Actualités :: Burkina : Le Mouvement burkinabè pour la promotion des valeurs démocratiques (...)

Créé en mai 2016 dans un élan de promotion de la bonne gouvernance et de la démocratie contextualisée aux réalités socioculturelles du Burkina Faso, le Mouvement burkinabé pour la promotion des valeurs démocratiques (MB-PVD) vient, à travers cette déclaration, demander la libération sans condition et dans les délais les plus brefs du président Roch Marc Christian Kaboré.

Cet énième coup de force dont est victime notre démocratie, met à mal les efforts consentis pour un véritable ancrage démocratique, si cher au MB-PVD. En effet, ce coup d’arrêt du processus démocratique par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans un contexte de précarité sécuritaire, traduit une fois de plus la nécessité pour le Mouvement de persévérer dans son élan de sensibilisation des acteurs des institutions de la défense et de la sécurité afin que ces derniers s’approprient véritablement leurs rôles et leurs prérogatives dans un contexte de démocratisation endogène de notre chère Nation.

En rappel, l’organisation du panel par le MB-PVD les 11 et 12 octobre 2018 au profit des FDS sur le thème « Promotion et ancrage de la démocratie dans un Burkina Faso post insurrectionnel : rôle et place des forces de défense et de sécurité » constituait un espoir de voir émerger une institution républicaine des FDS ; institution au service du peuple et engagée sans relâche et avec détermination pour la préservation de l’intégrité territoriale et pour la protection des biens et des personnes.

De ce qui précède et au regard de ses objectifs, le MB-PVD ne saurait encourager tout processus quelconque d’interruption du processus de démocratisation de notre Nation et pis toute privation des libertés élémentaires d’un président démocratiquement élu et sur qui ne pèse aucune atteinte à l’ordre constitutionnel et à la haute trahison.

Ainsi, le MB-PVD réaffirme la nécessité de la libération du président Roch et invite les autorités de la transition à s’y atteler. Faute de quoi, le Mouvement se réserve le droit d’utiliser tous les moyens légaux à sa disposition pour affirmer cette exigence, cher et conforme aux valeurs qu’il défend en vue d’un véritable ancrage démocratique au Burkina Faso. »

Fait à Ouagadougou le 28 mars 2022
Pour le MB-PVD
Le Bureau Exécutif
Le Président

Dr YARO Piobou Romuald

Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés