Actualités :: Politique : Le bureau politique national du Parti pour la démocratie et le (...)

Le Parti pour la démocratie et le socialisme (PDS) a ténu, le 18 décembre à Ouagadougou, la session de son Bureau politique national (BPN), au titre de l’année 2021. Les participants, venus des différentes provinces du pays, vont au cours de cette rencontre faire le bilan de la participation du parti aux élections couplées de 2020 et réfléchir sur des pistes de solutions, pour permettre au pays des hommes intègres de venir à bout de l’hydre terroriste.

Le Parti pour la démocratie et le socialisme, en tant que membre de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP), a, au cours de l’élection présidentielle de 2020, soutenu la candidature de Roch Marc Christian Kaboré. Et pour avoir contribué à sa réélection, le parti se félicite. S’étant présenté dans 17 circonscriptions électorales au cours des législatives, le PDS s’en tire avec un siège de député dans la province du Séno, comme aux législatives passées.

Et pour son président, Ibrahima Koné, ce score ne devrait pas entacher la détermination des militants, puisque consécutifs à plusieurs paramètres. « Nous avons participé aux élections couplées de 2020 en toute connaissance de cause et les résultats que nous avons obtenu ne sont certes pas à la hauteur de nos attentes... Les circonscriptions où nous nous sommes présentés avec l’espoir d’engranger des voix ont été amputées de certaines localités où on pas pu participer au vote. Ce qui nous a beaucoup handicapé », explique-t-il. La présente session du BPN, devrait donc être l’occasion pour le parti de faire une analyse critique de sa participation aux élections passées afin d’affronter celles à venir avec plus de sérénité.

Les militants venus massivement assister à la session du BPN

Soucieux de la crise sécuritaire que traverse le Burkina Faso depuis 2016, le PDS a mis à contribution cette session du BPN pour dégager des pistes de solutions afin de permettre Burkina Faso de retrouver l’intégrité de son territoire ainsi que sa quiétude d’antan et de vaincre le terrorisme. Et pour le PDS, les voix qui s’élèvent pour demander la démission du président Roch Marc Christian Kaboré, sont considérées comme un non-sens. « Le président du Faso et son gouvernement déploient d’énormes efforts pour endiguer le terrorisme. Aujourd’hui, l’heure est plutôt à l’union sacrée des fils et des filles de ce pays », soutient Ibrahima Koné.

Ibrahima Koné, président du Parti pour la démocratie et le socialisme

La situation actuelle, selon lui, commande de taire les contradictions et les divisions internes, surtout, ajoute-t-il, que cette situation n’est pas liée à une politique interne du gouvernement et encore moins à l’incompétence du président du Faso. « C’est une guerre asymétrique et il faut trouver des solutions adéquates », conclut-il.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Burkina : « Nous n’allons pas surfer sur la détresse des (...)
Burkina : « Depuis le 24 janvier 2022, nous avons reculé (...)
100 jours du président Damiba : « La transition n’aura (...)
Roch Kaboré en résidence surveillée : « Le MPP s’élève (...)
Succès Masra, leader politique tchadien : « Plus jamais, (...)
Insécurité au Burkina : « Juger le MPSR en l’espace de 100 (...)
Transition au Burkina : Le chef de l’Etat demande (...)
Politique : Démissionnaire de l’UPC, Rabi Yaméogo dépose (...)
Mouvement SENS : Les jeunes s’engagent à lutter contre la (...)
Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le (...)
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin (...)
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo (...)
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Rémunération des ministres au Burkina : Quand la mauvaise (...)
Immersion au sein des forces de défense et de sécurité : (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le (...)
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" (...)
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11634



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés