Actualités :: Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse pour soulager des (...)

La commune de Bobo-Dioulasso a entrepris, depuis le mois d’octobre 2022, le reprofilage de plus de 500 km de voies dans la ville. Ce projet a pour objectif de désenclaver certains quartiers qui étaient devenus inaccessibles du fait de la dégradation de la voirie. Quatre mois après le début des travaux, la délégation spéciale de ladite commune a décidé d’apporter de la mélasse de canne à sucre sur certaines de ces voies, afin de soulager les riverains qui souffraient de la poussière. C’est le constat fait ce jeudi 2 février 2023 sur la rue 10.96.

Les riverains de la rue 10.96 (rue non bitumée menant au Centre médical avec antenne (CMA) de Do intersection RN9) sont épargnés de la poussière pendant une bonne période. Cette voie, longue de plus d’un kilomètre, a bénéficié de l’épandage de la mélasse afin de lutter contre la poussière engendrée par les engins à moteurs. Cette disposition est donc un soulagement pour les populations qui avaient exprimé leur calvaire à la délégation spéciale communale.

« C’est depuis le mois d’octobre que la commune a entrepris de reprofiler les différentes voies de la ville de Bobo-Dioulasso. Aujourd’hui, nous sommes à plus de 360 km de voies reprofilées. Et sur ces voies reprofilées, il y a des ralentisseurs que les riverains ont érigés de façon sauvage. Nous avons donc voulu régler ce problème en apportant de la mélasse sur ces voies pour faciliter la circulation aux populations et régler en même temps la question de la poussière qui conduit les riverains à ériger des ralentisseurs sauvages », a expliqué le président de la délégation spéciale communale, Adama Bidiga.

Le président de la délégation spéciale communale, Adama Bidiga, invite les bonnes volontés à accompagner la commune sur les chantiers de développement

Cette opération va permettre de réduire la poussière sur cette voie, participant ainsi à la sauvegarde et à la protection de la vie des populations. A en croire le président de la délégation spéciale, cette action a été rendue possible grâce aux efforts de la commune, avec l’accompagnement d’une bonne volonté qui bien voulu mettre la main à la pâte. Ce fut ainsi une occasion pour Adama Bidiga de lancer un cri de cœur à l’endroit des personnes de bonne volonté pour soutenir la commune dans cette opération d’épandage de la mélasse sur les voies reprofilées.

« Pour 1 km de voirie, il faut environ 16 tonnes de mélasse alors que le kilo de mélasse coûte 150 francs CFA. Il serait donc difficile pour la commune de faire bénéficier toutes ces voies de la mélasse. Avec la SN SOSUCO, nous nous sommes accordés sur une quantité de 100 tonnes. C’est pourquoi nous disons que toute personne disposée à nous accompagner sera la bienvenue », a-t-il sollicité.
Il faut rappeler que le projet de reprofilage des voies de Bobo-Dioulasso a vu le jour sous l’impulsion de la délégation spéciale communale. Environ 500 km de linéaires sont concernés par les travaux. Il s’agit des différentes voies qui souffrent véritablement de dégradation dans les sept arrondissements que compte la commune.

De la mélasse sur la rue 10.96 pour soulager des riverains contre la poussière

A en croire le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso, « aucun développement n’est envisageable sans le développement de la route ; il faut donc permettre aux populations de pouvoir circuler librement ». C’est au regard de l’enjeu qu’il y a autour de la réparation des routes en dégradation, que les autorités communales ont initié ce projet de reprofilage qui va permettre de désengorger certains axes.

Selon Ismaël Sana, les 16 tonnes de mélasse épandues sur cette voie a coûté plus de 2 400 000FCFA

La mélasse comme résidu de la canne à sucre est déversée sur certaines voies reprofilées pour atténuer ainsi la poussière et éviter l’érection des ralentisseurs sauvages sur les voies. Selon le directeur des infrastructures routières de la mobilité de la commune de Bobo-Dioulasso, Ismaël Sana, pour 1 km de voirie, il faut nécessairement 16 tonnes de mélasse. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Crise à l’entreprise COTRADIS : « Résoudre cette crise (...)
Éducation : Démystifier la science, l’ambition de (...)
Journée mondiale du pied bot : Une trentaine d’enfants (...)
Subvention d’intrants et de matériels agricoles : (...)
Crises humanitaires négligées dans le monde : Le Burkina (...)
Route Guiba-Garango : « On peut désormais rouler sans (...)
Religion : La Jeunesse étudiante catholique du Burkina (...)
Infrastructures routières : Le Premier ministre inaugure (...)
Soutenance de thèse de doctorat unique en Sociologie : (...)
Tentative d’enlèvement : Papus Traoré entend déposer une (...)
Confédération générale du travail du Burkina : 45 (...)
Dédougou : Le retour de la paix au Burkina, au cœur d’une (...)
Burkina : Le CAPES inaugure une salle de conférences en (...)
Gaoua : Une délégation gouvernementale apporte son (...)
Crise à l’entreprise COTRADIS : « Résoudre cette crise (...)
Burkina-2 juin 2023 : Il y a 84 ans, naissait la (...)
Global executive master in management (GEMM) de HEC (...)
Éducation : C’est parti pour les épreuves du BEPC, BEP et (...)
BEPC 2023/Centre-ouest : Le top départ donné au lycée (...)
Burkina/SND : Les opérations de recrutement des Appelés (...)
BEPC session 2023 : A Manga, le ministre de l’éducation (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 33432


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés