Actualités :: Burkina/Transition : La nouvelle équipe gouvernementale fait des surprises (...)

48 heures après avoir nommé son Premier ministre, Dr Albert Ouédraogo, en contrepied de tous les pronostics, le président du Faso, Paul-Henri Damiba, sur propositions de celui-ci, a dévoilé son gouvernement « tant attendu ». Une équipe qui fait des surprises avec notamment le retour d’anciens ministres des pouvoirs Compaoré et Kaboré ainsi que la promotion de leaders d’opinion connus pour leurs jugements sans appel.

Ministre de la défense, de janvier 2004 à avril 2011 ; ministre de l’Administration territoriale et de la sécurité dans les gouvernements de Roch Kaboré (11 juin 1995) et de Kadré Désiré Ouédraogo (9 février 1996-7 novembre 2000), puisambassadeur du Burkina au Maroc, Yéro Boly, un homme dont on dit également du bien, est désormais chargé du porte-fauteuil de ministre d’Etat auprès du président du Faso, chargé de la Cohésion sociale et de la Réconciliation nationale.

Le général de Brigade Aimé Barthélémy Simporé apparaît incontestablement comme une autre surprise, la plus grosse, dira-t-on. En effet, il est le dernier ministre de la défense du pouvoir Roch Kaboré, avec lequel il a coulé en cette soirée de lundi, 24 janvier 2022 avec la proclamation du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). Il est celui-là même qui a lu le message du gouvernement aux premières heures de ce qui avait l’apparence d’une « simple mutinerie », dimanche, 23 janvier 2022. C’est le 14 octobre 2021 que Aimé Barthélémy Simporé a été promu au poste de ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, en provenance de son poste de ministre délégué à la Défense, qu’il occupait depuis 30 juin 2021. Son retour immédiatement dans ce gouvernement a surpris plus d’un.

Bassolma Bazié, affectueusement appelé le « général » dans le monde de la lutte syndicale, est celui-là qui a finalement rendu sa démission de la fonction publique en janvier 2021 avant de prendre momentanément congés de la vie publique. Il est bien connu pour ses analyses sans concessions de la mauvaise gouvernance. Depuis ce départ de l’administration publique, Bassolma Bazié ne fera de véritable réapparition sur la scène publique que par cette conférence de presse, le mardi, 18 janvier 2022 pour présenter son initiative, avec des alliés, de soutien au peuple malien qui venait d’être sanctionné par la CEDEAO. Il est le désormais ministre de la Fonction publique, du Travail et de la protection sociale.

Lionel Bilgo, diplômé de l’Ecole supérieure de commerce et de gestion de Paris, écrivain et analyste politique, s’est aussi fait remarquer ces dernières années par la pertinence de ses analyses. Directeur Afrique de Teminiyis media, Lionel Bilgo est également le président de l’association African Goldenest une association avec pour objectif principal de promouvoir les talents et compétences des Africains. Il est le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales.

L’avocat et ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Bathélémy Kéré, hérite du ministère de la Justice et des Droits humains, chargé des relations avec les institutions, Garde des Sceaux. Président de cette institution en charge de la gestion des élections depuis 2011, Me Kéré a remis son rapport final au président Roch Kaboré, le 25 juillet 2016 à l’issue du double scrutin qu’il avait réussi, avec son équipe, à organiser en octobre 2015, marquant la fin de la transition née de l’insurrection populaire d’octobre 2014.

O.L

Lefaso.net

Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les (...)
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la (...)
Processus électoraux en Afrique : Des présidents (...)
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la (...)
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette (...)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12075



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés