ActualitésDOSSIERS :: Burkina : Un engin télécommandé à l’origine du drame sur l’axe Bourzanga-Djibo, (...)

Le drame sur l’axe Bourzanga-Djibo s’est produit lors d’un convoi de plusieurs véhicules. Selon les premières investigations, c’est un engin télécommandé qui a causé l’incident, a annoncé ce mercredi 7 septembre 2022, le ministre en charge de la défense nationale, le général Aimé Barthélémy Simporé, au sortir du conseil des ministres.

C’est à partir du 91e véhicule du convoi que les terroristes ont déclenché l’engin explosif grâce à une télécommande. Ce véhicule transportait essentiellement des femmes et des enfants, a précisé le ministre. « Cela révèle donc la nature perfide, cynique des groupes armés terroristes. C’est vous dire jusqu’à quel point ils peuvent aller dans leur cynisme », a lâché le ministre en charge de la défense nationale, général Aimé Barthélémy Simporé.

Selon le général Aimé Barthélemy Simporé, cette situation doit pousser la nation à condamner fermement ces actes. « Nous demandons aux droits de l’homme de condamner cela (...) Notre nation doit se mettre debout pour condamner cela », a-t-il insisté.

Le ministre a rappelé la journée nationale de refus du terrorisme qui a été annoncée pour se tenir dans les jours à venir. Ce sera une occasion, toujours selon le ministre, pour une mobilisation populaire contre le terrorisme. « Nous allons organiser la journée de refus du terrorisme et permettre que nous puissions ensemble renforcer la réflexion sur ce que chaque citoyen doit faire pour contribuer efficacement à la lutte », a-t-il indiqué.

En rappel, selon un bilan provisoire du gouverneur de la région du Sahel, au moins 35 personnes ont perdu la vie et 37 autres blessées dans cette attaque qui a eu lieu le lundi 5 septembre 2022. Le ministre de la défense nationale et des anciens combattants a confirmé ce bilan. Il a aussi affirmé que les hélicoptères de la force Barkhane étaient aux côtés de l’armée de l’air burkinabè pour évacuer les blessés à Ouagadougou malgré les conditions météorologiques difficiles.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Situation sécuritaire au Burkina : L’armée neutralise (...)
Centre-Est du Burkina : Six morts dont quatre (...)
Banwa dans la Boucle du Mouhoun : Sept bases (...)
Attaque de la brigade de gendarmerie et du poste de (...)
Insécurité au Burkina : Une attaque a ciblé le commissariat de
Sécurité au Burkina : « Il faut un bon maillage du (...)
Lutte contre le terrorisme : Le salut viendra-t-il (...)
Burkina : Quatre soldats tués dans une attaque à l’engin (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : 50 000 VDP (...)
Région des Hauts-Bassins : Une attaque repoussée par les (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Plus d’un million (...)
Supposé exactions de l’armée burkinabè : Des panafricains (...)
Lutte contre le terrorisme au Burkina : La France (...)
Insécurité au Burkina : Couvre-feu prorogé de 90 jours (...)
Recrutement de VDP : A Dori, l’engouement n’est pas au (...)
Opérations de sécurisation du territoire national : 21 (...)
Burkina : « Désormais, les leaders politiques doivent (...)
Burkina/Recrutement de VDP : L’avocat Benewendé Stanislas (...)
Rencontre avec les VDP : Le Chef de l’Etat appelle à (...)
Burkina : Six bataillons d’intervention rapide (...)
Burkina Faso : Le Commissaire européen à la gestion des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 1890



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés