Actualités :: Burkina Faso : Un citoyen demande la reconduction du Premier ministre (...)

Dans cette lettre ouverte, Paul Ouédraogo, demande au président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), Paul Henri Sandaogo Damiba, a reconduire Lassina Zerbo comme Premier ministre et Hadizatou Rosine Sory à son précèdent poste de ministre des Affaires étrangères.

Voici l’intégralité de son message.

Lettre ouverte au Président du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, Chef de l’Etat. Monsieur le Président, un adage en pays mossi dit ceci : " Ne pas aimer autrui ne vous oblige quand même pas à détester votre homonyme". Monsieur le Président, Vous avez eu le courage de faire le pas que beaucoup de burkinabè, aussi patriotes soient-ils n’ont pas pu faire. Vous avez décidé de décharger le lourd fardeau des épaules de votre prédécesseur, pour le porter volontiers sur vos jeunes épaules, nourrissant l’espoir de tout le peuple patriote du Faso. En toute humilité, je voudrais à travers ce message, vous proposer quelques points essentiels sur les chantiers à prendre vigoureusement en compte dans votre marche pour la destinée de notre pays.

Monsieur le président, votre coup de force intervenu, le 24 janvier 2022 sans effusion de sang, ni résistance témoigne du sens profond que toutes les couches du pays accordaient à ces moments de changement. Cela démontre combien de fois la majeure partie des citoyens en avaient marre de la gestion du pouvoir précédent ; notamment la question sécuritaire. Votre défi est plus grand que celui de l’ancien Président Monsieur Roch Marc Christian KABORE.

Monsieur le Président, sans être un myope ou un sceptique quant à votre volonté de reconquérir l’intégrité de notre territoire, je souhaiterais vivement vous voir à l’ouvrage avec toute les énergies possibles avant d’exprimer ma joie ; quand bien même vos premières prises de paroles semblent convaincantes. Notamment, la lutte contre l’insécurité et l’invite des Forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), « à se mettre en ordre de marche pour la reconquête de notre territoire ».

Aussi avez-vous pris l’engagement de redonner aux forces de défense et à leurs supplétifs, « la volonté de combattre et d’aller encore plus à l’offensive avec des moyens adéquats ». Monsieur le Président, Permettez-moi de vous rappeler que votre pouvoir est celui du peuple souverain. Restez toujours à l’écoute de votre peuple pour qui vous avez décidé de vous battre pour réaliser votre vision de sauvegarder et de restaurer l’intégrité du Burkina Faso. Servez-vous du péché des autres pour grandir encore plus. Vous nourrissez aujourd’hui l’espoir du peuple dans la marche de sa dignité. J’estime que vous êtes notre dernier espoir de changement profond après la révolution de 1983 qui malheureusement fut stoppée brutalement.

L’insurrection populaire de 2014 qui présageait de bons auspices a été un fiasco du fait de vengeance de la classe politique et la cupidité des organisations de la société civile. Sachant la grandeur de votre esprit, je reste persuadé que vous êtes un homme averti dont la charge est de faire mieux que les autres pour votre honneur et pour le bonheur du peuple.

Monsieur le Président, Sans être un conseiller spécialiste des nominations, je voudrais vous proposer de reconduire l’ancien Premier ministre monsieur Lassina Zerbo au poste de Premier ministre, et celui des affaires Étrangère à madame Hadizatou Sory Coulibaly. Au nom de la continuité de l’Etat, et dans l’intérêt général de la Nation, je propose également que le programme de certains ministères soit appliqué vu la pertinence de leurs projets.

Il s’agit du :

1-Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme
2-Ministère des Mines et de l’Energie
3-Ministère de l’Education nationale et de la promotion des Langues Nationales.

Monsieur le Président, sachez que si vous réussissez cette mission, ce sera la victoire du peuple Burkinabè. Mais si vous échouez, ce sera l’échec du MPSR dont vous êtes le président. Pour le respect des hommes ayant vécu utile en se sacrifiant pour les autres, je répète le slogan le plus populaire sous l’angle métaphysique pour une vibration positive des esprits : La patrie ou la victoire, nous vaincrons !

Monsieur le président, vous courez contre la montre présentement, mais lisez cette lettre vous-même, elle est pour vous ! 

Je suis Paul OUEDRAOGO, Communicateur

Email : polowat2000@gmail.com

Humeur : « Pour la première fois de ma vie, j’ai peur (...)
Côte d’Ivoire : Mort de Amadou Soumahoro, président de (...)
Crise à Béguédo : De la responsabilité collective à la (...)
100 jours du président Damiba : Analyse périscopique
Absence d’alternative politique crédible au Burkina Faso (...)
Drame d’Inata : Le rapport révèle qu’il y avait des vivres (...)
Maison à usage de bureaux pour les enseignants-chercheurs
Point de vue : Qu’est-ce qu’un panafricaniste ?
Réconciliation nationale au Burkina Faso : Si j’étais un (...)
Incivisme : Chaque Nation fabrique ses citoyens, bons, (...)
Sport : Crise du football au Burkina ou conflits des (...)
Lutte contre l’extrémisme violent au Burkina Faso : (...)
Contre les miracles en politique : Pourquoi pas des (...)
Relations internationales : Relever les défis et bâtir (...)
Mauvais ou Monnaie ? : Le buzz de ces soi-disant (...)
Burkina Faso / Secteur du tabac : Trop d’usines pour un (...)
Tiémoko Meyliet Koné, Vice-président de la République de (...)
Ministère du Genre et de la famille : On ne réinvente pas (...)
Journées de prières pour le retour de la paix au Burkina (...)
Afrique : Pourquoi la croyance à la sorcellerie reste (...)
« Les Burkinabè ne doivent-ils pas enfin se parler (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5124



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés