Actualités :: Burkina/Nord : Les ressortissants serrent les rangs autour des défis et (...)

Dans l’esprit d’informer, de sensibiliser les communautés de la région du Nord sur les enjeux de développement, de rechercher les solutions aux préoccupations communes et de mener des activités de développement, les ressortissants de ladite région se sont mobilisés, ce samedi 19 mars 2022 à Ouahigouya, chef-lieu de la région, pour mettre en place un cadre unitaire dénommé Association pour le développement économique et social de la région du Nord (ADES/Nord). Un regroupement au cours duquel, ils ont également offert plusieurs tonnes de vivres et de produits de première nécessité aux déplacés internes.

Par cette initiative, il s’agit pour les promoteurs d’œuvrer au développement économique et social de la région du Nord et au raffermissement de la solidarité entre populations, car convaincus que l’atteinte de cet idéal n’est pas seulement l’affaire des autorités politiques. « Les populations, à travers leurs organisations sociales, notamment la société civile, doivent jouer pleinement leur rôle dans la construction de leurs localités. La région du Nord, confrontée à des conditions climatiques difficiles avec des populations fortement orientées vers l’agriculture, l’élevage et le commerce, doit mobiliser ses ressources humaines partout où elles se trouvent pour impulser, porter et accompagner des initiatives des acteurs dans leur combat quotidien pour le développement économique », s’avisent les géniteurs de l’Association pour le développement économique et social de la région du Nord (ADES/Nord).

L’organisation vise donc à répondre aux impératifs d’information et de sensibilisation des communautés sur les enjeux de développement ; d’échanges et de concertations entre filles et fils ainsi que de recherche de solutions aux préoccupations communes de développement socio-économique.

La genèse de cette organisation remonte à janvier 2020 avec les premières réflexions entre personnes ressources de la région, vivant aussi bien dans la localité qu’ailleurs. « Avec les nombreux défis actuels, la région du Nord a besoin d’un cadre fédérateur », a justifié le comité d’organisation de l’assemblée générale constitutive de l’association.

Le rendez-vous a mobilisé un grand nombre de participants de toutes les composantes, dont des opérateurs économiques, des hommes politiques, des autorités coutumières et religieuses, des organisations de la société civile, des cadres de l’administration publique et du privé venus de toutes les localités du Burkina.

Ils étaient mobilisés autour de Naaba Kiba, roi du Yatenga, et entre autres visages, Mahamadi Savadogo dit Kadhafi, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina ; Adama Ouédraogo, président-directeur général de la compagnie de transport STAF ; Zalissa Koumaré, directrice générale du CCVA (Centre de contrôle des véhicules automobiles) ; Me Gilbert Noël Ouédraogo, leader politique ; Salifou Ouédraogo, ancien ministre de l’Agriculture et homme politique ; le président-directeur général de Sol confort et décor, Michel Zida ; ou encore Rose Sanou/Ouédraogo, femme d’affaires et fondatrice de l’Espace Dieudonné, univers culturel et récréatif sis à Ouagadougou.

Le challenge immédiat de la situation sécuritaire et humanitaire

Pour le gouverneur de la région du Nord, président de l’activité, représenté par le secrétaire général du gouvernorat (le gouverneur vient d’être admis à la retraite), ce cadre fédérateur vient à point nommé dans ce contexte d’insécurité et de crise humanitaire consécutive (55% des communes de la région sont touchées, plusieurs écoles fermées, un tissu socio-économique déstructuré, plusieurs milliers de personnes déplacées…).

Après plusieurs heures de travaux qui ont essentiellement consisté en l’adoption des textes de l’association, les participants ont élu un bureau exécutif, dirigé par Sidi Mahamadi Ouédraogo. Sitôt porté à la tête de l’ADES/Nord donc, Sidi Mahamadi Ouédraogo a lancé un appel au resserrement des rangs pour faire face aux challenges.

Le président de l’ADES/Nord, Sidi Mahamadi Ouédraogo invite les populations à l’unité et à la cohésion sociale.

« Nous, filles et fils de la région du Nord, devons assumer notre responsabilité et faire en sorte que les richesses de la région du Nord ne soient pas des sources de pauvreté, de malédictions et de pertes. Nous devons travailler à transformer ce qui est perçu comme contraintes et obstacles en opportunités. (…). Nous sommes capables de contribuer à la réalisation des aspirations des populations. (…). Nous allons nous organiser désormais à suivre tous les projets qui doivent se réaliser dans notre région. Tout ce que le gouvernement va pouvoir mettre en place comme grands travaux qui peuvent conduire au développement de la région, nous allons nous organiser en société civile importante, crédible, pour être l’interlocuteur de la région du Nord, dans le but de booster notre région », exhorte le président de l’ADES/Nord.

Le bureau exécutif est coiffé par un Conseil d’orientation stratégique (COS), avec à sa tête, Mahamadi Savadogo dit Kadhafi, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina. Le rôle de cette instance est d’accompagner le bureau exécutif pour l’atteinte des objectifs.

Dans son intervention de fin des travaux et à la suite de son prédécesseur, M. Savadogo est revenu sur les enjeux de la mise en place de ce cadre unitaire avant de promettre son accompagnement « sans réserve », et au prorata de ses possibilités, de toutes les initiatives dans la dynamique.

Un des moments marquants de cette assemblée générale constitutive, et comme pour donner le ton, a été la mobilisation par l’association, de la somme de 100 millions francs CFA au profit des personnes déplacées internes de la région. Ce qui a permis d’offrir à ces dernières, plusieurs tonnes de vivres et bien d’autres produits de première nécessité.

Pour mémoire, la région du Nord compte quatre provinces, à savoir le Loroum (chef-lieu, Titao), le Passoré (chef-lieu, Yako), le Yatenga (avec Ouahigouya, à la fois chef-lieu de province et de la région, située à 189 kilomètres de Ouagadougou) et la province du Zondoma (chef-lieu, Gourcy).

O.L
Lefaso.net

Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés