Actualités :: Gouvernement de la transition au Burkina : Boukary Savadogo hérite de la (...)

Le périple de l’installation des ministres de la transition s’est poursuivi ce jeudi 10 mars 2022 avec le maître d’œuvre, le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres , Jacques Sosthène Dingara. C’est dans une ambiance au pas de course donc, que le ministre de l’Urbanisme, des Affaires foncières et de l’Habitat, Boukary Savadogo, a pris service en début d’après-midi dans une grande mobilisation de ses collaborateurs.

La canicule, mise en exergue par la coupure d’électricité au moment du cérémonial, et dans cette petite salle pleine à craquer..., caricature bien également la température des dossiers de ce département. Tandis que le commun des Burkinabè qualifie par exemple la question foncière de « bombe à retardement », le ministre sorti, Me Bénéwendé Stanislas Sankara (du 15 janvier 2021 au 24 janvier 2022), lui, parle même de « bombe atomique sociale ». C’était à l’occasion de la conférence de presse-bilan des activités 2021 de son département, jeudi 23 décembre 2021.

On se souvient d’ailleurs de ces ping-pongs entre le département et notammentles promoteurs immobiliers, un secteur qui fait couler beaucoup d’encre et de salive ces dernières années. « Nous sommes arrivés à un moment où on s’attendait, d’une seconde à une autre, à l’explosion de la bombe atomique sociale, qui est la crise foncière », avait présenté le ministre Bénéwendé Stanislas Sankara au sujet de la question foncière avant de revenir sur les réformes amorcées pour éviter cette crise et œuvrer à un apaisement social par l’accès aux logements.

Vue des collaborateurs au cérémonial (14h35-14h55)

« La politique de 40 000 logements a connu un échec, avec tout ce bataclan de promoteurs immobiliers, SONATUR (Société nationale d’Aménagement des Terrains urbains), CEGECI (Centre de gestion des cités). (…). La philosophie du Chef de l’Etat, c’est l’accès de tous les Burkinabè aux logements décents. Mais nous faisons du logement pour les bourgeois et pour la petite bourgeoisie, alors que nous sommes dans un pays où la plupart des populations n’arrivent plus à avoir accès aux logements », avait aussi avoué le ministre Bénéwendé Stanislas Sankara, parlant de cet autre volet du département à savoir, le logement. Sur ce point, le ministre avait clairement regretté avec nombre de Burkinabè, que les logements ne soient pas destinés aux Burkinabè aux revenus modestes. D’où les perspectives immédiates pour 2022, à long et moyen termes, qu’il avait présentées au cours de cette sortie.

C’est dans ce tempo de continuité de l’action publique que le successeur, Boukary Savadogo, dit s’inscrire. Précédemment directeur du Guichet unique du Foncier de Ouagadougou et Consultant individuel, Boukary Savadogo a également, en tant qu’expert en foncier, servi au Programme d’investissement forestier du Burkina Faso (PIF-BF). Il a aussi été receveur des domaines et de la publicité foncière de Boulmiougou et de Bogodogo (arrondissements de la capitale). Connu comme fiscaliste averti et expert en foncier, le ministre Boukary Savadogo n’est donc pas étranger aux rouages de l’administration publique, notamment aux questions qui relèvent de son département.

Le ministre Boukary Savadogo invite également les partenaires sociaux de son département à consolider les cadres de dialogue et de recherches de solutions.

« Nous allons poursuivre les missions de ce département en apportant notre contribution et en ayant pour seule boussole la charte de la transition avec ses valeurs individuelles de référence ainsi que les valeurs sociétales et collectives de référence dont je souhaite l’implémentation continue dans notre ministère : le patriotisme, l’intégrité, la dignité ; la discipline, le civisme, l’exemplarité ; la justice, la vérité l’impartialité ; la tolérance, le pardon, la réconciliation ; la transparence, la responsabilité, la redevabilité ; le sacrifice, le respect, l’humilité ; le courage, l’amour du travail, le mérite ; le dialogue, le consensus et la culture démocratique. (…). Les enjeux auxquels fait face notre département nécessitent que nous soyons solidaires et orientés vers la recherche des solutions adaptées aux problèmes liés au foncier pour mieux réussir notre mission commune. Je ne doute en aucun moment de votre compétence. C’est pourquoi je m’engage à mettre chacun à contribution à tous les niveaux des attributions assignées à notre ministère », a, à l’issue de son installation, exprimé le ministre Savadogo.

Précédemment ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Ville (depuis le gouvernement Dabiré II, en janvier 2021), le portefeuille s’intitule dans ce gouvernement Albert Ouédraogo, ministère de l’Urbanisme, des Affaires foncières et de l’Habitat.

O.L.O.
Lefaso.net

Crédit-photo : Direction de la communication et de la presse ministérielle/Ministère de l’Urbanisme, des Affaires foncières et de l’Habitat.

Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés