Actualités :: Burkina/Situation nationale : La majorité présidentielle invite les acteurs (...)

Les récentes mesures prises par le président du Faso en réponse à la situation sécuritaire, l’ "attitude de l’opposition politique face aux questions d’intérêt national" et l’avenir du dialogue politique initié par le président du Faso sont les sujets d’actualité autour desquels, l’Alliance des partis et formations politiques de la Majorité présidentielle (APMP) s’est prononcée ce jeudi 8 juillet 2021 à Ouagadougou.

Cette sortie, aux allures d’appel à toutes les composantes du Burkina à l’union sacrée face aux défis de l’heure, a été une occasion pour les responsables de cette organisation politique de réaffirmer leur soutien au président du Faso et à son gouvernement.

C’est en cela que les conférenciers ont salué le dernier remaniement ministériel qui place le président du Faso, lui-même, au premier rang de la lutte contre le terrorisme (le président occupe le poste de ministre de la défense). Ils l’ont exhorté à la poursuite de la lutte contre l’insécurité et pour le retour de la quiétude pour l’ensemble des Burkinabè.

Parlant de l’opposition politique et ses activités, l’APMP s’est dit stupéfaite de constater son retrait du dialogue politique national, suivi d’un appel à des manifestations dans les 45 provinces du pays. "Ce jeu trouble du CFOP (Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso) nous laisse interrogatifs sur sa réelle volonté de participer à la discussion, si celle-ci ne devrait pas lui servir d’occasion à une agitation politicienne", déclarent les conférenciers, s’appuyant sur l’appel du président du Faso à surseoir aux manifestations.

Prenant prétexte de la situation sécuritaire, l’APMP invite donc l’ensemble de la classe politique, en particulier celle de l’opposition politique, à faire preuve de discernement et savoir raison garder afin de préserver l’esprit républicain qui a toujours été une des valeurs fondamentales "enviées par beaucoup de pays et qui incarnent le pays".

Lefaso.net

Les intellectuels burkinabè et la crise ivoirienne : (...)
Bitumage route Kaya-Dori : "La fin du calvaire"
IVe session du CNLS-IST : La promotion du dépistage, un (...)
Marche du 18 décembre : un avertissement sans (...)
Crise ivoirienne : Hermann Yaméogo fustige l’attitude de (...)
Journée nationale du paysan : Un face-à-face de (...)
Journée nationale du paysan : "La pauvreté a reculé"
Opposition burkinabè : Les "modérés"entrent en scène
Partis extraparlementaires : La Coordination pour (...)
Coût de la vie au Burkina : C’est ça qui va tomber (...)
Révélations sur la lutte du Collectif : Veuve Norbert (...)
Collectif et affiliés : démocrates ou putschistes (...)
An VI du drame de Sapouy : Sortie médiatique ratée pour (...)
Des villes à la campagne : A doléances, doléances et demi (...)
CDP-Houet :toujours le mauvais exemple !
M. Salif Diallo :"La Journée du Paysan, un espace (...)
NDI : Assainir et "civiliser" le jeu politique
Gestion du contentieux électoral : pour une relecture (...)
11 et 13-décembre au Burkina : Convergences et (...)
CDP/Zondoma : 1 parti, 2 meetings
CDP/Houet : Une conférence à l’allure de pugilat

Pages : 0 | ... | 11130 | 11151 | 11172 | 11193 | 11214 | 11235 | 11256 | 11277 | 11298 | ... | 12138



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés