Actualités :: Burkina Faso/Politique : Un congrès extraordinaire du MPP en (...)

Ce communiqué de presse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) fait le point des travaux de la première session ordinaire de l’année 2022 du Bureau politique national du MPP.

« L’an deux mille vingt-deux et le 16 juillet s’est tenue, au Palais de la Jeunesse et de la Culture Jean-Pierre GUINGANE de Ouagadougou de 09 heures à 16 heures 30 minutes, la première session ordinaire de l’année du Bureau Politique National (BPN) du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), sous la présidence effective du Camarade Alassane Bala SAKANDE, Président du Parti, Président du BPN, entouré des membres du Comité Permanent.

L’ordre du jour a porté sur quatre points :
1- situation nationale et vie du Parti ;
2- tâches urgentes ;
3- informations ;
4- divers.

Avant d’aborder les points inscrits à l’ordre du jour, le Président du Parti a livré un mot introductif portant sur la situation nationale et singulièrement sur la question sécuritaire. Le MPP déplore, dira-t-il, l’enlisement de l’état de la sécurité qui se dégrade de jour en jour et complique le sort des Personnes Déplacées Internes (PDI) dont le nombre s’accroit sans cesse.

Le MPP renouvèle son soutien indéfectible aux vaillantes Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et aux Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) dans cette lutte implacable contre l’insécurité pour le recouvrement de l’intégrité territoriale de notre pays. Le Camarade Alassane Bala SAKANDE s’est félicité de la libération totale du Président Roch Marc Christian KABORE et a témoigné qu’il a recouvré sa liberté totale. Il a réitéré les remercîments du MPP à toutes les bonnes volontés qui ont contribué à cette libération.

Dans son allocution introductive à la première Session ordinaire du BPN de l’année 2022 qui intervient après le coup d’Etat du 24 janvier dernier, le Président du MPP a fait son autocritique sur la gouvernance du Parti. Il a reconnu les erreurs de la Direction politique nationale et, au nom des Présidents du Parti qui l’ont précédé et en son nom propre, il a demandé pardon à l’ensemble des militants pour tous les manquements et insuffisances observés dans la gouvernance du Parti. Le Camarade Président du MPP a invité les militants à l’unité et à la cohésion pour le renforcement et la relance du Parti.

Par la suite, le rapport d’activités du Bureau Exécutif National (BEN) a été soumis au Bureau Politique National (BPN).

Le document présenté comporte trois grands axes :

1- les activités majeures conduites par le Parti avant le coup d’Etat ;

2- les activités menées pendant le coup d’Etat ;

3- la création de la Commission ad hoc sur la vie du Parti et la situation nationale.

Du point du rapport portant sur les tâches conduites par le Bureau Exécutif National (BEN) issues du IIème Congrès Extraordinaire de septembre 2021, jusqu’à l’avènement du Coup d’Etat du 24 janvier 2022, il ressort que les activités du Parti ont consisté en la mise en œuvre des Recommandations dudit Congrès Extraordinaire et à l’organisation des activités relatives au fonctionnement du Parti.

Des activités statutaires, seule une Session ordinaire du BPN a pu se tenir au cours de laquelle ont été abordées la question sécuritaire et celle relative au renouvellement des organes et structures du Parti. Les délibérations de la session ont également permis de définir des tâches urgentes telles que la mise en œuvre des pertinentes Recommandations issues des réflexions des différentes Commissions ad hoc du Parti et l’organisation des sorties dans les 45 provinces.

A cette période, trois (03) réunions du BEN ont pu se tenir et ont permis à l’Exécutif du Parti d’adopter la mise en place de deux (02) Commission ad hoc chargées respectivement du toilettage des Statuts et Règlement Intérieur conformément aux conclusions du dernier Congrès et de l’élaboration de la stratégie électorale en vue des élections municipales de 2022, l’opérationnalisation du dispositif de délivrance de la carte de militant, l’élaboration des lettres de mission adressées aux membres BEN et une seconde mise en place de plusieurs autres commissions ad hoc pour réfléchir sur des thématiques précises.

L’ensemble de ces Commissions ad hoc a pu mener des réflexions profondes sur les différentes thématiques qui ont abouti à des conclusions pertinentes pour une relance du Parti.

Le Comité Permanent n’a pas été en reste sur la période concernée. En effet, il s’est réuni plus d’une dizaine de fois en réunions ordinaires sur les questions en lien avec la vie quotidienne du Parti et celles extraordinaires sur des questions spécifiques. La Direction politique nationale a initié des sorties d’information dans les provinces.

Elles ont eu pour objectifs de s’assurer du bon fonctionnement des structures géographiques et spécifiques du Parti, d’apporter des informations sur la situation nationale du pays, de montrer les efforts du gouvernement pour faire face, à la montée de l’hydre terroriste et de prêcher l’impérieuse nécessité d’une union sacrée autour du Président Roch Marc Christian KABORE.

Au titre des activités menées par le Parti pendant le coup d’Etat, il ressort que dès le 23 janvier 2022, le Comité Permanent a rendu publique une Déclaration pour dénoncer ce qui se tramait et a invité les militants et l’opinion à la vigilance. Malgré cela, l’attente des militants n’a pas été comblée. Les camarades attendaient des actions vigoureuses et dissuasives de la Direction politique nationale du Parti. C’est après la Proclamation de la prise de pouvoir par le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) et les nouvelles mesures prises par les autorités de la transition que la machine du Parti a recommencé à fonctionner avec la publication de Déclarations en lien avec la situation nationale.

Le point portant sur les travaux de la commission ad hoc portant sur la vie du Parti et la situation nationale fait le diagnostic du fonctionnement du parti et la gouvernance de l’Etat jusqu’à la survenue du coup d’état du 24 janvier et décliné des axes de solution pour relancer le parti et le rendre à nouveau conquérant.

Ces questionnements ont abouti à des propositions de solutions de sortie de crise et de relance du Parti en vue des prochaines échéances à la fin de la Transition. Parmi les recommandations, figure la tenue d’un congrès extraordinaire pour redonner un nouvel élan au Parti.

La tenue d’un congrès extraordinaire a été la principale trame de discussion entre les participants aux travaux de la première session ordinaire du Bureau Politique National (BPN). Au final, la question bien qu’elle soit actée fera l’objet de nouvelles discussions au niveau du Bureau Exécutif National (BEN) et à la prochaine Session du Bureau Politique National (BPN).

DES DELIBERATIONS DU BUREAU POLITIQUE NATIONAL (BPN)

Après l’examen du rapport d’activités du Bureau Exécutif National (BEN), les membres du Bureau Politique National (BPN), à travers des échanges fort enrichissants, ont reconnu et félicité la qualité du Rapport. Ils ont surtout apprécié les pertinentes tâches urgentes dégagées dans la dynamique du renforcement et de la consolidation du Parti pour la reconquête du pouvoir d’Etat par le MPP qui reste et demeure le Parti leader au Burkina Faso.

Le BPN a invité les militantes et militants du MPP, l’ensemble de la Direction politique nationale à accepter humblement et courageusement de nous remettre en cause, de corriger les défaillances et d’adopter un discours et des actes plus en phase avec les aspirations profondes de notre peuple.

Le Bureau Politique National a adopté le diagnostic complet des raisons de la perte du pouvoir et des insuffisances de notre Parti.

Aussi, a-t-il proposé un processus de relance et de renforcement du Parti qui implique la nécessité de la convocation d’un Congrès qui sera pour le MPP une occasion de mue collective par le truchement d’une introspection afin de proposer à notre peuple, une nouvelle offre politique.

Dans ce sens, le Bureau Politique National (BPN) a instruit le Bureau Exécutif National (BEN) à prendre toutes les dispositions idoines pour la mise en œuvre efficiente des Recommandations issues du IIème Congrès Extraordinaire et du Rapport d’activités du Bureau Exécutif National (BEN) sur la vie du Parti et la situation nationale.

Les membres du Bureau Politique National (BPN) ont aussi instruit le BEN à prendre toutes les dispositions idoines pour le renforcement de l’union et la cohésion à travers des sorties de terrain pour la redynamisation de la vie des structures statutaires du Parti à tous les échelons organisationnels du MPP.

Ils ont également réaffirmé leur détermination pour un retour rapide à une vie constitutionnelle normale, la sauvegarde des libertés démocratiques et renouvelé l’engagement du MPP aux côtés des autres forces politiques et sociales pour une réconciliation véritable qui ne saurait faire fi de la vérité et de la justice.

Au total, le BPN a donné quitus au BEN à s’atteler, au sortir de la session, à mettre en place le processus et le mécanisme statutaire pour la convocation du prochain Congrès qui seront examinés à la prochaine Session du Bureau Politique National (BPN).

Le Bureau Politique National (BPN) a adopté à l’unanimité le rapport d’activités du Bureau Exécutif National (BEN) sous réserve de la prise en compte des amendements et a renvoyé le BEN à ses missions de mise en œuvre des délibérations de cette session.

Le Président du Parti a clos les travaux de la session en invitant les membres du BPN à l’unité, à la cohésion et les a félicités pour leurs pertinentes contributions aux échanges d’une part, et d’autres part, pour leur engagement constant à la consolidation des acquis du MPP, à la paix sociale et le développement durable du Burkina Faso. »

Démocratie-Egalité-Progrès

Ouagadougou, le 21 juillet 2022

Le Président du Parti,
Président du Bureau Politique National

Alassane Bala SAKANDE

Crises politiques au Burkina Faso : Sortir du (...)
Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim (...)
Assises nationales : Le président du comité d’organisation
Assises nationales sur la conduite de la Transition : (...)
Transition au Burkina : « Le capitaine Ibrahim Traoré (...)
Commémoration du 15 octobre 2022 : Le capitaine Ibrahim (...)
Burkina : Les assises doivent trouver une solution (...)
Assises nationales sur la transition au Burkina : « Il (...)
Transition au Burkina : « Ibrahim Traoré devrait gérer la (...)
Burkina : « Nous aurions voulu avoir cette jeunesse-là (...)
Burkina/Assises nationales : La Coalition Burkina-Russie
Burkina Faso/Situation nationale : Eddie Komboïgo (...)
Assises nationales au Burkina : Le mouvement en action (...)
Assises nationales : Achille Tapsoba récuse Eddie (...)
Transition au Burkina : L’Union pour la sauvegarde du (...)
Transition au Burkina : Le Centre pour la gouvernance (...)
Burkina : « Le capitaine Ibrahim Traoré ne doit pas (...)
Burkina Faso : Le format et le contenu des assises (...)
Burkina : Les Nations unies « profondément préoccupés par (...)
Présidence de la transition au Burkina : « Qu’on nous (...)
Burkina : « Dans ce contexte, qui peut-on désigner dont (...)

Pages : 0 | ... | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés