Actualités :: Régiment de sécurité présidentielle : Défendre la République même au prix de sa (...)
Le col. G. Diendéré

L’Etat-major particulier de la présidence du Faso a organisé, vendredi 16 janvier 2004, une cérémonie de présentation de vœux. A cette occasion, les soldats de la sécurité présidentielle, tout en faisant le bilan de leurs "activités", se sont engagés à toujours parfaire leur connaissance du métier des armes et à défendre la République... Même au prix du sacrifice suprême.

Le colonel Gilbert Diendéré et ses hommes du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ont organisé le 16 janvier 2004, une cérémonie de présentation de vœux. Celle du corps du RSP à son chef d’Etat-major particulier.

A cette occasion, deux discours ont été prononcés.

Le premier par le chef de corps du Régiment de sécurité présidentielle, le lieutenant-colonel Atogodan Adinaly au nom de la troupe. Le second, par le colonel Diendéré, en réponse aux vœux de "ses hommes" et pour prendre "le pouls de la cité".

"Mon colonel, le bilan de l’année qui vient de s’écouler, est largement positif en dépit des missions spécifiques confiées au corps. Pour 2004, nous souhaitons la poursuite du raffermissement de la discipline à travers une cohésion et une solidarité sans faille, l’instruction et l’entraînement des soldats, le recyclage des chauffeurs...". Adresse du porte-parole du personnel du RSP, au chef d’Etat-major particulier de la présidence du Faso.

Et le chef d’Etat-major particulier de la présidence du Faso de répondre : "Au-delà de la simple présentation de vœux, nous avons voulu de cette soirée, une occasion de nous retrouver avec nos familles pour partager un repas, celui de la cohésion, de la fraternité d’armes et de l’amitié (...). Les missions traditionnelles et quotidienne du corps accaparent au plus haut point, les hommes et confirment, s’il en était encore besoin, leur attachement à une armée républicaine.

En effet, chargé de la protection et de la défense des institutions républicaines, le Régiment de sécurité présidentielle s’est toujours efforcé à rester à la hauteur de la tâche qui lui est confiée. Les tentatives d’infiltration en notre sein, la volonté manifeste de nous démoraliser et de déstabiliser ce corps, n’ont pu et ne pourront en rien annihiler la détermination que nous avons à accomplir notre devoir sacré, celui de défendre la République, même au prix du sacrifice suprême..."

Le colonel rassure ses hommes...

Mis à part les activités propres au corps et selon Gilbert Diendéré, le Régiment de sécurité présidentielle a participé pleinement à toutes les activités programmées au niveau de l’Etat-major de l’armée de terre et de l’Etat-major général des armées. Il a en outre, accompli toutes les missions à lui confiées dans le cadre des activités au niveau national. Ces missions ont parfois demandé une collaboration étroite avec les autres unités militaires. Aussi a-t-il tenu à saluer l’Etat-major général des armées qui n’a cessé d’apporter au RSP, un soutien appréciable chaque fois que son concours a été sollicité.

Le colonel Diendéré a eu les mêmes mots à l’endroit des autres Etats-majors, notamment l’armée de terre "d’où le RSP est issu", l’armée de l’air, la gendarmerie nationale, la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, le Régiment central des armées et les corps paramilitaires. Le colonel Diendéré a, par ailleurs, dit à ses compagnons d’armes qu’au cours de l’année 2004, l’effort de renforcement des capacités opérationnelles du RSP va être poursuivi. Et cela passera par la formation et l’entraînement. L’instruction dispensée au cours de l’année écoulée sera maintenue et renforcée pour que le RSP soit plus efficace et plus apte à se servir des nouveaux matériels qu’il pourrait acquérir. Et cela, tout en étant présent dans l’exécution du programme général des forces armées.

Le colonel Gilbert Diendéré, au nom du Régiment de sécurité présidentielle, a saisi l’occasion pour jeter un regard analytique sur "certains faits et gestes" de l’actualité nationale...

Il a donc fait une mise au point :

"Nous nous donnons pour autre objectif, de maintenir et renforcer la cohésion et la solidarité au sein du corps. Afin de toujours décourager tous ceux qui pensent pouvoir nous infiltrer, nous diviser et semer la zizanie dans nos rangs. A ces pêcheurs en eau trouble, je conseillerais, comme le dit l’adage, de s’occuper des troncs d’arbres qui se trouvent dans leurs propres yeux plutôt que des brindilles qu’ils pensent percevoir dans les yeux des autres. La discipline faisant la force principale des armées, nous nous efforcerons de la maintenir en faisant en sorte qu’elle reste une discipline comprise et acceptée de tous. Cela passera par une communication adéquate et une sensibilisation à tous les niveaux de la hiérarchie".

Parlant de l’état d’avancement des travaux de construction d’une nouvelle caserne pour le Régiment de sécurité présidentielle, Gilbert Diendéré a dit qu’il est très satisfait. Il a d’ailleurs espéré que la nouvelle année voit, si possible, le déménagement du corps du RSP sur le nouveau site situé à Ouaga-2000.

Pour le reste, la cérémonie s’est déroulée dans une ambiance de fête, de communion entre frères d’armes du Régiment de sécurité présidentielle, en présence de membres de leurs familles, d’invités et... de journalistes de la presse nationale. Une première. Et comme pour marquer leur aptitude et leur détermination, au combat pour le respect des valeurs républicaines, les éléments de la sécurité présidentielle, à cette présente cérémonie, ont troqué leur tenue de cérémonie contre des tenues de combat.

Ibrahiman SAKANDE
Sidwaya

Situation nationale : « La tension est à son comble », (...)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de (...)
Politisation de l’administration : L’opposition exige le (...)
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier (...)
Situation nationale : « Le peuple a remporté des (...)
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe (...)
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie
Candidature du CDP à la présidentielle : Mahamadi Kouanda (...)
Législatives de 2020 : « Nous inviterons les jeunes à (...)
Education : Si rien n’est fait, « nous allons droit vers (...)
Burkina Faso : Pourquoi ces tâtonnements au sommet de (...)
Présidentielle de 2020 : Des Ouagalais se prononcent sur (...)
CDP : Eddie Komboïgo élu candidat du parti à la (...)
Ministère de l’intégration : Le CASEM dresse le bilan du (...)
CDP : la section Canada du parti fait le choix du (...)
CDP : Le candidat à la présidentielle sera connu, au plus (...)
Blocus contre CUBA : L’UNIR/PS dénonce l’attitude « (...)
Fronde sociale : La Majorité présidentielle invite le (...)
Décès député Rose Compaoré : « Il est certain que l’opinion (...)
Insécurité à l’Est : L’UPC propose l’opération "Ogapo" pour (...)
Elections : Le Chef de file de l’Opposition politique (...)

Pages : 0 | ... | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | 231 | 252 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés