Actualités :: A propos de la "Négrologie" : « SMITH »... OMANIE ! ! !

Monsieur SMITH, l’africaniste américanophile du Monde, qui distille régulièrement dans cette respectable publication d’énormes erreurs de fond sur l’Afrique, nous pardonnera cette petite erreur d’orthographe française ...

Certes, un « y » eut été préférable pour parfaire ce néologisme-titre d’un article consacré au dernier de ses mensonges, une manie, commis sous la forme d’un livre, NEGROLOGIE, mais nous tenions à ne pas déformer le nom du coupable de ce regrettable, à plus d’un titre, ouvrage à n’offrir qu’aux « révisionnistes » de tous poils ... blonds de préférence ! .

En mythomane qui se respecte, Monsieur SMITH réduit le monde, le vrai, à l’échelle de son imagination !
En dehors de son titre provocateur, commercial et de mauvais goût, le contenu de ce livre serait en fait insignifiant s11 ne révélait le véritable visage de Monsieur SMITH, celui d’un individu qui n’aime ni l’Afrique, ni les Africains, qui nient leur culture et qui voudrait réécrire l’histoire d’un Continent de plus de 50 Etats en niant à la fois l’esclavage, le pillage des ressources, les découpages coloniaux arbitraires, la climatologie et j’en passe ...
Pour peu Monsieur SMITH nierait même l’existence du SIDA à l’exemple de certains dirigeants sud africains, les seuls qui semblent bénéficier de son indulgence !

Pour son confort intellectuel Monsieur SMITH nie l’histoire du Continent comme certains américains ont nié le fait que le développement de leur pays reposait sur le massacre de centaines de millions d1ndiens ... (250 millions au total du nord au sud du Continent américain ... Quand on aime on ne compte pas !).

De son chapelet de contre vérités, surmédiatisées, deux « perles » navrantes :
- La comparaison d’un Continent de plus de 50 Etats et de plusieurs centaines de millions d’habitants, soumis à la sauvagerie d’une certaine mondialisation, avec l’Etat d1sraël et ses quelques millions d’habitants qui bénéficient à la fois d’une aide coopérative scandaleusement supérieure à la moyenne des Etats Africains et d’un « chèque » mensuel des Etats Unis ...
- La réduction du conflit ivoiro-ivoirien aux simples conséquences d’un problème économique moderne de besoin et de répartition ... Niant, là encore, l’histoire et la construction économique de cette partie de l’Afrique de l’Ouest basée sur des déportations massives dans les années 30 et des fluctuations de frontières au gré des intérêts coloniaux !

S’il avait traité de l’histoire « blanche » sur le même ton, il est probable que Monsieur SMITH aurait été accusé de crime contre l’humanité ...
A défaut d’évoquer cette notion, dans une période où il est de bon ton, à défaut de bon goût, de l’évoquer à tort et à travers, jusqu’à la banaliser, je ne vois pas d’autre qualificatif à appliquer à ce tissu de mensonges que celui de « révisionniste » ou mieux encore de crime contre 1’ntelligence !

Ce livre, que je déconseille une nouvelle fois à tous ceux qui aiment l’Afrique, m’aura au moins permis de comprendre pourquoi Monsieur SMITH n’aime pas le Burkina Faso et pourquoi ce pays est tant l’objet de toute son attention en matière de désinformation.
La dernière désinformation était relative à une affirmation, parue dans le Monde, selon laquelle Charles TAYLOR du Libéria était attendu avec les plus grands égards à Ouagadougou où il aurait (confortable et hypocrite conditionnel) trouvé une zone de non droit pour se refaire une santé ...Un mensonge de plus !

A moins que Monsieur SMITH connaisse si peu l’Afrique qu’i1 confonde Burkina et Nigeria ? Monsieur SMITH n’aime pas le Burkina Faso parce que ce petit pays par son développement démocratique et économique vient contredire toutes ses théories « afro-méprisantes ».

Ce ne sont pas les négociations du Burkina Faso avec le P.A.M. (Programme d’Alimentation Mondial) qui vont arranger les théories de Monsieur SMITH ... En effet, avec plus de 65% de la production Ouest Africaine de céréales, le pauvre Burkina Faso sera peut être demain le premier contributeur africain au P.A.M. afin d’aider ses riches voisins !

Si le mépris, Monsieur SMITH, est le masque des faibles, rien n’empêche qu’il le soit aussi des mythomanes, « négrophages » de surcroît.

Jean R. GUION

Burkina Faso : L’écrivain Adama Siguiré invite les jeunes (...)
Communiqué de presse du nouveau président de l’université (...)
Afrique/Insécurité : « Quand on se noie, on s’accroche à (...)
Du procès de l’université qui doit être réinventée : Le (...)
Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, (...)
Burkina : Le vivre-ensemble, est-il menacé dans le (...)
Le Burkina Faso peut-il être une nation ? : Lettre (...)
Burkina Faso : Les raisons du limogeage de Barthélémy (...)
Sahel : Pour une réponse politique à la « crise des (...)
Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur (...)
Mendicité groupée dans les villes du Burkina Faso : « (...)
Je suis Kamao : Damiba n’est pas Dieu
Gouvernance du MPSR : Harouna Dicko invite le président (...)
Le Burkina Faso trahi et rejeté par les Burkinabè (...)
Afrique : « La mauvaise gouvernance n’est-elle pas plus (...)
Incendie du véhicule de l’activiste Serge Bayala : « (...)
Le monde Fulɓe : Un géant en sommeil léger
Opinion publique et vie politique au Burkina Faso : (...)
Burkina : « Guérir de la haine de soi … »
Lettre ouverte d’un prêtre aux intellectuels engagés, (...)
Cohésion sociale : « Attention au risque d’une vraie (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5124



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés