Actualités :: Burkina/Politique : « La jeunesse du CDP s’est résolument engagée pour (...)

Le secrétariat national chargé de la mobilisation des Jeunes du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès) met à profit le mois de jeûne pour raffermir les liens de fraternité entre ses membres et inviter l’ensemble de la jeunesse burkinabè à œuvrer davantage à l’esprit de paix et de cohésion sociale. La structure a manifesté cet acte par une rupture collective du jeûne ce mardi 26 avril 2022 au siège national du parti, sis avenue Kwamé Nkrumah.

*Prières, speechs et partage de repas ont essentiellement marqué cette soirée qui a mobilisé, en plus des jeunes, plusieurs cadres du parti. Le moment fut donc propice pour les intervenants, notamment le responsable national en charge de la jeunesse du CDP, Modeste Ouédraogo, et le vice-président, Boubacar Sannou, représentant le président du parti, de prêcher et galvaniser l’esprit de fraternité et de cohésion au sein du parti. Ils ont également exhorté l’ensemble de la jeunesse burkinabè à promouvoir la paix, la cohésion et la réconciliation entre tous les membres de la société.

« Par là, nous avons voulu également nous inscrire dans ce que le Chef de l’État a demandé à l’ensemble des concitoyens, à savoir de consacrer, un tant soit peu, de leur temps à des actions de prières. Qu’en plus donc des actions militaires et de négociations, on puisse, à travers les prières, accompagner les actions qui se mènent sur le terrain », a indiqué le représentant du président du parti, Boubacar Sannou.

Boubacar Sannou se félicite d’une telle initiative de la jeunesse de son parti.

Le secrétaire national chargé de la mobilisation des jeunes du CDP, Modeste Ouédraogo, s’est donc félicité de l’engouement autour de l’acte et de la communion entre militants.

« Au-delà de l’engagement politique, nous sommes des frères, des sœurs, et c’est ensemble, dans une solidarité, que nous pouvons accompagner l’élan amorcé par les autorités de la transition », explique Modeste Ouédraogo, réitérant le soutien de la jeunesse du parti au processus de transition en cours.

Modeste Ouédraogo, responsable des jeunes du CDP.

« Aujourd’hui, l’ensemble de la jeunesse du CDP s’est résolument engagée pour accompagner le processus de réconciliation nationale. Notre patrie traverse des moments difficiles, nous invitons donc l’ensemble de la jeunesse burkinabè à également prier afin que le pays puisse recouvrer la paix. C’est un élément fondamental, parce que sans paix, il n’y a pas de développement, sans paix, on ne peut pas créer des conditions pour l’employabilité des jeunes », a-t-il mis en exergue.

C’est dans le même esprit que le secrétariat national chargé des femmes du parti a choisi le dernier vendredi de ce mois de Ramadan 2022, 29 avril, pour également convier les militantes du CDP à une rupture collective aux mêmes heure et lieu. Il s’agira également pour elles, à en croire les responsables du parti, de resserrer les rangs et prier pour que le Burkina et ses populations recouvrent la paix et la sérénité.

O.L

Lefaso.net

Crédit-photo : Mohamed Younga

Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les (...)
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la (...)
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la (...)
Processus électoraux en Afrique : Des présidents (...)
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette (...)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12075



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés