Actualités :: Burkina : « Même si on doit changer mille fois pour avoir le bon messie, il (...)

L’évolution actuelle de la situation inquiète les populations Ouagavilloises. Entre peurs et inquiétude, certaines se muent dans le silence disant ne pas vouloir s’exprimer pour qu’on leur fasse la peau. Les plus courageux d’entre eux s’expriment et évoquent leur inquiétude.

Laurent Sankara arrêté devant son tableau d’exercice à l’Université s’exprime : « Je pense que le Burkina Faso n’a pas besoin de ça actuellement dans notre pays. Déjà nous-mêmes nous sommes attaqués par les terroristes et si nous-mêmes, on doit s’attaquer encore, c’est explosif. On a besoin que les militaires règlent leurs différends à l’interne pour ne pas dégénérer la situation générale. Imaginez-vous aujourd’hui, si les terroristes profitent de la situation, quels sont ceux-là qui seront au front face à ces gens-là. Donc, moi je pense que c’est une démission de l’armée de leur part que de vouloir s’affronter. Pour une cause nationale, il faut qu’ils se sacrifient pour la nation en mettant de côté leurs différends. Notre pays gagnera à faire ça que l’armée s’attaque entre elle. Ça n’honore pas l’armée, ni le peuple burkinabè »

2. Pour cet autre citoyen, ce professeur d’anglais, Abdramane Sanou, assis en grain comme on le dit dans leur jargon, il exprime aussi son inquiétude face à cette situation qui dégénère, semble-t-il" Ce coup d’Etat était inévitable dans la mesure ou la venue de Damiba a suscité beaucoup d’espoir pour les Burkinabè. Mais depuis son ascension, on n’a pas vu une population qui est repartie chez elle et le terroriste ne fait que gagner du terrain. A l’image du Mali, on attendait de lui un renouveau, mais c’est le contraire. Et même si la junte ne prenait pas sa responsabilité, la population allait sortir un jour et le chasser. Aujourd’hui, on n’a pas une totale confiance en ce nouveau MPSR, mais ce qu’il faut retenir, c’est que même si on doit changer 1000 fois pour avoir le bon messie, il le faut et on n’hésitera pas. Ça c’est le droit du peuple ».

Moctar Zallet, étudiant, « Si toutefois l’information de la contre-offensive de l’ex président Damiba s’avérait vérifiée, à quoi donc faut-il s’attendre. La population a compris que Damiba n’est pas quelqu’un qui va faire son bonheur. Donc nous trouvons vraiment que s’il y a lieu de démission, qu’il le fasse afin de laisser le nouveau régime en place gérer les choses.

Naome Badé, étudiant, « La nation est la chose primordiale et il faut la mettre au-dessus de tout. Pour cela, quels que soient les désaccords qui peuvent exister entre les clans, l’intérêt général de la Nation prime toujours. Et ils doivent s’unir ensemble pour que nous puissions regagner notre Faso comme il était avant. Ils savent qui est le peuple burkinabè, sinon… ».

Yvette Zongo
Lefaso.net

Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés