Actualités :: Conclusions des assises nationales : « Le capitaine Ibrahim Traoré doit (...)

Serge Igor Birba, Ingénieur agronome en service au Ministère en charge de l’agriculture :

"Globalement, je trouve satisfaisantes les conclusions des assises. D’abord, la démarche à été inclusive et ce sont les résultats issus des différentes couches sociales.

Primo, je suis content du nombre des membres du gouvernement et de l’ALT (Assemblée législative de transition, ndlr) afin de ne pas trop bousculer les dispositions administratives au niveau des ministères. Et Pour les membres de l’ALT, je suis d’accord qu’ils ne doivent bénéficier que d’indemnités uniquement. Car , de nos jours, nous avons besoin d’orienter les ressources financières vers la priorité des priorités qu’est la lutte contre le terrorisme. Cependant, je ne partage pas les quotas attribués au Président Ibrahim Traoré (20) et les FDS ( 16). C’est trop et on pouvait réduire et ramener ce nombre à d’autres couches sociales pour plus de représentativité.

Pour la durée de la transition, je trouve qu’elle est suffisante pour bien mener la lutte, si toutefois l’ensemble des Burkinabè et surtout les forces armées sont tous unis pour la sauvegarde de la patrie . Ce qui est sûr, c’est le taux de récupération du territoire qui est l’indicateur majeur de la performance de l’équipe de la transition. Elle a un atout majeur, qui est le soutien populaire.

Maintenant, il reste à voir l’équipe gouvernementale et je souhaite que si dans les chapelles politiques, si on peut trouver des compétences qu’elles soient associées.Mais , il faut éviter de ramer pour un bord politique afin d’éviter le risque de voir ses efforts sabotés.

La priorité est la lutte contre le terrorisme afin de sauvegarder le territoire national. Secundo, cette transition doit être l’occasion pour promouvoir la bonne gouvernance, réduire les inégalités sociales entre travailleurs et lutter contre la corruption. Tout cela sera possible que par leur exemplarité dans la gestion de la chose publique. Ils sont attendus au tournant au vu des déboires et des incohérences constatées avec le gouvernement Damiba. Éviter au maximum le mensonge d’état et parler franchement au peuple.

Le train de vie de l’état doit être véritablement réduit afin d’amener les citoyens à contribuer fortement. Plus haut, je parlais d’impliquer toute compétence avérée.Toutefois, il faut au delà des compétences, miser sur les valeurs de probité, d’intégrité et tenir compte de son passé pour éviter de voir des contestations populaires lors des nominations. Il doit aussi éviter la militarisation de la fonction publique.

C’est vrai que c’est difficile d’avoir une unanimité mais il doit faire l’effort pour que son équipe inspire confiance, car le peuple d’aujourd’hui est très regardant et prêt à tout pour garder son pouvoir.

Pour finir, l’heure n’est pas à la chasse aux sorcières mais mobiliser toutes les forces possibles dans un élan de combat. Éviter de deviser et de viser des groupes d’individus comme le faisait le régime Damiba.

Je répète, la cohésion au sein de l’armée et l’amélioration des conditions de vie des VDP est gage de notre victoire prochaine. Bon vent à cette transition en laquelle je fonde beaucoup d’espoir".

Lefaso.net

Situation nationale : Parole d’espérance pour le Burkina (...)
Burkina : « La situation sécuritaire n’a fait qu’empirer, (...)
Politique : La pensée unique est-elle une solution de (...)
Burkina - France : « Seuls les citoyens organisés en (...)
Départ des militaires français du Burkina : Yacouba Isaac (...)
Insécurité au Burkina : « A quel jeu joue l’Etat dans le (...)
Supposée arrivée de Wagner au Burkina : ‘’Il est (...)
Burkina Faso : « Le tableau de la crise est beaucoup (...)
Newton Ahmed Barry : Une tribune privée de sens (...)
Nouvelle année 2023 : Vœux d’un utopiste à ses concitoyens (...)
Sayouba Traoré sur la laïcité : Puisque vous le prenez (...)
Burkina : IB, religion et ethnie
Lettre ouverte au président Traoré : Mon capitaine, les (...)
Maintien probable des forces françaises au Burkina Faso (...)
Education nationale : Un citoyen interpelle le (...)
Propos Moussa Kouanda à l’AG des arabophones : ”Un poison (...)
La vie, ce n’est pas du jeu
Burkina : Pour une meilleure année 2023 en trois (...)
Lutte contre le terrorisme au Burkina : « Il faut (...)
Massacre de 28 peuls à Nouna : « De la gestion d’une (...)
Burkina : Le moment churchillien du Peuple burkindi

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5208



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés