Actualités :: Nouveau Premier ministre : Des citoyens dressent un portrait-robot

Quelques jours après le message à la nation du Président du Faso annonçant la mise en place d’un gouvernement resserré, le Premier ministre, Joseph Dabiré, a déposé le tablier. Le mercredi 8 décembre 2021, le décret présidentiel qui a mis fin à ses fonctions a été lu à la télévision nationale par le secrétaire général du gouvernement, Stéphane Sanou.

Seydou Légréné, secrétaire national chargé du plaidoyer et de la communication du Conseil national de la jeunesse (CNJ)

"Il faut un Premier ministre qui pourra répondre aux grandes attentes du peuple. Un Premier ministre qui sera capable de faire des propositions concrètes. Un Premier ministre capable de prendre des résolutions pour résoudre notamment le défi sécuritaire. Un Premier ministre capable d’amener le peuple à une résilience forte et qui sera capable de fédérer toutes les forces vives de la nation. Il faut également des ministres dynamiques afin que le regard soit dans une direction commune."

Ragnimwendé Eldaa Koama, entrepreneur et présidente de l’Association fenêtre d’Afrique

"Déjà, c’est une grande résolution qu’a prise le Premier ministre, de reconnaître qu’en cette situation, il faut laisser la place à quelqu’un d’autre pour accompagner le président. Je pense que celui qui sera désigné par le président doit être une personne pragmatique, qui n’hésite pas à être très rigoureux dans les décisions à prendre. Actuellement, notre pays traverse une période sécuritaire très trouble. Quand on est à Ouagadougou, on n’entend pas les balles siffler. En allant tout juste un peu dans le Nord pour ne prendre que cet exemple, on voit la souffrance des populations.

Il ne faut pas avoir peur de prendre des décisions drastiques. Il doit aussi avec son gouvernement amener les populations à suivre les mesures qui seront édictées pour qu’elles soient non seulement en sécurité mais aussi être des acteurs de cette cause commune. Au-delà de ses compétences, il doit forcément être pragmatique. Il doit également mettre des gens pragmatiques de l’armée au-devant de la bataille afin d’avoir le retour d’informations au fur et à mesure. Cela permettra d’adapter les stratégies de façon permanente."

Tassanbédo Mohamady,

"Nous vivons aujourd’hui une situation très critique en ce qui concerne la sécurité. Nous vivons une situation extraordinaire et il nous faut des hommes extraordinaires. Pour ce que nous vivons actuellement, il faut mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Le Premier ministre qui vient doit pouvoir trouver des solutions pour pallier à la crise actuelle que nous vivons. Il doit être sincère dans son travail."

Anonyme

"La décision de déposer le tablier du Premier ministre a certainement été bien pensé. Mes attentes pour le prochain Premier ministre est qu’il soit assez ouvert d’esprit avec l’intérêt commun comme but. Son gouvernement et lui-même doivent être résolument engagés pour le pays. Il faut également un gouvernement inclusif qui reflète notre société actuelle avec toutes les couches représentées (hommes, femmes et jeunes, ndlr)."

Zoromé Zarafilou, membre du Conseil national de la jeunesse (CNJ)

"Il faudra que le prochain Premier ministre soit quelqu’un qu’on voit véritablement sur le terrain. Il doit être disponible et disposé à travailler pour les préoccupations des populations. Qu’il soit celui qui apporte cette lueur d’espoir que nous attendons tous du nouveau gouvernement. Il doit être quelqu’un de charismatique."

Yaya Daman, leader d’association

"La préoccupation de tout citoyen, c’est la situation sécuritaire. Qu’ils puissent se souder pour trouver des solutions au problème sécuritaire. Il faut surtout aller en rangs serrés avec un gouvernement dynamique pour relever le défi sécuritaire. C’est le plus important actuellement pour le pays tout entier."

Inocent H. Alloukoutoui (Stagiaire)
Lefaso.net

Burkina : « Nous n’allons pas surfer sur la détresse des (...)
Burkina : « Depuis le 24 janvier 2022, nous avons reculé (...)
100 jours du président Damiba : « La transition n’aura (...)
Roch Kaboré en résidence surveillée : « Le MPP s’élève (...)
Succès Masra, leader politique tchadien : « Plus jamais, (...)
Insécurité au Burkina : « Juger le MPSR en l’espace de 100 (...)
Transition au Burkina : Le chef de l’Etat demande (...)
Politique : Démissionnaire de l’UPC, Rabi Yaméogo dépose (...)
Mouvement SENS : Les jeunes s’engagent à lutter contre la (...)
Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le (...)
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin (...)
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo (...)
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Rémunération des ministres au Burkina : Quand la mauvaise (...)
Immersion au sein des forces de défense et de sécurité : (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le (...)
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" (...)
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11634



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés