Actualités :: 8 mars 2022 : Le ROAJEG appelle les pouvoirs publics à promouvoir davantage (...)

Dans cette déclaration, le Réseau ouest-africain des journalistes engagés pour la promotion du genre (ROAJEG) appelle les pouvoirs publics à promouvoir davantage les droits des femmes dans les pays de l’Afrique de l’ouest francophone.

Chaque année, le 8 mars, le monde entier célèbre la Journée internationale des femmes(JIF). Cette journée internationale, à l’instar des autres, représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.

En cette Journée internationale des femmes 2022, le Réseau ouest-africain des journalistes engagés pour la promotion du genre (ROAJEG) saisi l’opportunité pour proclamer comme le système des Nations Unies « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ».

Une façon d’appeler à continuer l’examen des opportunités, ainsi que des contraintes, pour donner aux femmes et aux filles les moyens de faire entendre leur voix et d’être des actrices égales dans la prise de décision liée aux changements climatiques et à la durabilité. Cela est essentiel pour le développement durable et une plus grande égalité des sexes. Car, sans l’égalité des sexes aujourd’hui, un avenir durable et égal reste hors de notre portée.

Cette vision cadre parfaitement avec les objectifs du ROAJEG qui sont :
1. Renforcer les capacités des hommes et femmes des medias ouest africains à s’engager activement dans la promotion du Genre.
2. Accroître la sensibilisation sur l’importance d’accorder les mêmes chances et opportunités aux hommes et femmes en Afrique de l’Ouest.

3. Développer un réseau de journalistes sensibles au Genre en Afrique de l’Ouest
4. Harmoniser les activités de sensibilisation sur l’égalité de Genre en Afrique de l’Ouest à travers le réseautage et la coordination des membres du ROAJEG.
5. Développer une stratégie de promotion et de visibilité des activités des organisations de la société civile ouest africaine œuvrant pour l’égalité de Genre
A moment où la Journée internationale des femmes(JIF) est célébrée, ce 8 mars 2022, dans les neuf(9) pays de l’Afrique de l’ouest francophone, où le ROAJEG a/aura ses coordinations nationales, le réseau appelle les pouvoirs publics à promouvoir davantage les droits des femmes pour un développement harmonieux de leurs différentes nations.

Le ROAJEG invite par ailleurs les hommes et femmes de medias sensibles au Genre en Afrique de l’Ouest à jouer leur partition dans l’édification d’une société, où l’égalité de chance entre hommes et femmes est une réalité dans tous les domaines et tous les secteurs d’activités.
Le ROAJEG, faut-il le rappeler, a été porté sur les fonts baptismaux, le lundi 20 décembre 2021, à Ouagadougou.

Ce réseau est né suite à une expérience menée de 2014 à 2016 par un groupe de journalistes ouest-africains avec le site d’information de GenderLinks, une organisation de l’Afrique Australe, basée à Johannesburg, qui s’engage en faveur d’une société inclusive, égale et juste dans laquelle les femmes et les filles dans toutes leurs diversités exercent leur voix et leur choix conformément au Protocole de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) sur le genre et le développement et les accords régionaux, continentaux et instruments mondiaux.
Fort de cette expérience, le groupe des journalistes sensibles au genre issus de la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali et le Benin, a estimé qu’il était important de poursuivre un projet similaire en rendant compte de la situation de la promotion du genre et de l’égalité Homme et femme dans leurs pays respectifs.

Fait à Abidjan le mardi 8 mars 2022, pour le ROAJEG,
Le Coordonnateur général
Augustin Tapé

Email : tapzez@gmail.com

Lutte contre le terrorisme dans le Sahel : "La (...)
La haine des maîtres : jusqu’où ira le délire ?
Lutte contre le terrorisme : « C’est un devoir pour (...)
Burkina : Peu importe l’ennemi il faut le détruire
Burkina : La Patrie ET la Mort, nous Vaincrons (...)
Vie sociale : « Le chef de famille n’est pas un (...)
Burkina Faso : Il faut supprimer l’armée pour sauver le (...)
Coût des imprimés au service des impôts de N’Dorola : (...)
Solhan, Madjoari, et Seytenga : Comprendre les (...)
Transition au Burkina Faso : Réflexion sur la désignation (...)
Burkina Faso : Les fondements sociologiques de la crise (...)
Tribune : « Pendant que la France condamne de façon ferme (...)
Tribune : Yéli Monique Kam dénonce un excès d’ingérence de (...)
Lutte contre l’inflation au Burkina : La guerre du pain (...)
Lutte anti-terroriste en Afrique de l’Ouest : Adama (...)
Lutte antiterroriste en Afrique de l’Ouest : Le (...)
Médias : Un abus flagrant de confiance
Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire (...)
Burkina/Insécurité : Une citoyenne interpelle sur la (...)
Humeur : « Pour la première fois de ma vie, j’ai peur (...)
Côte d’Ivoire : Mort de Amadou Soumahoro, président de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5082

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés