ActualitésDOSSIERS :: Lutte contre le terrorisme au Burkina : « Il faut plus d’engagement des (...)

« Nous pouvons tous apporter notre expertise dans cette lutte contre l’ennemi, pourvu que nous soyons des patriotes engagés », estime Antoine Traoré, un volontaire pour la défense de la patrie qui vient de se faire enrôler ce lundi 14 novembre 2022 à Bobo-Dioulasso. Ainsi, en acceptant de se faire enrôler, ce jeune Bobolais veut, selon lui, démontrer son patriotisme et inviter du même coup la jeunesse à s’engager pour sauver le pays car, dit-il, « personne ne viendra le faire à notre place ».

Antoine Traoré aurait pu se dédire par rapport à son enrôlement comme volontaire pour la défense de la patrie car n’ayant pas trouvé d’affluence au haut-commissariat lorsqu’il s’y est rendu pour son enrôlement. Heureusement que son patriotisme a pris le dessus.

Il appelle au sens de patriotisme de tout un chacun, surtout la jeunesse burkinabè et bobolaise en particulier, à prendre ses responsabilités car, dit-il, personne ne viendra défendre le pays à notre place. Selon lui, « c’est beau de crier partout qu’on est Burkinabè, mais l’idéal c’est de s’engager pour défendre ce pays. C’est ce que je demande à la jeunesse, engageons-nous pour sauver le pays et après nous pourrons faire tout ce que nous voulons », a-t-il laissé entendre.

Comptable, logisticien et directeur d’exploitation d’une société de la place, Antoine Traoré dit être préoccupé par la situation sécuritaire du pays. Pour lui, chaque Burkinabè doit apporter sa contribution dans cette lutte contre l’ennemi commun. Et c’est ce qui lui a valu cette motivation à se faire enrôler. « Je ne suis pas fort militairement, mais j’estime que je peux apporter mon expertise pour aider mon pays dans cette lutte. C’est ce qui m’a motivé aujourd’hui à venir m’enrôler », a fait savoir Antoine Traoré. Avant de poursuivre : « Chacun peut apporter sa pierre dans cette lutte pour que le pays puisse vraiment mieux se porter. S’il faut vraiment qu’on aille au front pour défendre le pays, nous irons ».

Le Burkina Faso a lancé, en fin octobre 2022, le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie (VDP), des supplétifs civils qui vont renforcer les rangs de l’armée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. La mission dévolue à ces VDP est de protéger, aux côtés des forces de défense et de sécurité, les populations et les biens de leurs communes d’origine face aux attaques des terroristes. Dans chaque commune du Burkina Faso, il est prévu le recrutement de 100 VDP. Un nombre que la commune de Bobo-Dioulasso peinait à atteindre. En effet, à la date du mardi 8 novembre dernier, Bobo-Dioulasso comptait seulement 29 volontaires enrôlés.

Face à la faible mobilisation des populations, le président de la délégation spéciale de la commune avait convoqué une rencontre d’urgence avec les acteurs de la société civile pour voir dans quelle mesure ils pouvaient travailler ensemble à mobiliser les citoyens pour la défense de la patrie. On peut dire que cette rencontre semble avoir porté des fruits car à la date du lundi 14 novembre 2022, Bobo-Dioulasso enregistre 174 volontaires pour la défense de la patrie et les inscriptions se poursuivent jusqu’au 18 novembre prochain. Pour les inscriptions, chaque citoyen est prié de se munir d’une demande manuscrite adressée au commandant de la brigade de veille, d’un extrait d’acte de naissance, la carte nationale d’identité burkinabè et un certificat de nationalité. Et les inscriptions à Bobo-Dioulasso se font au gouvernorat de la région et au haut-commissariat de la province.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Burkina Faso : Une attaque dans la commune de Bani fait (...)
Insécurité dans le Centre-ouest du Burkina : « Si rien (...)
Insécurité au Burkina : « Le gouvernement a intérêt à (...)
Est du Burkina : L’armée et les volontaires pour la (...)
Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une (...)
Région des Cascades : Les corps sans vie de quinze (...)
Crise sécuritaire et humanitaire au Burkina : La (...)
Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou (...)
Burkina : Une centaine de terroristes neutralisés par (...)
Reconquête du territoire national : La situation s’est (...)
Libération des 66 femmes enlevées à Arbinda : "Les (...)
Insécurité au nord du Burkina : « Ceux qui tentaient de se (...)
Lutte contre le terrorisme au Burkina : Enlèvement des (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Les douaniers (...)
Burkina : Les femmes enlevées à Arbinda (Sahel) ont été (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Plusieurs dizaines (...)
Nayala : 11 personnes tuées dans une embuscade
Enlèvement d’une soixantaine de femmes à Arbinda : Une (...)
Burkina : 216 754 déplacés internes ont moins de 5 ans à (...)
Burkina Faso : Le PAM réclame 12 à 15 milliards de FCFA (...)
Insécurité au Burkina : Les femmes enlevées à Arbinda ne (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 1953



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés