Actualités :: Burkina/Politique : « Je ne quitte pas la scène politique, je vais observer (...)

L’Union pour le progrès et changement (UPC) vient d’enregistrer un départ parmi ses cadres, Rabi Yaméogo, secrétaire général national et ex-porte-parole du parti.

Dans une lettre policée, en date du mardi 26 avril 2022 et adressée au président du parti, le désormais ex-secrétaire général de l’UPC, Rabi Yaméogo, revisite sa décennie de vie passée au sein de ce parti (voir correspondance en bas de page).

Un parcours militant qui l’a hissé à plusieurs niveaux de responsabilités politiques et nationales. Dans cette lettre de démission aux allures de testament politique, le démissionnaire n’évoque aucun quiproquo entre lui et son ex-famille politique.

« Effectivement, j’ai rendu ma démission, la lettre est authentique », a confirmé l’intéressé, joint au téléphone sur le sujet. S’il n’a pas dévoilé sa prochaine destination, M. Yaméogo rassure cependant que sa démission n’implique pas un retrait de la scène politique. « Je vais juste observer un temps de réflexion », a-t-il ajouté, en réponse à nos questions.

Des sources l’annoncent cependant au Parti panafricain pour le salut (PPS), récemment lancé par d’anciens cadres de l’ex-parti au pouvoir, le MPP.

« Oui, il vient au PPS », clame ce cadre du PPS contacté également sur le sujet. La source annonce pour incessamment d’autres "grandes démissions" de plusieurs autres partis politiques pour rejoindre le PPS.

Du côté de l’UPC, c’est la surprise chez certains, tandis que d’autres disent n’être pas surpris. « C’est certainement lié aussi aux frustrations, surtout relatives aux législatives de 2020. Il était le secrétaire général du parti, il s’attendait certainement à être placé sur la liste nationale », explique une source de la direction politique de l’UPC.

En tous les cas, l’on assiste certainement à une dynamique de reconfiguration de la classe politique nationale, avec, entre autres, le lancement imminent d’autres forces politiques par une partie du MPP et qui aura le renfort de forces politiques en présence. L’objectif ainsi visé par certains étant de mettre les jeunes en pole position pour la présidentielle à venir.

Lefaso.net

Transition au Burkina : « Réconciliation, refondation et (...)
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du (...)
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle (...)
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été (...)
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso (...)
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette (...)
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en (...)
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation (...)
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais (...)
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré et Paul-Henri Damiba (...)
Détention de Roch Kaboré : Une marche-meeting le 2 (...)
Grand prix Manéga de la paix : Des personnalités (...)
Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11697

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés