Actualités :: Installation du ministre des affaires étrangères : « Je refuse d’être traître (...)

C’est en reconnaissance à Dieu pour sa nomination et aux autorités pour le choix porté sur sa personne que la nouvelle ministre en charge des affaires étrangères, Olivia Ragnaghnewendé Rouamba a prononcé son discours. Elle a d’emblée déclaré qu’il était hors de question de trahir la confiance placée en elle et partant, trahir le peuple burkinabè qui aspire à la bonne gouvernance. Officiellement installée dans ses fonctions, ce vendredi 11 mars 2022 à Ouagadougou, Olivia R. Rouamba a dit prendre conscience des enjeux du moment et des défis à relever.

« Chers collaborateurs, je refuse d’être traître, nous refuserons d’être des traîtres et nous accomplirons avec abnégation cette mission », a signalé Olivia Rouamba lors de sa prise de fonction au poste de ministre en charge des affaires étrangères.

Car pour elle, « Le temps n’est ni à la paresse ni au laisser- aller et encore moins aux velléités de sabotage de notre élan de bien faire ».Toute chose qui, selon la ministre, leur commande d’être plus que jamais solidaires et tenir ferme comme un seul homme, pour atteindre les objectifs de sauvegarde des acquis engrangés.

Une vue des participants à la cérémonie d’installation de la ministre en charge des affaires étrangères de la transition

« Nous avons là, l’opportunité, malgré le contexte très difficile, d’écrire une page historique de notre pays en général et de notre diplomatie en particulier », a affirmé Olivia Rouamba. La diplomate précise toutefois que tous devront s’élever au-dessus « de leurs divergences et de leurs intérêts égoïstes » pour atteindre les objectifs fixés.

« Chaque agent compte et a un rôle à jouer dans la valorisation de ses aptitudes. Chaque agent doit apporter sa pierre et chaque pierre a sa place dans la réalisation du chantier qui est le nôtre », a indiqué la ministre Rouamba. Pour ce faire, elle entend entreprendre une démarche active, inclusive et participative.

« Gageons à accompagner le processus de transition, pour l’intérêt supérieur de la nation, sans compromission, ni complaisance aucune, avec une conviction inébranlable », a exhorté la diplomate.

Avant son installation, Olivia Rouamba a d’abord procédé à celle de son ministre délégué chargé de la coopération régionale, Karamoko Jean Marie Traoré. La vision de la ministre s’inscrit également dans la contribution à la réconciliation nationale pour une restauration de la paix au Burkina Faso. « La responsabilité revient à chacun d’entre nous de contribuer à asseoir une diplomatie réconciliée avec elle-même », a-t-elle interpelé.

La ministre Olivia Rouamba installe son ministre délégué chargé de la coopération régionale, Karamoko Jean Marie Traoré

Une citation sur la gouvernance vertueuse ressortira de son intervention. « L’État est fait pour être servi, on ne doit ni s’en servir… », a-t-elle rappelé pour inviter l’ensemble de ses collègues à se l’approprier.

Avant de clore son propos, la ministre a laissé entendre qu’ils n’avaient aucunement droit à l’erreur. Car leurs aînés ont les regards rivés sur eux pour voir s’ils ont bien appris d’eux, tandis que leurs cadets et leurs enfants les observent pour découvrir quel est l’héritage qu’ils leur laisseront.

Nommée ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso auprès de la république fédérale démocratique d’Ethiopie, le 15 septembre 2021, la ministre Olivia Rouamba avait présenté ses lettres de créances à la présidente d’Éthiopie Shalework Zewdé, le 5 janvier 2022. Bien avant cela, elle a occupé le poste de directrice générale de la coopération bilatérale en remplacement de Jean Bengaly qui assurait l’intérim.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés