Actualités :: Saisie de 1040 tonnes de riz avarié au bureau des douanes de Dakola : Le (…)

Les services des douanes du bureau de Dakola près de la frontière avec le Ghana, au Centre-Sud du pays, ont présenté au Directeur général en visite dans leur office, une opération de saisie réussie le 11 mai 2024 par l’interception de vingt (20) véhicules de riz impropre à la consommation. Cette importante saisie a été opérée grâce à un contrôle documentaire et un examen physique effectué sur les différents chargements de remorques de riz.

L’objet de fraude est constitué de 1040 tonnes de riz, d’une valeur estimée à trois cent vingt-deux millions deux cent trente-trois mille huit cent quarante (322 233 840) F CFA.

Après une analyse de laboratoire par l’Agence nationale de la sécurité sanitaire de l’environnement, de l’alimentation, du travail et des produits de santé (ANSSEAT), il s’est avéré que ces produits saisis par le service des douanes sont totalement impropres à la consommation.

En visite de travail au Bureau des douanes de Dakola ce jeudi 13 juin 2024, le Directeur Général des Douanes Adama ILBOUDO, l’Inspecteur divisionnaire des douanes, accompagné par le Haut Commissaire de la province du NAHOURI, Monsieur Auguste KINDA, des représentants de la ligue des consommateurs ainsi que de certains collaborateurs, ont effectué une visite sur le terrain pour constater les différents chargements de riz avarié.

Il a félicité Madame la Directrice Régionale des douanes de la région du Centre-Sud, et particulièrement le personnel du bureau des douanes de Dakola pour leur vigilance et professionnalisme qui ont permis une fois de plus de préserver la santé des populations burkinabè. Il a également félicité les partenaires de la plateforme de dédouanement pour leur assistance sans cesse renouvelée durant les missions régaliennes du service des douanes. Il a par ailleurs invité la population à plus de vigilance et à dénoncer tout cas suspect aux différents services des douanes dans leur mission de protection de la société et de lutte contre les produits prohibés.

Quant aux tonnes de riz impropre à la consommation, objet de la saisie, des dispositions ont été prises par les différentes autorités pour leur enlèvement et destruction.

C’est assurément une grande opération de salubrité publique qui vient d’être menée car si ce riz avarié avait pénétré le marché national, ce sont des dizaines de milliers de familles burkinabè qui auraient été exposées à ses effets nocifs pour la santé humaine.

La Douane : Honneur-Dévouement-Vigilance

SCRP-DGD

𝗣𝗿𝗲𝗺𝗶è𝗿𝗲 𝘀𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝗖𝗦𝗠 : L𝗲 𝗽𝗿é𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝘃𝗶𝗰𝗲-𝗽𝗿é𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁
Éducation : Le Collège Privé Protestant de Ouagadougou (…)
Dédougou : Des kits de production offerts à des (…)
Mutation des parcelles : « Les citoyens qui ne sont pas (…)
Burkina/Justice : Les membres du Conseil supérieur de la (…)
Burkina/Chirurgie cardiaque : 100 millions de FCFA de (…)
Burkina Faso : Jeannine Nafissatou Nignan, l’ingénieure (…)
Burkina : « Les femmes et les filles doivent s’impliquer (…)
Burkina/ Santé : La Chine fait un don d’une valeur de 34 (…)
Burkina/Journée mondiale de la migration des poissons : (…)
Burkina/8e journée africaine de la lutte contre la (…)
Indice de développement humain : Le PNUD appelle à (…)
Burkina/Promotion du vivre-ensemble : Des jeunes et des (…)
ASCE-LC/Journée africaine de lutte contre la corruption (…)
Burkina/Lutte contre la rage : « La sensibilisation à (…)
Burkina/8e journée africaine de la lutte contre la (…)
Santé/CHR de Dori et de Gaoua : Qui sont les nouveaux (…)
Protection des enfants : Le comité de pilotage du projet (…)
Grand rattrapage vaccinal : « Un enfant protégé, c’est (…)
Conseil régional du Centre-ouest : La délégation (…)
Burkina/Justice : Me Guy Hervé Kam finalement libre

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés