Actualités :: Fête nationale du 11 décembre 2021 : Discours très attendu pour des annonces (...)

Comme à chaque veille du 11 décembre, le chef de l’État doit s’adresser à la nation pour communier avec le peuple à l’occasion de la fête nationale. Il ne sera pas question de festivités du 11 décembre, la sauterie de Ziniaré a été zappée depuis longtemps. Il est très attendu cette fois à cause du contexte de crise sécuritaire qui a connu un accès paroxysmique avec les évènements d’Inata. Cette crise, née des défaillances de notre armée, a débouché sur une crise politique avec des manifestations réclamant son départ.

C’est vraiment la plus grande secousse tellurique du régime MPP qui doit la gérer avec tact et doigté pour espérer en sortir avec des solutions pour un reste du mandat présidentiel sans accrocs et pour pouvoir espérer des lendemains électoraux qui lui sourient.

Face à la crise le président Roch a parlé au pays le 25 novembre 2021, une des rares fois où il était habité par la fonction même s’il a fait des emprunts à son mentor chassé par l’insurrection. Il s’est adressé à la nation pour proposer un changement de paradigme et des mesures pour résoudre les dysfonctionnements de l’armée, un gouvernement resserré et une opération mains propres etc. Cela fait deux semaines qu’il envisage des réformes, et la population aimerait voir des débuts d’ébauche dans son discours.

Une commission d’enquête sur le drame d’Inata en vue de situer les responsabilités et de sanctionner ceux qui ont fait des fautes est toujours à l’œuvre.
Des changements d’hommes dans la hiérarchie militaire ont été faits avec la promesse d’envoyer les galonnés au front.
Par la suite il a reçu et accepté la démission du Premier ministre et de son gouvernement le 08 décembre 2021.

Avec toutes ces difficultés le discours du 11 décembre 2021 ne peut pas être un discours creux et de langue de bois sur l’accession de notre pays à l’indépendance.
Le président Roch Kaboré, s’il doit parler aujourd’hui, doit annoncer la nomination d’un Premier ministre pour que le mercredi 15 décembre 2021 au plus tard le gouvernement soit connu et installé. S’il sort de son chapeau un Premier ministre charismatique par sa personnalité et sa nouveauté, il va momentanément calmer une partie des mécontents.

A défaut il doit parler et sanctionner les fautifs de Inata, ce qui va le consacrer pour une fois comme un père fouettard.

L’exercice de ce soir est périlleux s’il n’y a pas d’annonces fortes, la conjonction des évènements impose qu’il ne se présente pas devant les Burkinabè sans une annonce concernant ses engagements. Le silence est d’or dit l’adage, mais on ne peut pas se taire, le président ne peut pas ne pas parler la veille de la fête nationale, quand nous avons à faire à des ennemis qui veulent nous rayer de la carte du monde.

Sana Guy
Lefaso.net

Burkina : « Nous n’allons pas surfer sur la détresse des (...)
Burkina : « Depuis le 24 janvier 2022, nous avons reculé (...)
100 jours du président Damiba : « La transition n’aura (...)
Roch Kaboré en résidence surveillée : « Le MPP s’élève (...)
Succès Masra, leader politique tchadien : « Plus jamais, (...)
Insécurité au Burkina : « Juger le MPSR en l’espace de 100 (...)
Transition au Burkina : Le chef de l’Etat demande (...)
Politique : Démissionnaire de l’UPC, Rabi Yaméogo dépose (...)
Mouvement SENS : Les jeunes s’engagent à lutter contre la (...)
Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le (...)
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin (...)
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo (...)
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Rémunération des ministres au Burkina : Quand la mauvaise (...)
Immersion au sein des forces de défense et de sécurité : (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le (...)
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" (...)
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11634



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés