Actualités :: Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le Burkina et (…)

Le militant panafricain franco-béninois, Kémi Seba, est arrivé à Ouagadougou dans la soirée de ce mercredi 12 juin 2024. Accueilli à l’aéroport par des partisans dans une ambiance aux slogans révolutionnaires, le leader panafricain a fait une déclaration au cours de laquelle, il a informé que son séjour sera marqué par une rencontre avec le président du Faso, capitaine Ibrahim Traoré, des échanges avec des organisations de la société civile et un meeting à la Maison du peuple.

Le président du mouvement Urgences panafricanistes, Kemi Séba, retrouve ainsi le Burkina, trois ans après en avoir été expulsé, alors qu’il se rendait à Bobo-Dioulasso pour une manifestation contre la présence française au Sahel.

« C’est un honneur d’être sur la terre de Sankara, sur la terre d’Ibrahim Traoré, sur la terre des hommes et des femmes intègres. Cela fait un certain nombre d’années que nous menons tous, collectivement, le combat pour la souveraineté. Nous sommes à une période historique pour toute la jeunesse africaine, continentale et diasporique qui se bat pour avancer le processus d’auto -determination », a, au milieu de ses partisans, adressé Kémi Seba à la sortie de l’aéroport international de Ouagadougou.

« Je viens en tant que voix panafricaniste, voir mon peuple du Burkina et voir mon très cher frère, le président, capitaine Ibrahim Traoré. Et je viens aussi en tant que Béninois, dire qu’il existe aujourd’hui des Béninois qui sont opposés à la France-Afrique....Je suis venu aussi dire que le Burkina et l’Afrique seront le tombeau de l’impérialisme ; ils ont tué nos pères, ils ont tué nos mères, mais ils ne tueront pas nos enfants. Nous ne serons les marionnettes de personne, si ce n’est de nos ancêtres et nous sommes les marionnettes de Dieu Tout-Puissant qui veut que les derniers deviennent les premiers. Le 21è siècle sera celui de notre libération, de notre élévation et la fin de ceux qui veulent asphyxier nos populations », a poursuivi le militant panafricain, évoquant au passage son expulsion ci-haut rappelée.

« Mais comme je dis toujours, il n’y a que Dieu qui est éternel, les hommes ne le sont pas, les oppresseurs ne le sont pas. (...). J’ai une émotion particulière pour toutes ces forces-vives de la nation qui sont en train de donner une leçon au reste de l’humanité, qui sont en train de montrer que nous n’avons pas besoin d’avoir les richesses que l’Occident prétend avoir, car la plus grande richesse, c’est la richesse humaine, la dévotion pour sa patrie, l’amour de sa terre, l’amour pour son peuple et ce pays a donné la direction le siècle précédent sous le président Isidore Thomas Sankara et est en train de donner une deuxième fois l’impulsion sous le leadership du président Ibrahim Traoré », a exprimé l’hôte avant de préciser que son combat politique a toujours été le même, depuis 25 ans : galvaniser, encourager, mobiliser et accompagner toutes les forces qui vont dans le sens de l’auto-détermination des populations.

O.L.O.
Lefaso.net

Centrafrique : Eloge Koi Doctrouvé s’oppose au projet du (…)
Éducation : Le Collège Privé Protestant de Ouagadougou (…)
Dédougou : Des kits de production offerts à des (…)
Mutation des parcelles : « Les citoyens qui ne sont pas (…)
Burkina/Justice : Les membres du Conseil supérieur de la (…)
Burkina/Chirurgie cardiaque : 100 millions de FCFA de (…)
Burkina Faso : Jeannine Nafissatou Nignan, l’ingénieure (…)
Burkina : « Les femmes et les filles doivent s’impliquer (…)
Burkina/ Santé : La Chine fait un don d’une valeur de 34 (…)
Burkina/Journée mondiale de la migration des poissons : (…)
Burkina/8e journée africaine de la lutte contre la (…)
Indice de développement humain : Le PNUD appelle à (…)
Burkina/Promotion du vivre-ensemble : Des jeunes et des (…)
ASCE-LC/Journée africaine de lutte contre la corruption (…)
Burkina/Lutte contre la rage : « La sensibilisation à (…)
Burkina/8e journée africaine de la lutte contre la (…)
Santé/CHR de Dori et de Gaoua : Qui sont les nouveaux (…)
Protection des enfants : Le comité de pilotage du projet (…)
Grand rattrapage vaccinal : « Un enfant protégé, c’est (…)
Conseil régional du Centre-ouest : La délégation (…)
Burkina/Justice : Me Guy Hervé Kam finalement libre

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés