Actualités :: Ministère des Transports : Mahamadou Zampaligré prêt à améliorer le système des (...)

Nommé ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière le samedi 5 mars 2022, Mahamadou Zampaligré a été installé ce jeudi 10 mars 2022 par le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Jacques Sosthène Dingara. Il remplace à ce poste Vincent Dabilgou.

« La route du développement passe par le développement de la route » dit-on. Et comme dans tout autre pays, le secteur des transports occupe une place prépondérante dans l’économie et, par extension, le développement au Burkina. C’est un domaine dans lequel les défis sont énormes. En effet, le secteur des transports, comme l’a souligné le nouveau ministre, « est dans une phase de dégradation continue, notamment en termes d’infrastructures, de moyens roulants, de chemin de fer… ».

Mahamadou Zampaligré, ministre des transports, de la mobilité urbaine

De toutes ses composantes, le transport routier est le plus éprouvé, pense-t-il. Le constat est que le « transport routier peine à se régénérer et à offrir un service de qualité tant pour les personnes que pour les marchandises, malgré les efforts consentis par le gouvernement pour relever ses performances », a-t-il précisé.
Mais au-delà de l’amélioration des services, le nouveau ministre estime que son département devra se projeter aussi dans une logique de respect de normes internationales en termes de qualité technologique dans le domaine du transport.

Les collaborateurs présents à l’installation

Vu ce contexte difficile dans lequel se trouve notre pays et face aux multiples attentes de la part des populations, Mahamadou Zampaligré exhorte ses collaborateurs à se remobiliser avec abnégation et dévouement afin de « poser froidement le diagnostic et à engager courageusement les réformes qui s’imposent dans le sens de l’amélioration progressive des capacités des acteurs et les conditions de vie des citoyens ».

Conscient de l’immense tâche qui l’attend, le nouveau ministre se dit ouvert à toute suggestion et « s’engage à travailler avec rigueur et discipline pour fournir des résultats tangibles ». Résultats qui contribueront non seulement « à améliorer le système du transport au Burkina », mais aussi les conditions de vie des Burkinabè.

Abdoul Rachid SOW (stagiaire)
Lefaso.net

Burkina : Le lieutenant colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)
Burkina/Transition : Le Premier ministre va livrer sa (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés