Actualités :: Assemblée législative de transition : Le choix de Oumar Traoré fait polémique (...)

Face à la presse, des citoyens bobolais contestent le choix de Oumar Traoré pour siéger à l’Assemblée législative de transition pour le compte des Hauts-Bassins. Président du Conseil régional des jeunes des Hauts-Bassins et membre du Conseil économique et social, le choix de Oumar Traoré ne fait pas l’unanimité au sein de la population de Bobo-Dioulasso. En effet, des citoyens ont donné de la voix, dans l’après-midi de ce vendredi 11 mars 2022, pour dénoncer ce choix qui, disent-ils, est contraire aux dispositions de la charte de la transition.

Ainsi, le collège de désignation d’un membre et de son suppléant à l’Assemblée législative de transition (ALT) pour le compte de la région des Hauts-Bassins a décidé de porter son choix sur Oumar Traoré et Julienne Dembélé/Sanon. Ils sont respectivement titulaire et suppléante. Cependant, le choix de Oumar Traoré ne fait pas l’unanimité au sein de la population de Sya. Du moins, c’est le constat fait dans l’après-midi du 11 mars.

Au cours d’une rencontre avec des journalistes, des Bobolais ont dénoncé « une incohérence » dans le choix du représentant de la région.
Pour les conférenciers, Oumar Traoré ne répond pas aux critères de désignation, notamment le critère de neutralité. En effet, le communiqué relatif à l’appel à candidatures pour le choix du représentant de la région des Hauts-Bassins, ainsi que la charte de la transition exigeaient que les personnalités désignées pour représenter les régions ne soient pas être affiliées à un parti ou une formation politique.

Le porte-parole des conférenciers, Lamine Passoulé.

« Alors que par voie de presse et sur les réseaux sociaux, Oumar Traoré a eu, à plusieurs reprises, à organiser et participer à des activités politiques, en témoigne sa campagne de mobilisation de fonds pour soutenir la candidature de Roch Kaboré à l’élection présidentielle de 2020 », a déploré Lamine Passoulé, porte-parole des conférenciers.

Ces derniers s’interrogent sur la compatibilité de cette nouvelle fonction avec celles déjà occupées par Oumar Traoré, à savoir président du Conseil régional des jeunes des Hauts-Bassins et membre du Conseil économique et social (CES). « Ce qui fait deux mandats nationaux et un mandat régional. Il ressort de ce fait un cumul de postes, contraire aux principes de la charte », a laissé entendre Lamine Passoulé.

Face à la presse, des citoyens bobolais contestent le choix de Oumar Traoré pour siéger à l’Assemblée législative de transition, pour le compte des Hauts-Bassins.Retour ligne automatique

A l’en croire, le procès-verbal de désignation du représentant de la région des Hauts-Bassins à l’Assemblée législative de transition dressé par le collège de désignation fait état de seize dossiers de candidatures incomplets et non-conformes, et 35 dossiers ne remplissant pas les critères essentiels, sans donner les détails des insuffisances constatées sur les dossiers.

C’est pourquoi, ils remettent en cause les résultats des travaux du collège de désignation. Aussi, ils condamnent ces pratiques qui, selon eux, sont contraires aux dispositions de la charte de la transition et créent des polémiques au sein de l’opinion régionale, voire nationale. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés