Actualités :: Insécurité au Burkina : Roch Kaboré rassure qu’il n’y aura pas un autre « Inata (...)

Lors d’un grand entretien radiotélévisé, ce samedi 11 décembre 2021, le président du Faso Roch Kaboré s’est exprimé sur le rapport de l’Inspection générale des armées sur le drame d’Inata qu’il a rejeté parce qu’il ne présentait pas « assez d’éléments pour situer les responsabilités dans la chaîne de commandement. »

Le rapport sur l’attaque du détachement de gendarmerie de Inata au cours de laquelle 53 personnes ont trouvé la mort (49 gendarmes et 4 civils) est de nouveau attendu, le lundi 13 décembre, sur la table du président du Faso. Lors d’un grand entretien radiotélévisé, ce samedi 11 décembre 2021, Roch Kaboré est revenu sur le rapport qu’il a commandité sur cette attaque qui a « choqué plus d’un Burkinabè ».

« Ce qui est arrivé à Inata est inacceptable. Nous avons demandé qu’un rapport soit déposé. Ce rapport a été déposé dans les délais, mais à la lecture du rapport, le constat est que ça n’a pas établi de façon très claire des responsabilités. En tant que chef d’État et face aux engagements que j’ai pris vis-à-vis du peuple burkinabè, il m’était impossible d’accepter ce rapport. Dans le rapport il était précisé que les délais qui leur ont été donnés n’ont pas permis d’approfondir les différentes questions ; C’est pour cela que non seulement, j’ai rejeté le rapport et j’ai demandé de leur accorder encore dix jours pour qu’ils puissent finaliser le rapport », a déclaré le président du Faso.

« Est-ce que vous soupçonnez que des chefs militaires veulent se couvrir dans cette affaire ? » À cette question de Kader Patrick Karantao des Éditions Sidwaya, Roch Kaboré répondra par la négative. « Je ne soupçonne rien. Je considère seulement que ce que nous attendons quand nous lisons un rapport, c’est de situer les responsabilités qu’elles soient administratives ou qu’elles aient des conséquences sur la situation que nous avons vécue. Il faut que cela transparaisse quand on lit le rapport. Je ne soupçonne pas qu’il y ait des tentatives de secourir ou ceci ou cela ».

« Est-ce qu’on peut être sûr qu’il n’y aura plus d’autres « Inata » ? », demande Emmanuel Ouédraogo de la télévision nationale. « On ne peut même pas répéter cette affaire d’Inata encore une fois parce que je considère qu’en tant que chef d’État, en tant que chef suprême des armées, le rôle que le gouvernement a, c’est de mettre à la disposition de l’armée les moyens nécessaires pour veiller à l’entretien de nos soldats. De ce point de vue-là, c’est inacceptable. On ne peut pas répéter ce genre d’actions encore. C’est terminé. »

Et si le nouveau rapport ne permet pas de situer clairement les responsabilités ? À cette question de Brigitte Yoda de la radio Oméga, le président du Faso dira qu’il ne veut pas se hasarder à donner des postures sur un rapport qu’il n’a pas encore vu.

Retranscrit par H.F. Bassolé
Lefaso.net

Burkina : « Nous n’allons pas surfer sur la détresse des (...)
Burkina : « Depuis le 24 janvier 2022, nous avons reculé (...)
100 jours du président Damiba : « La transition n’aura (...)
Roch Kaboré en résidence surveillée : « Le MPP s’élève (...)
Succès Masra, leader politique tchadien : « Plus jamais, (...)
Insécurité au Burkina : « Juger le MPSR en l’espace de 100 (...)
Transition au Burkina : Le chef de l’Etat demande (...)
Politique : Démissionnaire de l’UPC, Rabi Yaméogo dépose (...)
Mouvement SENS : Les jeunes s’engagent à lutter contre la (...)
Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le (...)
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin (...)
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo (...)
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Rémunération des ministres au Burkina : Quand la mauvaise (...)
Immersion au sein des forces de défense et de sécurité : (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le (...)
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" (...)
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11634



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés