗽𝗿é𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝘃𝗶𝗰𝗲-𝗽𝗿é𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁
Éducation : Le Collège Privé Protestant de Ouagadougou (…)
Dédougou : Des kits de production offerts à des (…)
Mutation des parcelles : « Les citoyens qui ne sont pas (…)
Burkina/Justice : Les membres du Conseil supérieur de la (…)
Burkina/Chirurgie cardiaque : 100 millions de FCFA de (…)
Burkina Faso : Jeannine Nafissatou Nignan, l’ingénieure (…)
Burkina : « Les femmes et les filles doivent s’impliquer (…)
Burkina/ Santé : La Chine fait un don d’une valeur de 34 (…)
Burkina/Journée mondiale de la migration des poissons : (…)
Burkina/8e journée africaine de la lutte contre la (…)
Indice de développement humain : Le PNUD appelle à (…)
Burkina/Promotion du vivre-ensemble : Des jeunes et des (…)
ASCE-LC/Journée africaine de lutte contre la corruption (…)
Burkina/Lutte contre la rage : « La sensibilisation à (…)
Burkina/8e journée africaine de la lutte contre la (…)
Santé/CHR de Dori et de Gaoua : Qui sont les nouveaux (…)
Protection des enfants : Le comité de pilotage du projet (…)
Grand rattrapage vaccinal : « Un enfant protégé, c’est (…)
Conseil régional du Centre-ouest : La délégation (…)
Burkina/Justice : Me Guy Hervé Kam finalement libre

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés