Actualités :: Quand on se trompe volontairement

Le Collège des Sages avait pourtant montré la voie : "Vérité, Justice, Réconciliation." On veut mettre les choses dans un sens inverse. D’autres veulent sauter des étapes. Ça ne marche pas, tout le monde voit que ça ne marche pas, et ils insistent.

Quand on se trompe volontairement. Quand on croit tromper tout un peuple. La Journée Nationale du Pardon n’a pas fonctionné. Ou bien c’est la Journée du Pardon National. Ou peut-être le Pardon National dans la Journée. Je ne sais plus.

Après cette journée de folklore, toutes les autres tentatives n’ont pas fonctionné. Même un ministère d’Etat, le pauvre ministre ne savait plus ce qu’il faisait là.

Ça ne marche pas. Et nul ne cherche à savoir pourquoi ça ne marche pas. Sommes-nous devenus tous fous ? Ou bien, nous avons eu tort de placer des gens plus haut qu’ils ne le méritent en réalité ?

Cette fois encore, les feintes de corps et les tacles couchés ne vont pas fonctionner. Il faudra bien se décider un jour à jouer franc jeu.

Moi, si on croit qu’on va puiser dans les 65 milliards me donner et je vais me taire, et je vais pardonner, c’est impossible. On va me donner l’argent sans m’indiquer où mon neveu est enterré. On va me donner l’argent sans me dire qui a assassiné mon parent, et pourquoi !

Dans ces conditions, je pardonne quoi ? J’accorde mon pardon à qui ? Quelle sorte d’homme suis-je, si je vends ainsi la vie de mon parent ? Et en guise de lengha, j’offre ma propre dignité !

Ils sont eux-mêmes tellement mélangés dans leur tête, qu’ils ont déjà oublié que Blaise Compaore a distribué de l’argent qui ne lui appartient pas. Rappelez-vous ! On a déjà donné de l’argent. Ça n’a rien résolu. Voilà pourquoi on est aujourd’hui obligé de recommencer.

Quelqu’un peut-il nous dire pourquoi la famille Sankara se bat depuis toutes ces années ? Qui peut nous dire pour quelles raisons Blaise Compaore développe toutes ces stratégies pour protéger François ? Eux, ils aiment leurs parents quoi ! Et les autres doivent se taire pour la cohésion sociale ! Quel mauvais génie a pu imaginer ça ?

Il faut qu’on arrête de se foutre de la gueule des gens quoi !

Sayouba Traoré
Journaliste, écrivain

100 jours du président Damiba : Analyse périscopique
Absence d’alternative politique crédible au Burkina Faso (...)
Drame d’Inata : Le rapport révèle qu’il y avait des vivres (...)
Maison à usage de bureaux pour les enseignants-chercheurs
Point de vue : Qu’est-ce qu’un panafricaniste ?
Réconciliation nationale au Burkina Faso : Si j’étais un (...)
Incivisme : Chaque Nation fabrique ses citoyens, bons, (...)
Sport : Crise du football au Burkina ou conflits des (...)
Lutte contre l’extrémisme violent au Burkina Faso : (...)
Contre les miracles en politique : Pourquoi pas des (...)
Relations internationales : Relever les défis et bâtir (...)
Mauvais ou Monnaie ? : Le buzz de ces soi-disant (...)
Burkina Faso / Secteur du tabac : Trop d’usines pour un (...)
Tiémoko Meyliet Koné, Vice-président de la République de (...)
Ministère du Genre et de la famille : On ne réinvente pas (...)
Journées de prières pour le retour de la paix au Burkina (...)
Afrique : Pourquoi la croyance à la sorcellerie reste (...)
« Les Burkinabè ne doivent-ils pas enfin se parler (...)
Les valeurs humaines : Vers une société en déliquescence (...)
Partis politiques et terrorisme : Deux cancers dont (...)
Djihadisme au Sahel : Mamadou Diallo propose ’une (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 5187



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés