Actualités :: Ouagadougou : Les voies d’accès aux quartiers Bassinko, Yagma, Rimkièta et (…)

Les voies d’accès aux quartiers Bassinko, Yagma, Rimkièta et Nagrin (Ouagadougou) seront bientôt aménagées et bitumées. La cérémonie officielle de lancement de ces travaux a eu lieu ce samedi 13 mai 2023 au quartier Bassinko, situé dans la banlieue nord de la capitale. Elle a été présidée par le ministre d’Etat, chargé de la Fonction publique, Bassolma Bazié, représentant le Premier ministre, en présence de quelques membres du gouvernement dont le ministre des Infrastructures et du Désenclavement.

Dans le but de désengorger et de décongestionner les artères principales des différentes villes du pays, notamment la capitale Ouagadougou, le gouvernement a procédé au lancement de la première phase des travaux d’aménagement et de bitumage de tronçons de rues dans quatre arrondissements de la commune de Ouagadougou. Il s’agit des arrondissements 3, 7, 8 et 9. La réalisation de ces travaux s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement en faveur de la facilitation de la mobilité à l’intérieur du pays, conformément au Plan d’action pour la stabilisation et le développement (PASD).

Quelques membres du gouvernement présents à cette cérémonie de lancement des travaux.

Ces travaux visent donc à améliorer la sécurité des usagers et des populations riveraines, faciliter l’accès aux services sociaux de base, améliorer les conditions de vies des riverains, réduire le temps de parcours des usagers et le coût d’exploitation des véhicules. Ces travaux permettront aussi d’améliorer la fluidité de la circulation sur les artères principales de la capitale. Il s’agit aussi de contribuer au renforcement des activités productrices et commerciales de la zone du projet, d’améliorer la mobilité urbaine des populations des quartiers traversés, etc.

Les travaux concernent les voies principales d’accès aux quartiers Rimkièta (6,880 km), Nagrin (4,950 km), Bassinko (6,17 km) et Yagma (9,548 km). La réalisation de ces voies, d’une longueur totale de 27,548 km, va mobiliser 13 631 586 244 F CFA TTC pour les travaux et 915 413 401 F CFA TTC pour le suivi-contrôle, soit un coût global de plus de 14 546 999 645 F CFA. Le délai maximum pour la réalisation des travaux est de douze mois, hors saison pluvieuse.

Bassolma Bazié, représentant le Premier ministre, a affirmé que les travaux seront repris en cas de mauvaise exécution.

Pour Adama Luc Sorgho, ministre des Infrastructures et du Désenclavement, ces travaux d’aménagement et de bitumage s’inscrivent dans le cadre de la stratégie de développement du secteur des transports en général et de l’amélioration de la mobilité urbaine en particulier. « En effet, toutes les artères principales de la ville de Ouagadougou se trouvent saturées. La traversée de l’agglomération ouagalaise dans sa partie nord sur la section urbaine de la RN 2 est un cauchemar pour les habitants et surtout pour les transporteurs routiers », reconnaît le ministre.

Tout en admettant que ces travaux soulageront énormément les usagers et les populations riveraines, Adama Luc Sorgho a invité les différentes entreprises attributaires à plus d’abnégation dans le travail afin que les infrastructures soient livrées selon les règles de l’art et dans les délais requis. Il a par ailleurs rassuré que l’administration routière, en coordination avec les missions de contrôle et les autorités locales, « veillera de manière stricte au respect de ces consignes, pour qu’au terme des travaux, les voiries aménagées puissent pleinement jouer leur rôle de facilitation et de fluidification avec une réduction substantielle du temps de trajet et une sécurisation des usagers ».

Adama Luc Sorgho, ministre des Infrastructures et du Désenclavement, a annoncé le démarrage prochain des travaux d’élargissement de la Route nationale N°2.

Représentant le chef du gouvernement, le ministre Bassolma Bazié a salué le démarrage de ces travaux malgré la situation économique et sécuritaire difficile du pays. Il a également salué l’esprit de résilience et de sacrifice des Burkinabè face à la crise. « Malgré la situation assez pénible que vit le pays, nous tenons fortement à féliciter l’ensemble des Burkinabè pour leur esprit de sacrifice, d’accompagnement et de compréhension. Cela nous interpelle davantage en tant que gouvernants, étant donné que nous agissons au nom des populations, à faire en sorte que la sueur de ces populations soit appliquée convenablement en conformité avec leurs besoins, leurs souhaits et leurs aspirations profondes. La question des voiries entre en ligne de compte de la question économique. Comme l’a dit le chef de l’Etat dans ses différentes sorties médiatiques, tout se tient dans cette lutte contre le terrorisme, que ce soit les actions économiques, sécuritaires, sociales, culturelles », a-t-il indiqué.

Lancement officiel des travaux.

Bassolma Bazié a appelé les entreprises attributaires à respecter leurs engagements en livrant des travaux de qualité aux populations, sous peine de reprise desdits travaux. « Les actions que nous posons ici doivent marquer le temps. Il ne faudrait pas qu’après les travaux, même pas réceptionnés, les intempéries se mettent à vérifier la tenabilité de ces travaux. (…) Donc on ne souhaiterait pas recevoir des travaux biodégradables. Si on se retrouvait dans cette situation, tout un chacun sera interpellé immédiatement, mis devant ses responsabilités pour que les travaux reprennent », a prévenu le représentant du Premier ministre.

Les autorités coutumières et religieuses des quartiers bénéficiaires présentes à la cérémonie officielle de lancement

Les populations riveraines, par la voix de leur porte-parole, se sont réjouies du lancement officiel de ces travaux d’aménagement et de bitumage. Pour eux, c’est un cri de cœur qui est entendu après plusieurs années de calvaire et d’attente. Le ministre des Infrastructures, Adama Luc Sorgho, a donc profité de l’occasion pour annoncer le démarrage très prochain des travaux d’élargissement de la Route nationale n°2, à la sortie de Ouagadougou, en direction de Ouahigouya.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

Santé : Le vaccin contre la rage a « un double rôle à la (…)
Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Guy (…)
Célébration de l’an 6261 du calendrier Kamit : L’on (…)
Burkina/Enseignement supérieur : De nouveaux bacheliers (…)
Médiateur du Faso : Après la dissolution de l’institution,
Burkina/Centre-est : L’Agence belge de développement, (…)
Développement communautaire : Sur les traces des heureux (…)
Tracasseries routières : Les acteurs du transport (…)
Burkina/Police nationale : Jean Alexandre Darga est le (…)
Burkina : Le gouvernement prend un décret portant (…)
Région cotonnière de Dédougou : La Sofitex en forum de (…)
Burkina/Multiples cas de noyades : Les sapeurs pompiers (…)
Burkina/Enseignement supérieur : Les étudiants de l’ISSP (…)
Le Management des Non-Conformités, le Défi de la (…)
Burkina/Tapoa : La ville de Diapaga ravitaillée
Burkina/Cohésion sociale : Les forces de sécurité (…)
Ouagadougou : Des acteurs des systèmes alimentaires (…)
Burkina / Journée des doctorants de l’INSS : La 4e (…)
Développement : L’Alliance Sahel place la jeunesse au (…)
Promotion de la bonne gouvernance : La Présidence du (…)
Burkina/Décentralisation : La commune de Koudougou et la (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés