Actualités :: Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat

Le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) est une faîtière composée de 259 ONG nationales et internationales, d’associations de développement et de fondations intervenant sur le territoire du Burkina Faso. Depuis sa création le 30 octobre 1974, le SPONG est aux avant-postes des actions de développement et de l’humanitaire en accompagnement des différents gouvernements afin de réaliser les droits d’accès des populations aux services sociaux de base partout où elles se trouvent.

Le SPONG suit avec le plus grand intérêt les derniers évènements socio-politiques ayant conduit à ce deuxième coup d’Etat militaire de l’année 2022 et à la démission du Président Paul Henri Sandaogo DAMIBA, ce 2 Octobre 2022. Le SPONG tout en prenant acte de l’avènement du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) 2, avec à sa tête le Capitaine Ibrahim TRAORE, condamne toute prise de pouvoir par un coup de force et déplore la multiplication des Coups d’Etat comme voie privilégiée pour la résolution des contradictions internes.

Le SPONG rappelle que le Burkina Faso fait face à une crise multiforme et multidimensionnelle sans précédent qui menace son existence en tant qu’Etat. C’est en effet une raison suffisante qui devrait nous interpeller à ne pas perdre du temps dans des querelles internes, des intérêts égoïstes et sectoriels alors que 60% du territoire national est hors de contrôle et environ 2 millions de burkinabé sont des déplacés internes et peinent à avoir à la sécurité, la protection et aux services sociaux de base : santé, protection sociale, éducation, alimentation, eau potable, assainissement…

Face à cette menace existentielle, les nouvelles autorités devraient effectivement se focaliser sur la reconquête et la sécurisation du territoire en comptant tout d’abord sur les ressources dont dispose le pays.

Le SPONG réitère son attachement au respect des droits humains, à l’indépendance de la justice, à la bonne gouvernance, à la mobilisation citoyenne et à la promotion de la culture démocratique qui favorise l’interpellation citoyenne et la redevabilité des autorités.

Le SPONG appelle le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration phase 2 à :

-  Garantir les libertés individuelles et collectives ;

-  Au-delà de la Restauration de l’intégrité du territoire et de la refondation de l’Etat, prioriser l’accélération de l’accès des populations aux services sociaux de base : Alimentation, Santé, éducation, eau potable, hygiène et assainissement… ;

-  Se consacrer entièrement à défendre, restaurer la sécurité du territoire et à faciliter le retour volontaire des personnes déplacées internes dans leurs localités d’origine dans la paix et la dignité ;

-  Confier le chantier de la refondation à des civils intègres et crédibles en vue d’asseoir une gouvernance vertueuse et inclusive gage d’une société juste, équitable, stable et prospère ;

-  Mobiliser l’ensemble des forces vives du pays à soutenir les actions humanitaires et de développement au profit des communautés vulnérables.

Le SPONG invite l’ensemble du corps social à se mobiliser et à unir ses efforts pour sauver et reconstruire la nation en péril. Il réitère l’engagement indéfectible des ONG, associations de développement et fondations à travailler pour l’intérêt général et pour le bien-être des communautés selon les principes humanitaires d’impartialité, de non-discrimination, d’équité et d’inclusion. Le SPONG sera comme à l’accoutumée, une force de propositions dans ses domaines de compétences.

Fait à Ouagadougou, le 4 Octobre 2022

Mavalow Christelle KALHOULE
Présidente du Conseil d’Administration du SPONG

Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette (...)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés