Actualités :: Rwanda : A Ouagadougou, l’Ambassade et la communauté du pays commémorent les (…)

Réunis ce samedi 15 juin 2024, l’Ambassade de la République du Rwanda accréditée au Burkina Faso avec résidence au Nigéria, et la communauté rwandaise à Ouagadougou, ont commémoré les trente ans du génocide perpétré contre les Tutsis au Rwanda. La soirée s’est voulue sobre, avec la participation de quelques illustres personnalités du pays tels que le président du Conseil constitutionnel, Me Barthélémy Kéré, et le ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale et des burkinabè de l’extérieur, Jean-Marie Karamoko, représenté par Sidonie Denise Bagué.

1994-2024. Cela fait 30 ans que le génocide contre les tutsis au Rwanda a eu lieu, faisant 1 million de morts en trois mois. Réunis ce samedi 15 juin 2024, l’Ambassade de la République du Rwanda accréditée au Burkina Faso avec résidence au Nigéria et la communauté rwandaise à Ouagadougou, ont commémoré ce trentième anniversaire, sous le thème : « Mémoire, Unité, Renouveau ».

« Le génocide a endeuillé notre nation, laissant des familles entières brisées, un pays déchiré, plongé dans le chaos et le désespoir. Cette commémoration vise à honorer la mémoire des victimes, à rendre un hommage aux rescapés du génocide, et à réaffirmer notre profond attachement aux valeurs de justice et de paix », a laissé entendre Me Fulgence Habiyaremye, président de la diaspora rwandaise au Burkina Faso.

« C’est aussi l’occasion de rappeler le devoir pour toutes les nations et la communauté internationale de combattre le négationnisme et le révisionnisme », Me Fulgence Habiyaremye

Au cours de cette cérémonie, un documentaire d’une dizaine de minutes intitulé « Du désespoir à l’espoir », ressassant les moments douloureux qu’a connu ce pays, a été projeté pour rappeler incessamment aux rwandais, les valeurs qui sont les leurs. « Nous devons éradiquer toute idéologie de génocide et toutes ses manifestations, les divisions et discriminations basées sur l’ethnie, la religion. C’est un combat de toutes les composantes de la société. Plus spécifiquement, la jeune génération doit être sensibilisée sur l’impérieuse nécessité de sauvegarder les valeurs de respect de la vie humaine, de tolérance et de vivre ensemble. Elle doit en sus, cultiver l’amour du travail, le sens de l’honnêteté, du patriotisme, gage d’une société prospère », a insisté Me Fulgence Habiyaremye.

Une vue des jeunes qui ont livré des messages de paix au cours de cette commémoration des trente années du génocide rwandais

Après cette hécatombe qui avait affaibli le Rwanda, plusieurs chantiers de développement ont été amorcés, pour remettre le pays sur les rails. Selon Jean-Marie Karamoko, ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale et des burkinabè de l’extérieur, ce pays est à couvrir de fleurs car 30 ans plus tard, il est arrivé à sortir la tête de l’eau, au point d’être un exemple pour les autres Etats africains. « Au cours de ces trois dernières décennies, le Rwanda et le peuple rwandais ont su puiser en eux les ressources nécessaires, pour surmonter toutes les barrières liées au génocide, et enregistrer un développement socio-économique remarquable. C’est le lieu pour nous de saluer la résilience, l’esprit de sacrifice et de pardon du vaillant peuple rwandais, et féliciter ses autorités pour leur leadership éclairé, qui fait de ce beau pays, un exemple à suivre », a reconnu le ministre, représenté au cours de cette cérémonie par Sidonie Bagué.

« Le système Gacaca, a mis l’accent sur la révélation de la vérité. Elle a permis de reconstituer le tissu social au Rwanda », Aissatou Guissé Kapar

Pour finir, le message donné à tout un chacun a été de cultiver la paix autour de lui. Les Nations-Unies elles, ont renouvelé leur engagement indéfectible à lutter contre l’intolérance, la discrimination, la haine ethnique, les discours haineux, le révisionnisme, le génocide et le déni sous toutes ses formes.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

MANSA : Vers une décolonisation des savoirs en Afrique (…)
𝐌𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞𝐬 : 𝐥𝐚 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠é𝐧é𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 (…)
Recrutement de 2000 élèves sous-officiers de Police : (…)
Access International Studies devient Access International
Burkina/ Conseil national du patronat : Edouard (…)
Burkina : Le Programme statistique national 2023 affiche (…)
Liptako-Gourma /Afrique centrale : Des OSC s’inquiètent (…)
Série de soutenances des textiliens de l’Ecole (…)
Divagation des animaux à Ouagadougou : Plus de 500 bêtes (…)
Burkina/Santé : « Malgré des avancées dans la lutte, le (…)
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
6e édition de la cérémonie « Médaille Thomas Sankara » : (…)
Boucle du Mouhoun : Le directeur général de la Sofitex (…)
Burkina/Sécurité routière : Les véhicules de transport (…)
Santé : Le vaccin contre la rage a « un double rôle à la (…)
Le « Livre Blanc » de l’Enseignement supérieur, de la (…)
Prise en charge des enfants vulnérables et enfants en (…)
Burkina/ Cohésion sociale : La première session du (…)
Burkina Faso : Des directeurs des services d’informations à
Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Guy (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés