Actualités :: Baccalauréat 2024 : A Ouagadougou, le top départ a été donné au lycée (…)

C’est parti pour l’examen du baccalauréat, session 2024 ! Après neuf mois d’acharnement au travail, les élèves en classe de terminale devront, enfin, rendre le fruit de leurs connaissances, pour voir leurs noms inscrits sur la liste des admis à cet examen. Ce mardi 18 juin 2024, le top départ a été donné au lycée municipal Vénégré de Ouagadougou, par le gouverneur de la région du Centre, Abdoulaye Bassinga.

Tôt le matin, les élèves en classe de terminale empruntaient le chemin pour rejoindre leurs centres de composition. A pieds, à motos, à vélos pour certains, accompagnés par des proches pour d’autres, au lycée municipal, c’est une multitude d’élèves qui a pris d’assaut la cour de l’école pour affronter les épreuves de cet examen. Au titre des matières à composer, figure, pour débuter les "hostilités", l’épreuve de français. « Nous sommes venus apporter nos encouragements à l’ensemble des candidats de la région du Centre. Nous voulons aussi encourager par notre présence, la communauté éducative, pour tout le travail abattu au cours de l’année scolaire », a annoncé, Abdoulaye Bassinga.

Les élèves au BAC D, s’apprêtant pour la composition de l’épreuve de français

Plusieurs difficultés ont jalonné l’organisation des examens de cette année. Pour le Brevet d’études du premier cycle (BEPC) par exemple, dans certains jurys, la délibération a mis du temps, provoquant encore plus de stress chez les élèves. La cause, on le sait, était le logiciel informatique utilisé. Cette fois-ci, les dispositions sont prises pour parer au plus urgent. « C’est un nouvel outil qui a ses points forts, comme ses points faibles. Les observations prises sur le terrain nous permettront de corriger certaines insuffisances constatées dans le logiciel », a assuré Henri Prosper Paré, directeur régional des enseignements post-primaires et secondaires de la région du Centre.

« Pour les éditions à venir, le logiciel informatique sera beaucoup plus important », Henri Prosper Paré

Rappelons que pour cette année 2024, la région du Centre compte 40 642 candidats, répartis entre 158 jurys. Le nombre de filles s’élève à 22 930. Le nombre de garçons, à 17 172.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

𝐌𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞𝐬 : 𝐥𝐚 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 (…)
Access International Studies devient Access International
Burkina/ Conseil national du patronat : Edouard (…)
Burkina : Le Programme statistique national 2023 affiche (…)
Liptako-Gourma /Afrique centrale : Des OSC s’inquiètent (…)
Série de soutenances des textiliens de l’Ecole (…)
Divagation des animaux à Ouagadougou : Plus de 500 bêtes (…)
Burkina/Santé : « Malgré des avancées dans la lutte, le (…)
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
6e édition de la cérémonie « Médaille Thomas Sankara » : (…)
Boucle du Mouhoun : Le directeur général de la Sofitex (…)
Burkina/Sécurité routière : Les véhicules de transport (…)
Santé : Le vaccin contre la rage a « un double rôle à la (…)
Le « Livre Blanc » de l’Enseignement supérieur, de la (…)
Prise en charge des enfants vulnérables et enfants en (…)
Burkina/ Cohésion sociale : La première session du (…)
Burkina Faso : Des directeurs des services d’informations à
Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Guy (…)
Célébration de l’an 6261 du calendrier Kamit : L’on (…)
Burkina/Enseignement supérieur : De nouveaux bacheliers (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés