Actualités :: Burkina/Assises sur la transition : Convocation militaire pour une mission (...)

Le Burkina a rendez-vous ce lundi, 28 février 2022 avec l’examen et l’adoption de la Charte, ce contrat social qui doit guider les actions sous la transition.

« Moment capital pour les forces-vives qui doivent, ensemble, tracer les sillons de la refondation de la nation », dit-on au sujet des travaux de cette Charte.
Remis le 23 février 2022 par la commission technique en charge de son élaboration, le projet de Charte a été disponibilisé, hier, dimanche 27 février 2022. Soit quelques heures pour prendre connaissance de son contenu. Temps jugé peu pour des contributions conséquentes des participants, craignent certains Burkinabè. Mais les autorités du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), elles, rassurent que les contributions à travers le document de base ont été populaires (les forces-vives ont été consultées lors des travaux, un appel à contributions à été lancé à travers les réseaux sociaux...) et que les apports supplémentaires pourraient être pris en compte.

En plus du timing de préparation, l’heure limite d’arrivée impartie aux participants est, elle, fixée à 7h, tranchant ainsi avec les "coutumes" (on avait l’habitude de voir les arrivées commencer, au plus tôt, à 7h).

Outre ces exigences, les participants se voient "dépouillés" de leur téléphone-portable avant l’accès à la salle des travaux.

Les journalistes qui avaient commencé à subir ce diktat (les téléphones et dictaphones avaient été refusés) sont finalement acceptés, peu avant 8h, avec leurs matos de travail.

Sur les lieux, et en attendant l’ouverture officielle (nous sommes à 8h20), des visages ne passent pas inaperçus. Lassina Ouattara du MPP (ex-parti au pouvoir), Tahirou Barry (ex-parti Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso), Dr Ablassé Ouédraogo (ex-opposition), Yéli Monique Kam (ex-majorité présidentielle), Édouard Zagré (ex-majorité présidentielle) et des acteurs de la société civile à l’image de Marcel Tankoano, Mamadou Drabo, Anaïs Drabo ou encore l’enseignant-chercheur en communication, Pr Serge Théophile Balima.

Lefaso.net

24 mois de transition au Burkina : Des acteurs (...)
Transition au Burkina : « Il faut récupérer au moins 60% (...)
Libération de Roch Kaboré : « Les choses sont en train de (...)
MPSR : Les résultats de notre sondage sur les 100 (...)
Libération de Roch Kaboré : L’ex Alliance des Partis (...)
Transition au Burkina : « Réconciliation, refondation et (...)
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du (...)
Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale (...)
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle (...)
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été (...)
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso (...)
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette (...)
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en (...)
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation (...)
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais (...)
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré et Paul-Henri Damiba (...)
Détention de Roch Kaboré : Une marche-meeting le 2 (...)
Grand prix Manéga de la paix : Des personnalités (...)
Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11697

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés