Actualités :: Education électorale des populations : Les OSC veulent améliorer leurs (...)

La révision de la liste électorale s’ouvre très prochainement en vue de l’organisation des élections locales de mai 2022. Profitant de cette période, le National democratic institue (NDI) organise un atelier de revue des outils et d’élaboration des messages des campagnes d’éducation électorale les 10 et 11 novembre 2021, à Ouagadougou. Une trentaine de participants provenant de différentes organisations de la société civile burkinabè prennent part à cet atelier dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Elysée Ouédraogo. Il avait à ses côtés, la représentante du directeur de l’USAID, Heidi Sumser, et le directeur résident du NDI, Kévin Adomayakpor.

Au Burkina Faso, certains des outils de communication et de sensibilisation utilisés par les acteurs de la société civile pour toucher le maximum de personnes lors du processus électoral présentent des insuffisances. En outre, l’absence de plan de communication tenant compte des cibles, objectifs, stratégies, messages et des ressources empêchent d’obtenir les résultats attendus des campagnes d’éducation.

Le National democratic institue (NDI) se fixe comme objectif de relever ce défi. En soutien à la phase électorale en cours, l’association met en œuvre deux programmes dont le second est intitulé « promouvoir des élections pacifiques, démocratiques, transparentes et inclusives au Burkina Faso ». Financé par l’USAID, ce programme vise à accompagner les organisations de la société civile (OSC) à mieux remplir leur rôle de sensibilisation et de mobilisation des citoyens en particulier les jeunes et les femmes au processus électoral.

Photo de familles avec les participants

Dans cette optique, Ouagadougou abrite les 10 et 11 novembre 2021, un atelier de revue des outils et d’élaboration des messages des campagnes d’éducation électorale. Le présent atelier est organisé par le NDI en collaboration avec la CENI et The international foundation for electoral systems.

« Notre association appuie la société civile pour revoir tout l’ensemble de leur méthodologie en termes de campagnes d’éducation et de sensibilisation des électeurs et électrices. Le défi de ces élections, c’est évidemment l’enrôlement des électeurs à cette période de révision de la liste électorale qui commence très bientôt. Il était de bon ton qu’avec les acteurs de la société, nous puissions revoir la manière dont nous encourageons et mobilisons les jeunes et les femmes à se faire enrôler sur la liste électorale et comment nous pouvons les soutenir dans leurs efforts pour avoir des élections apaisées », a expliqué le directeur résident de NDI, Kevin Adomayakpor.

Une initiative fortement appréciée par le président de la CENI, Elysée Ouédraogo, qui souligne le rôle combien important des OSC dans le processus électoral. A l’écouter, c’est avec eux qu’ils font le travail d’éducation électorale sur le terrain. C’est également avec eux qu’ils transmettent les messages en ce qui concerne l’organisation du processus.

Le directeur résident a remercié le président de la CENI pour l’appui constant aux activits initiées par le NDI

« Environ 2 millions d’électeurs dans la nature à rechercher pour enrôler »

« Envisager une telle activité dont l’objectif est d’échanger avec ces acteurs important pour rechercher ensemble les moyens qui sont en phase avec le contexte que nous connaissons pour faire en sorte que le message qu’ils ont apporté pendant l’ensemble du processus puisse être mieux accueilli auprès des populations, la CENI ne peut que se réjouir et évidemment l’accompagner. Parce que les acteurs qui sont concernés vont pouvoir être plus performant dans ce qu’ils ont à envisager par rapport aux processus des élections locales à venir », a fait savoir le président Ouédraogo.

L’ambition affichée de cette rencontre est véritablement de développer de nouvelles approches pour une éducation électorale des populations en vue de leur mobilisation et participation aux élections municipales de mai 2022. On estime à environ deux millions d’électeurs dans la nature à rechercher pour enrôler. L’ancien président de la CENI, Newton Ahmed Barry, avait, en son temps, suggéré d’arrimer le fichier électoral à celui de la CENI. A la question de savoir si cette possibilité est toujours envisageable, le président actuel de l’institution répond qu’au-delà de son prédécesseur, c’est une orientation globale de la classe politique qui pense qu’il faut travailler à trouver des moyens efficaces pour pouvoir rechercher les électeurs et les enrôler sur le fichier électoral.

Les acteurs de la société civile sont des partenaires clés de la CENI, à en croire le président Elysée Ouédraogo

Cependant, cette question comporte des aspects techniques sur lesquels il convient de murir la réflexion pour, de l’avis de M. Ouédraogo, ne pas s’engager dans une réforme où il y a des risques qu’à un moment donné certains acteurs ne soient pas d’accord sur la transparence du processus ou sur son ouverture à l’ensemble des citoyens. Mais une chose est sûre, ce chantier fait partie intégrante des priorités de la CENI après les élections municipales de 2022.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Fonction publique : Cessation de service immédiate des (...)
Burkina Faso : L’ex Maire de Saponé, Abdoulaye Compaoré, (...)
Burkina/Politique : Le Socle citoyen pour la libération (...)
Libération de Roch Kaboré : Le MPP demande la levée de (...)
Burkina : Roch Kaboré désormais libre
Burkina : L’Assemblée législative de transition se dote (...)
Assemblée législative de transition au Burkina : Le (...)
Assemblée législative de transition au Burkina : Quand le (...)
Burkina : Le Rassemblement patriotique pour l’intégrité (...)
Opérationnalisation de la Stratégie nationale de lutte (...)
Feuille de route du Premier ministre A. Ouédraogo : « Ce (...)
Burkina Faso : La feuille de route de la transition (...)
Burkina : De Maurice Yaméogo à Roch Kaboré, une marche (...)
Burkina : « Le moment venu, le Président Roch Kaboré (...)
Politique : Le NTD appelle la classe politique à (...)
Politique : Le mouvement « Agir ensemble pour le Burkina (...)
Feuille de route de la Transition : Le Premier ministre (...)
Politique au Burkina : Le parti Nouvelle vision demande (...)
Burkina : Abdoulaye Mossé, président du PPS
Burkina : Parti panafricain pour le salut (PPS), le (...)
Burkina : La sécurité est le premier objectif de nos (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 11697

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés