Actualités :: Santé publique : 15 médecins africains formés en épidémiologie

Les acteurs du projet PREP-EPID ont organisé un atelier de partage des résultats du projet, d’échanges et de perspectives pour la formation en épidémiologie en Afrique. Cette rencontre entre dans le cadre du projet qui vise à former des épidémiologistes pour faire face à d’éventuelles épidémies. La cérémonie de clôture a eu lieu ce vendredi 21 juin 2024 à Ouagadougou.

Le projet a été financé par European and Developing Countries Partneship for Clinical Trials (EDCTP) et Africa CDC. Il est intitulé « Renforcement des capacités opérationnelles et de recherche pour la réponse aux épidémies en Afrique sub-saharienne ». Le programme est axé essentiellement sur la formation en épidémiologie, en biostatistique et le développement d’une collaboration renforcée entre institutions du Sud. Le projet a vu le jour grâce à un consortium composé de six Instituts du continent africain que sont l’Institut africain de santé publique (IASP-Burkina Faso), le Groupe de recherche action en santé (GRAS-Burkina Faso), l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS-Burkina Faso), l’Institut national de santé publique (INSP-Burkina Faso), le Centre d’excellence africain pour la prévention et la lutte contre les maladies transmissibles (CEA-PCMT-Guinée) et l’Institut national de recherche biomédicale (INRB-République démocratique du Congo)

La mise en œuvre du projet a débuté en juillet 2021. Il a formé 15 épidémiologistes provenant de 11 pays d’Afrique francophone. Les bénéficiaires étaient soit des médecins généralistes ou des spécialistes en maladies infectieuses. La formation a duré deux ans.

Les récentes épidémies de la maladie à virus Ebola et la pandémie de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ont exposé au grand jour les besoins non satisfaits en ressources humaines qualifiées pour l’investigation et la riposte aux épidémies en Afrique sub-Saharienne. Le besoin de construire des systèmes de santé forts et résilients n’a jamais été aussi pressant, a signalé l’investigateur principal du projet PREP-EPID, Pr Seni Kouanda

L’investigateur principal du projet PREP-EPID, Pr Seni Kouanda

« De 2021 à 2023, nous avons formés 15 épidémiologistes. Ils ont tous réussi à leur examen de sortie. On a eu 100% de réussite. Ils sont retournés chez eux. Aujourd’hui, ils occupent des positions importantes dans leurs pays respectifs. Nous avons des retours que leur formation a été de qualité. Et cela nous réconforte. Donc on peut dire que le projet a été un grand succès dans la formation des épidémiologistes pour un certain nombre des pays africains », a fait savoir Pr Kouanda.

L’investigateur principal a souligné que les acteurs du projet compte pérenniser le consortium afin de faire d’autres recherches pour davantage former des épidémiologistes. « Parce que comme vous le constatez depuis la COVID-19 dans nos pays, on a des épidémies de ça et là qui surviennent. Donc, il est très important qu’on puisse continuer dans cette perspective pour préparer nos pays à d’éventuelles épidémies », a-t-il indiqué.

Dr Oumaima Mahamat Djarma, bénéficiaire de la formation

Bénéficiaire de la formation, Dr Oumaima Mahamat Djarma, dit que la formation lui a été très bénéfique. Car bien qu’étant médecin, elle avait des lacunes en santé publique notamment en épidémiologie et en biostatistique.

« De base je suis clinicienne mais j’avais de très peu de notion en épidémiologie. Cette formation m’à été d’une grande utilité parce qu’en plus de ma formation d’infectiologue, j’ai toutes les ressources pour pouvoir intervenir en cas d’une épidémie », a notifié la bénéficiaire.

Rama Diallo
LeFaso.net

𝐌𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞𝐬 : 𝐥𝐚 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 (…)
Access International Studies devient Access International
Burkina/ Conseil national du patronat : Edouard (…)
Burkina : Le Programme statistique national 2023 affiche (…)
Liptako-Gourma /Afrique centrale : Des OSC s’inquiètent (…)
Série de soutenances des textiliens de l’Ecole (…)
Divagation des animaux à Ouagadougou : Plus de 500 bêtes (…)
Burkina/Santé : « Malgré des avancées dans la lutte, le (…)
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
6e édition de la cérémonie « Médaille Thomas Sankara » : (…)
Boucle du Mouhoun : Le directeur général de la Sofitex (…)
Burkina/Sécurité routière : Les véhicules de transport (…)
Santé : Le vaccin contre la rage a « un double rôle à la (…)
Le « Livre Blanc » de l’Enseignement supérieur, de la (…)
Prise en charge des enfants vulnérables et enfants en (…)
Burkina/ Cohésion sociale : La première session du (…)
Burkina Faso : Des directeurs des services d’informations à
Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Guy (…)
Célébration de l’an 6261 du calendrier Kamit : L’on (…)
Burkina/Enseignement supérieur : De nouveaux bacheliers (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés