Actualités :: Gouvernement Albert Ouédraogo : Retour sur les changements de dénomination (...)

Plusieurs ministères du gouvernement de transition burkinabè ont connu un léger changement de dénomination par rapport au précédent gouvernement de Lacina Zerbo. L’on note également la fusion de trois ministères, la création d’un nouveau ministère et la suppression d’un autre. Faisons le récapitulatif.

Ministères ayant connu un léger changement de dénomination

Ministère de la Défense et des anciens combattants : l’on est revenu à l’ancienne appellation. Sous le gouvernement Lacina Zerbo, il s’agissait du « Ministère des Armées et des anciens combattants » ;

Ministère des Affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur : l’adjectif "régionale" a été rajouté au mot "coopération" ;

Ministère de la Justice et des droits humains, chargé des relations avec les institutions, Garde des Sceaux : La promotion civique a fait place au terme « chargé des relations avec les institutions » ;

Ministère de l’Économie des finances et de la prospective : La Prospective a remplacé le terme « Plan » dans le précédent gouvernement ;

Ministère de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques : Ici, l’on note une réduction. Les « aménagements hydro-agricoles et la mécanisation » ont été supprimés ;

Ministère de la Santé et de l’hygiène publique : Adieu « le Bien-être » qui était présent dans le précédent gouvernement ;

Ministère des Mines et des carrières : Il n’est plus question de « transition énergétique » pour ce qui est de ce ministère ;

Ministère de l’Urbanisme, des affaires foncières et de l’habitat : La nouveauté ici se trouve dans l’ajout des « affaires foncières » pour désamorcer la bombe. Notons également que le terme « Ville » a été abandonné ;

Ministère des Sports, de la jeunesse et de l’emploi : Ici, l’on note juste un jeu de mots. « Jeunesse » a remplacé « autonomisation des jeunes ».

Fusion de ministères

Trois ministères ont fusionné en un seul ministère : l’Environnement, l’Énergie et l’Eau et de l’Assainissement. Un ministère XXXL tout de même pour une chercheure.

Scission de ministères

Le ministère du Genre, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire a été scindé en deux : il y a désormais d’une part le ministère de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire et d’autre part le ministère du Genre et de la famille.

Création de ministère

Un seul ministère a vu le jour dans ce nouveau gouvernement. Il s’agit du ministère des Affaires religieuses et coutumières

Suppression de ministère

Seul ministère créé dans le gouvernement Lacina Zerbo, le ministère de la Prospective et des réformes structurelles a été supprimé dans le nouveau gouvernement Albert Ouédraogo. Cependant, la « prospective » fait désormais partie du ministère de l’Economie et des finances

Suppression de poste de ministre délégué

A l’instar du gouvernement du Dr Lassina Zerbo, celui du Dr Albert Ouédraogo ne compte que deux postes de ministres délégués. Sans que dans l’actuel gouvernement seul le poste de ministre délégué chargé du Budget a été maintenu. Celui chargé de la culture, des arts et du tourisme a été supprimé.

Ministères restés inchangés

Ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière ;

Ministère de la Transition digitale, des postes et des communications électroniques ;

Ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales ;

Ministre de la Communication, de la culture, des arts et du tourisme ;

Ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale ;

Ministère des Infrastructures et du désenclavement ;

Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ;

Ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité ;

Ministère du Développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises.

Il ne s’agit pas d’un ministère, mais plutôt du poste de ministre d’Etat auprès du président du Faso, chargé de la Cohésion sociale et de la réconciliation nationale. Cette dénomination reste inchangée sauf que dans le précédent gouvernement, le terme « Réconciliation nationale » venait avant la « Cohésion sociale »

Synthèse de Fredo Bassolé
Lefaso.net

Burkina : Le lieutenant colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)
Burkina/Transition : Le Premier ministre va livrer sa (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés