Actualités :: Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis (...)

Après une analyse de la situation nationale, qu’elle qualifie de « calamiteuse », et aux fins de « défendre la patrie », le président du Mouvement pour la Renaissance du Burkina (MRB), Yéli Monique Kam, annonce « une série de manifestations, tous les vendredis à partir de 14h » à la Place de la nation. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse, ce vendredi 22 janvier 2022 à Ouagadougou.

« A l’issue de cette communication officielle du MRB, nous entendons lancer une série de manifestations, tous les vendredis à partir de 14h (14 h à 16h). Les militants et sympathisants du parti vont organiser un rassemblement à la Place de la nation. Dès que nous finissons cette conférence, nous déposons tout à l’heure à la mairie de Ouagadougou, notre déclaration de manifester sur les voies publiques », a dévoilé l’ex-candidate à la présidentielle de 2020, Yéli Monique Kam, qui dit se retirer également, avec son parti, le MRB, de la majorité présidentielle.

Elle fait le constat qu’au lieu de trouver des réponses aux attentes et préoccupations du peuple, le pouvoir a plutôt opté pour le musellement par des actes de restriction des libertés et sans le moindre sens de redevabilité au peuple (elle en veut pour preuve que le ministre porte-parole du gouvernement ne juge pas nécessaire de justifier ou expliquer aux populations, la restriction d’accès à Facebook).

« La patrie est en danger, le peuple est en danger. (…). Nous soutenons toute lutte pour la défense de la mère-patrie. En adhérant à l’APMP, nous n’avons rien demandé, nous avons seulement demandé une amélioration de la situation sécuritaire et de la gouvernance. (…). Individuellement et collectivement, nous ne faisons pas suffisamment pour défendre la mère-patrie et pour interpeller nos gouvernants sur les dérives », interpelle-t-elle.

A Roch Kaboré et à son pouvoir, l’ex-allié, Yéli Monique Kam, brandit l’hymne du Wassoulou (leçon de leadership, donnée par les griots de l’empire Wassoulou ou empire mandingue) : « Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux ; Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux ; Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes ; Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots ; Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur ! ».

O.L/M.C

Lefaso.net

Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le (...)
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin (...)
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo (...)
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Rémunération des ministres au Burkina : Quand la mauvaise (...)
Immersion au sein des forces de défense et de sécurité : (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le (...)
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" (...)
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps (...)
Gestion de la crise sécuritaire : L’ex-président Roch (...)
Burkina : « Ce sont des fantassins qui sont aujourd’hui (...)
Burkina/Situation sécuritaire : « Notre constat est celui (...)
Burkina/Politique : « Le CDP reste et demeure le seul et (...)
Dialogue politique au Burkina : « En politique on ne (...)
Burkina-UPC-NTD : « Il est question de voir la (...)
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif, c’est (...)
Terrorisme au Burkina : « On ne peut pas négocier en état (...)
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif c’est (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11634



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés