Actualités :: Burkina/Urbanisme : Vers un plan d’action adéquat pour un mieux-être des (...)

Au Burkina Faso, une bonne politique foncière et de logement qui réponde aux aspirations des populations reste à définir. En témoignent les nombreuses difficultés que le secteur a connu ces dernières années. Face aux défis à relever pour offrir de meilleures conditions de vie aux populations, le gouvernement burkinabè s’est fait accompagner par une mission d’appui-conseil pour les opérations d’aménagement du pôle urbain de Bassinko (périphérie au nord de la capitale). C’est donc après 18 mois d’expertise que se tient l’atelier de validation des livrables des opérations d’aménagement urbain au Burkina Faso. La cérémonie officielle d’ouverture des travaux s’est tenue ce mardi 30 mai 2023, à Ouagadougou. Elle a été présidée par Karim Ilboudo, représentant le ministre en charge de l’urbanisme.

Aménagée d’urgence en 2009 par l’État burkinabè sur une superficie de 906,75 hectares pour reloger les sinistrés des inondations du 1er septembre de la même année, la cité de Bassinko est l’exemple parmi tant d’autres de sites présentant des difficultés d’aménagement urbain. La faiblesse des moyens financiers alloués à son aménagement, la faible réalisation des équipements prévus, l’étroitesse de la route nationale n°2 et la faible occupation des logements construits (créant des foyers d’insécurité) sont notamment les insuffisances identifiées pour le cas de Bassinko.
Dans l’optique de trouver une réponse appropriée à ces problématiques, le gouvernement burkinabè a bénéficié de l’assistance technique d’une mission d’appui-conseil financée par la Banque mondiale et l’UEMOA.

Les participants à l’atelier de validation des livrables des opérations d’aménagement urbain au Burkina Faso

Objectifs de la mission d’appui-conseil

Elle poursuit les objectifs suivants. Détacher les opérations d’aménagement du pôle urbain de Bassinko de la gestion budgétaire de l’État. Mais aussi, accélérer la livraison des infrastructures nécessaires à la production des logements tout en s’assurant de la rentabilité de ces opérations. À cela s’ajoute la garantie d’une meilleure coordination des différentes tâches et interventions avec des outils avancés de planification et de communication aux fins d’accélérer le rythme de développement de Bassinko.
Selon le conseiller technique du ministre de l’urbanisme, des affaires foncières et de l’habitat, Karim Ilboudo, toutes les parties prenantes ont été associées aux travaux de l’atelier de validation des livrables de cette zone pour prendre en compte leurs préoccupations.

« L’ambition est de faire de Bassinko, un pôle urbain avec toutes les infrastructures socio-collectives qui s’y rattachent accompagné de l’ensemble du dispositif administratif et autres… », Karim Ilboudo, conseiller technique du ministre en charge de l’urbanisme

« Vu que les opérations d’aménagements doivent se faire dans une zone qui relève de l’arrondissement n°8 de Ouagadougou, mais aussi des communes de Pabré, Tanghin-Dassouri et Sourgoubila, il était judicieux d’impliquer dès le départ les résidents qui sont concernés à plus d’un titre. Cela, dans la perspective d’avoir des points de vue convergents pour l’atteinte des résultats escomptés », a-t-il évoqué.
En plus des représentants des résidents, prennent part à la rencontre, les responsables des communes concernées et les différents départements ministériels.
Dans le cadre de ce projet d’assistance technique, il va s’agir essentiellement d’apporter les outils techniques, juridiques, financiers et institutionnels, permettant aux huit États membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) de réussir leur politique d’habitat et du foncier.

« La réussite du pari de Bassinko va permettre de dupliquer les réponses au profit des autres sites pour promouvoir le développement urbain », Papa Madiaw Seck, coordonnateur du projet d’assistance technique du don IDA, sur le financement du logement abordable dans l’espace UEMOA

À cet effet, plusieurs études ont été menées qui font l’objet de validation au cours de la présente session des travaux des acteurs. Ce sont entre autres une étude de marché pour établir les coûts pour l’aménagement dans les règles de l’art du site de Bassinko. Aussi, une étude sur les conventions des partenariats avec les promoteurs a été faite. Ce, afin de créer un cadre qui réglemente leurs interventions et les contraint à respecter leurs cahiers de charges. Une autre a porté sur la régulation foncière qui doit aboutir à l’immatriculation des sites dont celui de Bassinko en particulier, pour leur assurer une meilleure sécurisation.

Pour rappel, l’offre de logements qui demeure nettement inférieure à la demande est particulièrement croissante dans la capitale, principale ville qui concentre l’essentiel des activités socio-économiques du pays. La forte croissance démographique ces dernières années que connaît la ville de Ouagadougou induit nécessairement des demandes et des besoins croissants de logements décents.

Lire aussi : Burkina/Urbanisation : Le pôle urbain de Bassinko bénéficie de l’accompagnement d’une mission d’appui-conseil

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Ouagadougou : Braquage d’un véhicule de transport de (...)
Crise alimentaire dans la Tapoa : Des personnes (...)
Burkina : Un réseau de présumés auteurs de vol organisé (...)
Ouagadougou : Deux présumés arnaqueurs via WhatsApp dans (...)
Burkina Faso : La crèche maternelle bilingue Notre-Dame (...)
Burkina/“Prix de la Lutte anti-corruption” : La date (...)
Burkina/Recherche scientifique : Maud Saint Larry Maïga (...)
Jubilé d’albâtre des Frères des écoles chrétiennes : Une (...)
Gaoua : Le gouvernement burkinabè et ses partenaires (...)
Plan d’action pour la stabilisation et le développement (...)
Burkina : La Jeune chambre internationale Ouaga Étoile (...)
Burkina : Un individu tentant de s’en prendre à une (...)
Burkina/Eau et assainissement : Démarrage officiel de (...)
Burkina/Enseignement supérieur : L’université Aube (...)
Université Joseph Ki-Zerbo : L’autonomisation des (...)
An 34 de l’assassinat de Dabo Boukary : L’UGEB annonce (...)
Affaire Lionel Kaboui : Le délibéré de l’audience de ce 16 (...)
Santé mentale : « Lorsqu’une personne développe une (...)
Région des Hauts-Bassins : Un directeur d’école relevé de (...)
Burkina Faso : Hermann Coulibaly/Gnoumou s’engage pour (...)
24e Journée nationale de lutte contre la pratique de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36708


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés