Actualités :: Burkina/Transition : « Tous les Burkinabè doivent être responsables des succès (...)

C’est sur fond d’une exhortation aux populations burkinabè à s’enrôler dans le cadre du recrutement des VDP (Volontaires pour la défense de la patrie), que le Mouvement d’unification nationale pour le départ de la France (MUNADF) a animé une conférence de presse, ce lundi 31 octobre 2022 à Ouagadougou.

Les responsables de l’organisation s’exprimaient ainsi sur des sujets liés à la situation nationale, notamment le processus de transition avec les nouvelles autorités, la lutte contre le terrorisme avec l’élan populaire dans le recrutement des volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et, subséquemment, la coopération militaire bilatérale.

Ainsi, sur la nouvelle dynamique de la transition, avec la mise en place du gouvernement, les responsables du MUNADF déplorent le manque d’inclusivité par rapport aux partis politiques. « Nous n’avons pas la prétention de dicter des choix au président de la transition. Nous estimons toutefois que nous devons modestement l’aider à faire des choix les plus consensuels possibles, pour le bien de la transition. Le gouvernement n’est pas inclusif alors que l’inclusion est une exigence de la charte. Les politiciens ont été complètement ignorés du gouvernement. C’est toute une bonne partie des Burkinabè qui s’en trouve exclue, voire marginalisée. Ce n’est pas bon pour la marche radieuse de la transition. (…). Tous les Burkinabè doivent être responsables des échecs comme des succès de la transition. Notre conviction est établie que les partis politiques ne peuvent pas être mis en veilleuse pendant 21 mois. Il ne s’agit pas de les inviter à la soupe, mais au travail. Si la transition est vraiment envisagée comme du travail et non de la soupe, il n’y a pas de raisons plausibles de ne pas soumettre tous les Burkinabè à la tâche », justifie le président du MUNADF, Ali Diasso, exhortant les autorités à davantage nourrir le dialogue avec toutes les forces-vives dans la conduite de la transition.

Sur la composition du gouvernement, précisément les ministres qui font l’objet de récusation au sein des populations, les conférenciers déplorent des « investigations très légères » ; ce qui n’aurait pas permis de s’entourer d’un minimum de précautions avant certaines nominations. Ils estiment que les ministres concernés auraient, eux-mêmes, pu décliner leur nomination, pour l’intérêt général, dès lors que des soupçons d’éléments immoraux pèsent sur eux.

Les dirigeants du MUNADF ont ensuite appelé les populations, surtout les jeunes, à s’enrôler et à ne pas avoir peur de s’engager pour la défense de la patrie. « La défense de la patrie doit s’inspirer surtout du format des CDR (Comité de défense de la révolution) sous le capitaine Thomas Sankara où les organisations (comités) sont créées par village, parce que ce sont des gens qui connaissent déjà leur territoire », précise M. Diasso, qui encourage les responsables des villages à s’impliquer dans le processus pour éviter les dérives.

Sur un autre volet, le MUNADF prône une coopération militaire entre Etats africains ; une voie idéale, dit-il, pour aller vers le panafricanisme et le développement harmonieux du Burkina et du continent. C’est fort de cette conviction que les responsables de l’organisation recommandent, entre autres, la refondation de l’Etat sur la base des valeurs culturelles propres (à l’images des pays de l’Asie) et un fort engagement dans la voie de l’intégration africaine.

Lire aussi : Burkina/Coopération : Une organisation de la société civile envisage de travailler à l’éveil des consciences contre la présence française au Burkina

O.H.L
Lefaso.net

Burkina : Le président Ibrahim Traoré assure que les (...)
Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : (...)
Continent africain : La gouvernance globale stagne (...)
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan (...)
Vie des partis politiques : La composante « Autres (...)
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les (...)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme (...)
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère (...)
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration (...)
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni (...)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes (...)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre (...)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois (...)
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute (...)
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces (...)
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 (...)
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, (...)
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée (...)
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12138



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés