Actualités :: 43e anniversaire des Forces armées nationales : entre joie et (...)

Les Forces armées nationales du Burkina ont commémoré leur 43e anniversaire le 1er novembre 2003 par une prise d’arme et des décorations à la place de la Nation de Ouagadougou.

Premier (1er) novembre 1960, 1er novembre 2003. Nos Forces armées ont 43 ans. Placée sous le thème de "l’intégration sous-régionale pour la paix et le développement’’ la commémoration de cet anniversaire de l’armée a débuté par la revue des troupes. Elle a été effectuée par le colonel Christophe Ilboudo de l’Etat-major général des armées en compagnie du lieutenant-colonel Zoumana Traoré, commandant la 3e région militaire.

Dans son discours, le représentant du ministre de la Défense, le colonel Christophe Ilboudo a souligné que le nouvel ordre mondial consécutif à la fin de la guerre froide insuffle une dynamique nouvelle à la marche du monde et impose le réflexe d’intégration comme alternative efficace au développement des Etats. Il a par ailleurs relevé que les cadres d’intégration comme la CDEAO, l’UEMOA ne peuvent être efficaces que si l’espace dans lequel ils s’organisent est sécurisé. Il a à cet effet cité en exemple les conflits sierra-léonais, ivoirien qui émaillent l’espace communautaire ouest-africain mettant en péril la plupart des programmes de développement. A ces obstacles internes aux pays, s’ajoutent la criminalité transfrontalière et le grand banditisme. Voilà qui appelle les Forces armées nationales à jouer un rôle de premier ordre tant sur le plan interne qu’international.

Des décorations ont été décernées aux hommes de tenue pour services rendus à la nation. Ainsi onze (11) officiers ont reçu la médaille d’honneur militaire ; 30 sous-officiers et militaires de rang la médaille militaire, huit (8) sous-officiers et militaires de rang la médaille d’honneur des sapeurs pompiers. Trois (3) officiers, la médaille commémorative avec agrafe République démocratique du Congo.

Bachirou NANA
Sidwaya

Pr Etienne Traoré : "...les intellectuels en politique (...)
Salvador Yaméogo : "Je n’ai subi aucune pression"
Hermann Yaméogo, un "héritier", joue la destabilisation (...)
Assemblée nationale : finances et terrorisme au (...)
Louis Nama libéré de la MACO : "Ouali et Naon sont restés (...)
Affaire Hermann Yaméogo : Où est donc passée la société (...)
44e anniversaire de l’armée nationale : Le foot pour (...)
Rencontre Ould Taya-Diouf à Nouakchott : la crise avec (...)
La Guinée dément catégoriquement les "allégations" du (...)
Crise politique : Hermann Yaméogo réclamé à Londres
Affaire Hermann Yamoégo : Salvador M. Yaméogo démissionne
Affaire Hermann Yaméogo : le sens de l’honneur
Accusations contre Hermann Yaméogo : Que le droit soit (...)
Affaire Hermann Yaméogo : "Il faut poursuivre les (...)
Lettre d’un citoyen au député Hermann Yaméogo
Opinion des femmes du Faso se prononce sur "l’affaire (...)
Affaire Hermann Yaméogo : "Le pouvoir a disjoncté"
Affaire Hermann Yaméogo : Djibrill Bassolé répond au (...)
Affaire Hermann YAMEOGO : Manœuvres dilatoires ou (...)
Meeting de l’UNDD : Un coup d’épée dans l’eau
M. Ould Taya "n’a jamais reçu l’opposant burkinabè Herman (...)

Pages : 0 | ... | 11130 | 11151 | 11172 | 11193 | 11214 | 11235 | 11256 | 11277 | 11298 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés