Actualités :: Burkina : Couac autour de l’élection du président de la Commission électorale (...)

Après l’étape de désignation des représentants (commissaires) des trois entités (Opposition, Majorité, Société civile) qui la composent, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) devrait procéder ce lundi 12 juillet 2021 à la mise en place de son bureau, dont l’élément-phare est l’élection de son président. Mais le rendez-vous a été manqué, l’opposition politique ayant récusé la qualité du candidat présenté par la chefferie coutumière.

Selon les dispositions en vigueur, le président de la CENI est toujours désigné dans les rangs de la société civile. Cette société civile est composée de plusieurs obédiences, dont la chefferie coutumière, la communauté catholique, la communauté musulmane. La présidence échoit à ces entités par le principe de rotation.

Après la communauté musulmane avec le président sortant, Newton Ahmed Barry, c’est en principe le tour de la chefferie coutumière de diriger. Et c’est à ce niveau que tout semble coïncé avec le candidat positionné par les autorités coutumières, à savoir le Sao Naaba (Bonaventure Ouédraogo à l’état civil), taxé d’être un militant du parti au pouvoir, le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès).

Dans une lettre qu’il a adressée au ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (tutelle de la CENI), par laquelle il soulève ces griefs, le Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) brandit des éléments à charge pour le candidat.

Une situation qui a contraint l’autorité compétente à reporter l’élection au jeudi, 15 juillet 2021 à partir de 15h.

Bien avant cet épisode, ce sont des informations faisant état de ce que le président sortant voulait rebelotter (ce qui irait contre les règles) qui ont animé certains cercles et réseaux sociaux.

ll faut donc espérer que les choses se passent bien à la CENI, car non seulement elle joue un rôle primordial dans la prévention des crises post-électorales, mais aussi une crise à ce niveau viendra rajouter à une situation nationale déjà difficile.

Lefaso.net

Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants (...)
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président (...)
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-rés
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des (...)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans (...)
Burkina : La réconciliation nationale "n’est pas (...)
IIe congrès extraordinaire du MPP : La succession à Roch (...)
Situations en Guinée et au Mali : Le groupe parlementaire
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là (...)
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas (...)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter (...)
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 (...)
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : (...)
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du (...)
Organisation des élections au Burkina : Les membres de (...)
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation (...)
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir (...)
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao (...)
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11214


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés