Actualités :: Burkina : L’action de l’opposition est un parrainage du terrorisme, selon le (...)

Les marches de l’opposition politique n’ébranlent nullement le pouvoir. Mieux, les militants du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir), "rayonnent" de confiance en eux-mêmes. Ce sont, là, des assurances de la direction politique nationale du parti, à la faveur d’une conférence de presse qu’elle a animée ce lundi 12 juillet 2021 à Ouagadougou sur l’actualité nationale.

"Nous ne sommes pas dans la réthorique, par rapport à l’opposition. Nous ne sommes pas ébranlés, nous sommes préoccupés et vous aussi, vous devez être préoccupés", rétorque le porte-parole du parti, Bindi Ouoba, en réaction à une question de savoir si le parti n’est pas ébranlé par les manifestations de l’opposition politique.

Dans son développement, M. Ouoba a soutenu que, pour que le terrorisme s’implante... et survive, il faut des parrains. C’est-à-dire ceux qui financent, ceux qui donnent les armes et ceux qui facilitent le passage des terroristes, etc.

"Les parrains, ce sont également ceux qui créent les conditions..., ceux qui encouragent l’action des terroristes. Et l’action de l’opposition aujourd’hui, encourage les terroristes ; parce qu’ils voient que nous sommes divisés et ça, c’est un motif de satisfaction pour les terroristes. C’est ça le parrainage du terrorisme", insiste le responsable chargé de la santé et des questions de populations du MPP, Ouoba Bindi.

"Imaginez le VDP (Volontaire pour la défense de la partie) qui est à Madjoari, à Solhan, qui voit qu’il y a des gens qui marchent à Ouaga pour demander la libération d’un prisonnier politique (référence faite à la demande de libération du général Diendéré, portée par des manifestants au cours de la marche à Ouagadougou, le 3 juillet, ndlr). Ça veut dire que lui (VDP), son problème n’est pas pris en compte..., alors qu’il est, lui, déjà dans sa prison là-bas, dans son village", argue-t-il, qualifiant cela de désolant.

O.L
Lefaso.net

Burkina/Dialogue politique : Majorité et opposition (...)
Médiateur du Faso : Saran Sérémé /Séré rend sa démission
Conseil Économique et Social au Burkina : Bonaventure (...)
Projet panier commun d’appui aux processus électoraux (...)
Burkina : Simon Compaoré le sage quitte la vie (...)
Dr P. Emile Paré, DG du Centre de formation politique du (...)
Burkina Faso : « La sécurité avant la réconciliation (...)
Burkina/vie politique : L’organe dirigeant du MPP passe (...)
Simon Compaoré : Après 46 ans de vie politique, l’ (...)
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président (...)
Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants (...)
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-rés
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des (...)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans (...)
Burkina : La réconciliation nationale "n’est pas (...)
IIe congrès extraordinaire du MPP : La succession à Roch (...)
Situations en Guinée et au Mali : Le groupe parlementaire
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là (...)
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11256



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés