Actualités :: CEFISE : Quatre ressources humaines du ministère de la Communication (…)

Ce jeudi 23 février 2023, le Centre d’éducation et de formation intégrée des sourds et des entendants (CEFISE) qui œuvre pour l’atteinte d’un monde plus inclusif a abrité la cérémonie de remise d’attestations à quatre traducteurs en langue des signes. Cette formation exceptionnelle a été organisée par ledit centre et ses partenaires dont le ministère en charge de l’action humanitaire et L’ONG Light for the World.

Malgré l’existence d’un arsenal juridique et institutionnel pour une meilleure inclusion de la problématique du handicap dans le processus de développement au Burkina Faso, des personnes vivant avec un handicap ne jouissent toujours pas pleinement de leurs droits comme le droit à l’information. L’organisation d’une formation exceptionnelle en langue des signes (LdS) se veut une réponse à cette préoccupation.

Ce sont au total quatre impétrants qui se sont vu décerner des attestations permettant de valider leurs compétences en matière d’interprétation en LdS. Il s’agit notamment de Sylvain Song-naba, Eric Gaégo, Issa Tiendrébéogo, et Désiré W. Ouédraogo, tous enseignants de profession mis à la disposition du ministère en charge de la communication.

Le volet interprétation est indispensable dans le système éducationnel du CEFISE, a confié la directrice générale

Assurée par la directrice générale du CEFISE, Dr Thérèse Kafando, assisté par le spécialiste en LdS Sylvain Tiendrébéogo, la formation a duré 300 heures. Les interprètes ont conjugué enseignement théorique et pratique. Revenant sur le contenu, Dr Thérèse Kafando a fait savoir que la phase théorique a porté sur une révision générale des acquis, l’appropriation de nouveaux termes et de leurs signes en utilisant les documents tels que « communiquons avec les sourds », « les mains qui parlent », « The joy if signing », « dictionnaire en langue de signes ».

La phase pratique, quant à elle, a consisté à écouter et interpréter les JT, suivie de débats et de corrections. Ces activités se sont déroulées au sein du centre et à la RTB. Avec ces nouvelles compétences, l’interprétation du journal télévisé en LdS qui a été suspendue par manque de moyens va reprendre sur la RTB au profit des personnes sourdes et malentendantes du Burkina Faso et d’ailleurs.

Lors de cette cérémonie de remise de parchemins, Dr Kafando a souligné l’importance de l’interprétation en LdS dans le dispositif éducatif du CEFISE et félicité les interprètes pour leur persévérance, leur enthousiasme et leur assiduité pendant la formation. Aussi, elle a invité les bénéficiaires déficients auditifs à saisir cette opportunité pour être au même niveau d’information.

Le représentant du patron de la cérémonie, Kané Pascal

Pascal Kané a pris la parole au nom du ministre de la Communication et du directeur général de la RTB. Pour lui, cette formation met fin à une injustice. « Une grande partie de la population n’arrivait pas à suivre nos informations. Pourtant, nous sommes une télévision nationale. Toutes les couches devraient pouvoir se reconnaître à travers nos antennes. C’est vraiment une anomalie qui est réparée aujourd’hui à travers la mise à disposition du personnel qui nous permettra de traduire en LdS nos différentes émissions », soutient-il.

Conscient de l’importance de l’information visuelle à travers l’interprétation en LdS, M. Kané a exprimé ses remerciements aux acteurs impliqués dans ce processus à savoir le ministère en charge de l’action humanitaire et l’ONG Light for the World à travers le projet « soutenir l’accès à l’information et des activités de sensibilisation inclusive dans la réponse du Covid-19 pour les personnes vivants avec un handicap » dont l’objectif 1 est intitulé « faciliter la transmission des messages inclusifs accessibles ».

La formation en LdS intervient après la remise de matériels spécifiques à la RTB en mai 2022 par l’ONG Light for the World. Il s’agit, selon le représentant du directeur pays, Philippe Compaoré, d’une caméra Sony avec un pupitre de commande et un écran LG. Afin d’atteindre l’objectif escompté par la formation, le responsable de programmes auprès de l’ONG encourage les participants à mettre en pratique les compétences acquises, même avec leur entourage.

Le représentant du directeur pays de l’ONG Light for the World, Philippe Compaoré

Les heureux élus du jour, à travers la voix de leur représentant, ont réitéré leurs remerciements aux formateurs ainsi qu’aux partenaires pour leur soutien. Ce fut l’occasion pour eux de formuler quelques doléances. Entre autres requêtes, le recyclage pour s’adapter aux réalités, et le partage d’expérience avec des acteurs des pays de la sous-région.
Pour rappel, le CEFISE qui œuvre pour l’atteinte d’un monde plus inclusif a enregistré cette année 5272 élèves et apprenants dont 827 (427 filles et 400 garçons) vivant avec un handicap.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Burkina/Transformation digitale : L’application « ONEA (…)
Témoignage : « Mes frères, avant d’emmener votre (…)
Burkina Faso : Annick Laurence Koussoubé milite pour le (…)
Burkina/Médias : « Actuellement, les journalistes sont à (…)
Journée internationale du yoga : Une célébration placée (…)
Dédougou : Des enfants plaident pour la protection de (…)
Fada N’Gourma : La 34e édition de la journée de l’enfant (…)
Burkina : Le journaliste d’investigation Atiana Serges (…)
Affaire journal L’Événement contre Adama Siguiré : « Le (…)
Idrissa Ouédraogo, président du CSC : « Pour que la (…)
Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
Campagne nationale des Journées vitamine A+ : Plus de 3 (…)
Burkina : « Unique & One School » forme et éduque (…)
Sofitex Dédougou : Les producteurs de coton passent à la (…)
Burkina/Géo-technologie : ACIT Géotechnique certifié ISO (…)
Association burkinabè pour le bien-être familial : Le (…)
Aménagement de voieries à Kaya : Un deuxième atelier (…)
Burkina/Recherche : La clôture de la 3e édition des (…)
Burkina/Journée de l’enfant africain : Les enfants mis à (…)
Burkina/Violences conjugales : Des jeunes femmes leaders (…)
Burkina/Média : Le journal en ligne Lefaso.net mis en (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés