Actualités :: Politique au Burkina : Le parti Nouvelle vision demande la gratuité des (...)

Le parti politique Nouvelle vision (NIVO) a appelé à la signature d’une pétition dans le but d’exiger la gratuité du mandat des députés de l’Assemblée législative de transition et le maintien des salaires d’origine de tous les ministres de la transition. C’était ce 1er avril 2022 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

Pour les organisateurs de la conférence, le Burkina Faso est à un tournant décisif de son histoire, notamment en matière de souveraineté et de survie de la population, en ce sens que chaque jour arrive avec son lot de morts, de blessés, de pleurs et de fuites. Des villes et villages sont abandonnés, d’autres placés sous embargo, laissant les populations survivantes mourir de faim et de soif.

« A l’heure actuelle, nous avons plus de 1 800 000 déplacés. Environ 11% de la population totale du Burkina Faso, soit environ 2 403 482 personnes, est menacée par la famine entre juin et août 2022. Beaucoup de populations aujourd’hui n’ont pas accès à l’eau potable dans les localités telles que Djibo, Barsalogho, Kelbo, etc. », ont-ils situé.

Pour la Nouvelle Vision, la lutte contre le terrorisme ne peut vraiment aboutir sans justice sociale, sans équité, sans patriotisme, sans même un minimum d’humilité et une vision claire du Burkina de demain de la part des personnes qui ont la charge de tracer les grandes lignes de l’avenir de notre pays. « C’est par ces valeurs que nous pourrons instaurer l’unité de notre peuple et faire face aux forces du mal », convainquent les conférenciers.

Abdouramane Sawadogo, président du parti

C’est la raison pour laquelle le parti, à travers son président, a demandé aux députés de l’Assemblée législative de transition (ALT) de renoncer à leur salaire pour se contenter des indemnités liées à leur fonction. Les conférenciers suggèrent la même chose pour les ministres de la transition.

« Nous souhaitons que ce salaire ne soit pas maintenu pendant la transition, en ce sens qu’un VDP qui se bat pour sa patrie est payé à 20 000 F CFA », a revendiqué Abdouramane Sawadogo, le président du parti.

Il a déclaré que les salaires des députés de l’ALT peuvent servir à armer les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) ; à construire 40 centres de santé bien équipés, 72 écoles, 272 forages par an, et à prendre en charge 2 272 veuves à hauteur de 30 000 francs CFA par mois.

Selon Abdouramane Sawadogo, l’ALT ne devrait pas constituer une aubaine pour « se donner une vie rose ». En effet, une rupture devrait être faite, afin de pouvoir faire face aux défis du moment et amorcer le vrai changement.

« Nous voulons que chacun garde ce qu’il avait avant, avec les petits avantages qu’il aura. Mais, si ces personnes doivent venir vivre exactement comme ceux qui vivaient avant, on ne va jamais sortir du gouffre », a-t-il laissé entendre.

Les conférenciers appellent toute la population burkinabè à s’allier à la NOVI pour la promotion de cette pétition, afin qu’elle recueille le maximum de signatures pour interpeller qui de droit. Cette pétition est disponible en ligne sur change.org en format google form.

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés