Actualités :: Burkina Faso : Les marcheurs du 27 novembre exigent toujours la démission de (...)

Les cinq leaders arrêtés et condamnés après la marche du 27 novembre 2021 ont, au cours d’une conférence de presse ce mardi 28 décembre 2021 à Ouagadougou, réitéré leur demande de démission du président Roch Kaboré.

La démission du président Roch Kaboré était sur les lèvres de tous les cinq. Tous étaient unanimes sur ce sujet et ce au prix de leur propre vie à eux, jurent-ils. « Nous lançons un appel à tous à se tenir prêts pour tout mot d’ordre dans les jours à venir pour exiger la démission pure et simple du président du Faso », a confié le porte-parole des leaders de la marche du 27 novembre, Abdou Karim Baguian dit Lota.

Hervé Ouattara, un des leaders de la marche, est revenu sur les conditions de son arrestation et a souligné que « même l’ex président Blaise Compaoré, n’a pas arrêté quelqu’un en 2014 ».

« J’ai été surpris par mon arrestation vue la manière dont elle a été faite. On nous a poursuivis dans toute la ville de Ouagadougou et d’autres même n’étaient pas en tenue », a martelé Hervé Ouattara. Une situation que celui-ci a dénoncé, en faisant une comparaison avec le régime de l’ex président Blaise Compaoré.

Il a tenu à rassurer cependant l’opinion publique, que l’union qui existait entre eux depuis les premières heures de la marche est encore plus forte et plus grande après leur passage en prison. « Il n’y a eu aucun problème entre nous », a-t-il affirmé avant d’ajouter qu’il y a eu des individus qui ont voulu casser leur lutte. « J’ai été surpris depuis la MACO de voir des politiciens se donner à cœur joie pour notre arrestation, mais j’ai compris que c’est ça aussi le Burkinabè », a déploré Hervé Ouattara.

Et pour plus de sécurité, les cinq ne demandent qu’une seule chose : la démission du président Kaboré. Pour ce faire, ils ont invité les « autorités à travailler pour la sauvegarde des libertés fondamentales ».

L’on retiendra que, faute d’autorisation, la marche avait été réprimée et les leaders condamnés par la suite à des peines assorties de sursis.

« Nous ne tenons qu’à un fil. Ce n’est pas une question de Drabo ou de Lota mais une question de tout Burkinabè. Nous devons sauver ce pays », a affirmé M. Ouattara, avant de conclure : « Nous avons décidé aujourd’hui de nous battre pour notre survie et la survie de nos enfants. Entre être arrêtés ou sortir être criblés de balles, nous préférons être en prison ».

« Demander la démission du président Kaboré, si c’est ça qui va nous ramener en prison, donc je vais repartir. Qui a demandé au président Kaboré de venir être le président du Burkina ? C’est lui-même qui est venu avec ses documents. 99% des Burkinabè savent que Roch Kaboré n’est plus la solution du Burkina Faso, mais plutôt le problème », a-t-il martelé.

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)
Burkina/Transition : Le Premier ministre va livrer sa (...)
Burkina Faso : Le Chef de l’Etat Ibrahim Traoré décide de (...)
Burkina : « On ne peut pas mobiliser toutes les forces, (...)
Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la (...)
Burkina : « On est au 9e coup d’Etat, mais ça n’a rien (...)
Remaniement du gouvernement Kyelem : De quoi est-il le (...)
Lutte contre le terrorisme : le Chef de l’Etat présente (...)
Assemblée législative de transition : La composante (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés