Actualités :: Burkina : Les assises doivent trouver une solution consensuelle pour doter (...)

Dans son discours prononcé le 14 octobre 2022 à l’occasion de l’ouverture des assises nationales sur la transition, le colonel major Célestin Simporé, président du comité d’organisation des assises nationales a rappelé les activités entreprises pour préparer ce jour. Il s’agit de " l’élaboration des termes de références des assises, l’invitation des participants, la gestion de la logistique, la réalisation de différentes activités prévues dans le cadre des assises."

Mais avant, permettez-moi de vous inviter à observer une minute de silence en la mémoire des Forces de défense et de sécurité, des volontaires pour la défense de la patrie et de toutes les paisibles populations victimes des atrocités des groupes armées terroristes.

Je vous remercie.

Je voudrais souhaiter la bienvenue à toutes les participantes et à tous les participants à cette cérémonie d’ouverture des Assises nationales sur la conduite de la Transition.

Notre cher pays, le Burkina Faso, se trouve aujourd’hui à une étape cruciale de son histoire sociopolitique, suscitant des interrogations légitimes sur son avenir en tant que nation.

A la suite des évènements des 29 et 30 septembre 2022, la tenue des présentes Assises des Forces vives de la Nation est le lieu de trouver une solution consensuelle qui permettra au Burkina Faso de se doter d’un cadre légal-institutionnel pour la conduite de la Transition afin de faire face aux défis du moment.

C’est dans ce cadre que le comité d’organisation que je préside a eu pour mission la préparation matérielle de toutes les activités des assises nationales.

A ce titre, il s’est attelé à :

-  l’élaboration des termes de références des assises ;

-  l’invitation des participants ;

-  la gestion de la logistique ;

-  la réalisation de différentes activités prévues dans le cadre

des assises.

Au terme de sa mission, le comité aura en charge l’élaboration d’un rapport des assises nationales.

La tenue des présentes assises à bonne date et dans des conditions acceptables n’aurait pas été possible sans l’esprit de sacrifice et de dévouement dans lequel les membres du comité d’organisation ont travaillé.

C’est donc le lieu pour moi, de saluer l’engagement des membres du comité et d’exprimer ma reconnaissance à l’endroit de tous ceux et celles qui ont contribué, d’une manière ou d’une autre, à l’organisation de ces assises.

J’ai la pleine conscience des insuffisances qui sont les nôtres au regard du temps qui nous était imparti et qui ont nécessairement impacté négativement sur certains segments et aspects de l’organisation. Qu’il me soit permis ici, de vous présenter, au nom du comité d’organisation et au mien, nos sincères excuses, pour les manquements ou imperfections que vous viendrez à constater. Nous avons le devoir de réussir et de dégager le consensus utile au bien de notre peuple, et avant de terminer, mon propos, je formule le vœu cher, qu’ensemble, unis et solidaires, nous relevions ce défi.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Burkina : Le président Ibrahim Traoré assure que les (...)
Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : (...)
Continent africain : La gouvernance globale stagne (...)
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan (...)
Vie des partis politiques : La composante « Autres (...)
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les (...)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme (...)
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère (...)
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration (...)
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni (...)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes (...)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre (...)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois (...)
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute (...)
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces (...)
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 (...)
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, (...)
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée (...)
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12138



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés