Actualités :: Situation sécuritaire au Burkina : « Le désespoir est notre premier et pire (...)

Ceci est un message du président du Parti de la Renaissance nationale (PAREN), Abdoul Karim Sango, à l’occasion de l’année 2022 qui pointe à l’horizon. Dans cette déclaration, l’ancien ministre de la culture et conseiller spécial du président du Faso, en charge de la culture, exhorte également les Burkinabè à ne pas céder au désespoir.

Dans quelques heures, 2021 s’achèvera ! Sans conteste, 2021 aura été une année de profonde tristesse, voire de désolation pour notre peuple et notre nation ! L’hydre terroriste a tué beaucoup de nos concitoyens et occasionné de nombreux déplacés internes. Les victimes des attaques de HANI gardent des séquelles profondes au plan physique et moral. Deux attaques ont particulièrement provoqué en chacun de nous une onde de choc, celles de Solhan et d’Inata. Au-delà du nombre de morts enregistrés dans ces attaques, nous continuons de nous poser la question de savoir, comment tout cela a-t-il pu arriver ? Sans doute que nous mettrons encore du temps pour admettre cette triste réalité.

Il est évident que le désespoir gagne chacun de nous quelle que soit notre position dans la société. Au regard du contexte national, aucun Burkinabè, digne de ce nom, ne peut avoir des nuits de sommeil tranquille.

En ces circonstances extrêmement pénibles, le désespoir est notre premier et pire ennemi. Ceux qui nous tuent n’ont d’autre objectif que de nous plonger dans un désespoir structurel et continu.

Voilà pourquoi, je rêve de nous voir tous unis comme un seul homme, animés de l’unique désir de contribuer à l’éradication du terrorisme dans notre chère patrie. Et cela est possible si tous, nous y croyons et nous y engageons résolument en cette nouvelle année 2022.

En 2022, nos Forces de défense et de sécurité, appuyées des VDP (volontaires pour la défense de la patrie), doivent obtenir des gains nets dans cette lutte à travers la reconquête et la sécurisation des territoires perdus.

A toutes et à tous, je souhaite une année de santé, de paix et de réussite en 2022 !

Abdoul Karim SANGO

Président du Paren

Lutte antiterroriste en Afrique de l’Ouest : Le (...)
Médias : Un abus flagrant de confiance
Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire (...)
Burkina/Insécurité : Une citoyenne interpelle sur la (...)
Humeur : « Pour la première fois de ma vie, j’ai peur (...)
Côte d’Ivoire : Mort de Amadou Soumahoro, président de (...)
Crise à Béguédo : De la responsabilité collective à la (...)
100 jours du président Damiba : Analyse périscopique
Absence d’alternative politique crédible au Burkina Faso (...)
Drame d’Inata : Le rapport révèle qu’il y avait des vivres (...)
Maison à usage de bureaux pour les enseignants-chercheurs
Point de vue : Qu’est-ce qu’un panafricaniste ?
Réconciliation nationale au Burkina Faso : Si j’étais un (...)
Incivisme : Chaque Nation fabrique ses citoyens, bons, (...)
Sport : Crise du football au Burkina ou conflits des (...)
Lutte contre l’extrémisme violent au Burkina Faso : (...)
Contre les miracles en politique : Pourquoi pas des (...)
Relations internationales : Relever les défis et bâtir (...)
Mauvais ou Monnaie ? : Le buzz de ces soi-disant (...)
Burkina Faso / Secteur du tabac : Trop d’usines pour un (...)
Tiémoko Meyliet Koné, Vice-président de la République de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5061



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés