Actualités :: Burkina/Situation nationale : La majorité présidentielle invite les acteurs (...)

Les récentes mesures prises par le président du Faso en réponse à la situation sécuritaire, l’ "attitude de l’opposition politique face aux questions d’intérêt national" et l’avenir du dialogue politique initié par le président du Faso sont les sujets d’actualité autour desquels, l’Alliance des partis et formations politiques de la Majorité présidentielle (APMP) s’est prononcée ce jeudi 8 juillet 2021 à Ouagadougou.

Cette sortie, aux allures d’appel à toutes les composantes du Burkina à l’union sacrée face aux défis de l’heure, a été une occasion pour les responsables de cette organisation politique de réaffirmer leur soutien au président du Faso et à son gouvernement.

C’est en cela que les conférenciers ont salué le dernier remaniement ministériel qui place le président du Faso, lui-même, au premier rang de la lutte contre le terrorisme (le président occupe le poste de ministre de la défense). Ils l’ont exhorté à la poursuite de la lutte contre l’insécurité et pour le retour de la quiétude pour l’ensemble des Burkinabè.

Parlant de l’opposition politique et ses activités, l’APMP s’est dit stupéfaite de constater son retrait du dialogue politique national, suivi d’un appel à des manifestations dans les 45 provinces du pays. "Ce jeu trouble du CFOP (Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso) nous laisse interrogatifs sur sa réelle volonté de participer à la discussion, si celle-ci ne devrait pas lui servir d’occasion à une agitation politicienne", déclarent les conférenciers, s’appuyant sur l’appel du président du Faso à surseoir aux manifestations.

Prenant prétexte de la situation sécuritaire, l’APMP invite donc l’ensemble de la classe politique, en particulier celle de l’opposition politique, à faire preuve de discernement et savoir raison garder afin de préserver l’esprit républicain qui a toujours été une des valeurs fondamentales "enviées par beaucoup de pays et qui incarnent le pays".

Lefaso.net

Vote du budget 2004 : Le CDP crée la polémique
Inculpation de Me Frama : L’UDPI crie à l’arbitraire
Barreau du Burkina : La profession d’avocat en (...)
Femme et décentralisation : pour une meilleure (...)
Objectif du millénaire pour le développement : La (...)
Audiences présidentielles : Le président Blaise Compaoré (...)
Regard sur la justice burkinabè : La plainte en (...)
Budget 2004 : L’Assemblée nationale donne feu vert au (...)
Point de presse du gouvernement : La santé, les fraudes, (...)
Inculpation de Me Farama : Le Mouvement de la paix (...)
Ecole militaire technique de Ouagadougou : "Les 19e et (...)
Bitumage de la route Bobo - Dédougou : Une réalité dans (...)
Tentative de putsch : inculpation de l’avocat d’un civil (...)
IIIe congrès ordinaire de l’UIDH : Un nouveau bail (...)
Enquête parlementaire : Une occasion ratée
Partenariat Assemblée nationale-PNUD
Compte-rendu du conseil des ministres du mercredi 17 (...)
Commémoration de la fête nationale : Satisfecit des (...)
Burkina-Etats-Unis : Youssouf Ouédraogo reçu par le (...)
Quand le PCR "V" avance masqué
Rencontre inter-tchadienne de Ouagadougou : La paix (...)

Pages : 0 | ... | 11151 | 11172 | 11193 | 11214 | 11235 | 11256 | 11277 | 11298 | 11319 | ... | 11361



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés